Home»Santé»Au nouveau Gouvernement à l’orée de ses 100 jours . A propos des taxes sur les maladies

Au nouveau Gouvernement à l’orée de ses 100 jours . A propos des taxes sur les maladies

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Au nouveau Gouvernement à l’orée de ses 100 jours

 A propos des taxes sur les maladies

Vous titrez, chers amis journalistes, qu’il faut  »Dépasser le gel que connaît le dialogue social  ». C’est dire par là qu’il faut encourager, la presse et les médias afin d’être les accompagnants et les intermédiaires des associations.

L’AAMM, notre Association des Amis des malades Myasthéniques du Maroc agit depuis 16 ans dans ce secteur. Parce que tout le monde peut tomber malades, les simples comme les plus riches et les plus grands.

Nous profitons de votre opportun appel pour rejoindre votre proposition et réitérer notre demande faite à l’Etat depuis une décennie et pour rappeler à ce bon gouvernement à son devoir de justice envers les citoyens malades.

Nous renouvelons ce plaidoyer aux autorités grâce à la presse libre et devant tous les médias. Notre souhait de réforme des impôts est de solliciter des hautes sphères la suppression des taxes indirectes sur les médicaments. Lesquelles taxes indirectes et ‘’invisibles’’ ne frappent que les seuls malades ! Et c’est là le préjudice, la tare et la défection.

Nous réitérons et rappelons notre dossier à la bonne gouvernance des décideurs. Ce serait souverain et légitime que de reformer la loi aux fins de suppression de ces taxes de Douane et de TVA sur les médicaments et les intrants des soins. Car ne paient en définitive ces taxes indirectes de 24 et 37 % que ceux qui souffrent. Et dire que votre vénérable Gouvernement veut faire passer la TVA de 7 à 10 %, une méprise indéniable, une erreur indicible, alors que nous l’implorons pour sa suppression, depuis plus de 10 ans !

Oui, ce sont des taxes iniques, anti citoyennes, car les malades n’ont pas à payer de taxes sur leurs maladies !

La justice, le civisme, quels que soient les Partis et leurs politiques, commencent par ce biais social, qui plus que humanitaire ou religieux, mais de simple justice.

Dès lors, sus aux taxes humiliantes et iniques qui brident l’accès aux soins et qui rongent la santé : la libérale et celle de l’Etat. Parce que les Caisses sociales, les Mutuelles et les Assurances, pour ceux rares qui en ont, parce que la Santé Publique, elle-même, pour ses équipements, paient ces taxes infamantes, indirectement !

Et c’est infâmant pour les indigents, comme pour les cadres et les plus grands, qu’ils soient malades, en bonne santé ou pas.

Dr Idrissi My Ahmed, Président de l’Association des Amis des Myasthéniques du Maroc,

Fait à Kénitra, le 12 Septembre 2017

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

1 Comment

  1. DR IDRISSI MY AHMED
    13/09/2017 at 16:05

    Les taxes de TVA et de Douane sur les médicaments sont en fait des taxes sur les souffrances humaines .
    Ils représentent une usurpation et l’un des droits de l’homme balayés , une exploitation passéiste des faiblesses , une outrance illégitime , un fait accompli trompeusement légalisé !

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.