Home»Santé»L’ARRÊT DU TABAC AMELIORE L’HUMEUR ET LE BIEN-ÊTRE PSYCHIQUE

L’ARRÊT DU TABAC AMELIORE L’HUMEUR ET LE BIEN-ÊTRE PSYCHIQUE

8
Shares
PinterestGoogle+
 

Et si on prenait de bonnes résolutions en 2017 en cessant de fumer ! Des études démontrent que l’arrêt de la nicotine est non seulement bénéfique à la santé physique mais aussi à notre esprit et notre comportement.
SOMMAIRE
Les bienfaits psychologiques de l’arrêt du tabac
Bibliographie pour en savoir plus
Annexe sur les maladies auto-immunes et le risque tabagique
Abstract in English

Le tabagisme est la principale cause mondiale des décès qui pourraient être évités, soit plus de cinq millions de décès par an, et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Le coût mondial des soins de santé liés à la consommation de tabac est estimé à environ 1 milliard d’euros. Le tabagisme est considéré comme un facteur de risque majeur pour le développement des cancers, du diabète, de l’hypertension artérielle et des pathologies cardiovasculaires et respiratoires… sans oublier les maladies auto-immunes.
La consommation de tabac jouerait un rôle non négligeable dans le déclenchement de réactions aberrantes de notre système immunitaire, entraînant potentiellement l’apparition de maladies auto-immunes ou les aggravant (voir annexe ci-dessous sur les maladies auto-immunes et le risque tabagique).
Cesser de fumer réduit considérablement ces risques pour la santé. L’association entre le tabagisme et une amélioration de la santé mentale est cependant moins mis en avant. Bien que la plupart des fumeurs déclarent vouloir cesser de fumer, beaucoup indiquent que le tabagisme leur procure aussi des avantages. Ils déclarent en particulier que fumer les soulage de leurs problèmes émotionnels et de leurs sentiments de dépression, d’anxiété ou de stress.
L’arrêt du tabac occasionne au début des variations d’humeur se manifestant notamment par de l’irritabilité, de l’anxiété, de la difficulté à se concentrer intellectuellement, de l’insomnie… Cela décourage souvent les fumeurs dans leurs tentatives d’arrêt car c’est un cap difficile à passer.
Des chercheurs anglais ont étudié en profondeur en 2014 les modifications du comportement au bout de plusieurs semaines des personnes qui ont cessé le tabac, et ce, à partir de 26 études déjà effectuées sur l’addiction au tabac.
Ils ont alors constaté que, sur le long terme (plusieurs mois), l’arrêt de cette « drogue » conduit à une diminution significative de l’anxiété, du sentiment de stress et de la dépression ainsi qu’à une amélioration de l’humeur et de la qualité de vie.
Ce phénomène positif s’observe aussi bien sur les personnes souffrant de troubles psychologiques ou psychiatriques que sur celles sans aucun problème.
CASABLANCA, le 2 Janvier 2017
Dr MOUSSAYER KHADIJA الدكتورة خديجة موسيار
اختصاصية في الطب الباطني و أمراض الشيخوخة
Spécialiste en médecine interne et en Gériatrie
Présidente de l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS)
رئيسة الجمعية المغربية لأمراض المناعة الذاتية و والجهازية
Membre de la Société Marocaine de Médecine Interne (SMMI)

BIBLIOGRAPHIE POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE TABAC ET LES MALADIES AUTO-IMMUNES
– Change in mental Health after smoking cessation, systematic review and meta-analysis – British Medical Journal 13/02/2014
– Lightwood J, Collins D, Lapsley H, Novotny T. Tobacco control in developing countries. Section 1: Tobacco use and its consequences: estimating the costs of tobacco use. World Bank, 2000.
– US Department of Health and Human Services. The health consequences of smoking: a report of the Surgeon General. US Department of Health and Human Services, 2004.
– US Department of Health and Human Services. The health benefits of smoking cessation. US Department of Health and Human Services, 1990.
– Pirie K, Peto R, Reeves G, Green J, Beral V. The 21st century hazards of smoking and benefits of stopping: a prospective study of one million women in the UK. Lancet 2013;381:133-41.
– Moussayer Khadija – Maladies auto-immunes : Quand le corps s’attaque à lui-même – Doctinews N° 36 Août/Septembre 2011.
http://www.doctinews.com/index.php/dossier/item/551-maladies-auto-immunes
– Moussayer khadija – L’HYPERTENSION ARTERIELLE SECONDAIRE : ON PEUT EN GUÉRIR ! Doctinews N° 21 Avril 2010
http://doctinews.com/index.php/archives/39-dossier/122-lhypertension-arterielle-secondaire-on-peut-en-guerir
– Moussayer Khadija Le lupus : une maladie auto-immune féminine / Santé 24 MA 13 novembre 2013
http://www.sante24.ma/medecine/actualite-medicale/maladies-immunitaires1/item/1049-le-lupus-une-maladie-auto-immune-feminine.html
– Moussayer Khadija – Les femmes principales victimes des maladies auto-immunes – Agoravox 15 mars 2016
http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/les-femmes-principales-victimes-178843
– Moussayer Khadija مرض أو متلازمة شوغرين مرض يتميز بجفاف الفم و العيون و يصيب النساء بدرجة أول / Gougerot Sjogrën Oujdacity 29/11/2016

ANNEXE SUR LES MALADIES AUTO-IMMUNES ET LE RISQUE TABAGIQUE
Une maladie auto-immune est une pathologie provoquée par un dysfonctionnement du système immunitaire : des cellules spécialisées et des substances, les anticorps, sont sensées normalement protéger nos organes, tissus et cellules des agressions extérieures provenant de différents virus, bactéries, champignons… Pour des raisons encore non élucidés, ces éléments se trompent d’ennemi et se mettent à attaquer nos propres organes et cellules. Ces anticorps devenus nos ennemis s’appellent alors « auto-anticorps ».
La consommation de tabac joue également un rôle dans le déclenchement de ces réactions aberrantes du système immunitaire ou l’aggravation des atteintes.
Ainsi on sait, parmi les maladies auto-immunes que :
– la cigarette est ainsi un facteur de risque pour la survenue de la sclérose en plaques et l’accélération de sa progression ;
– l’activité dommageable du lupus est plus importante chez les fumeurs, le tabac augmentant encore par exemple le risque cardio-vasculaire des jeunes femmes lupiques qui est déjà lui-même de 50 fois plus élevé que la population générale !
– les fumeurs atteints de polyarthrite rhumatoïde ont des troubles plus sévère et plus difficile à contrôler, le tabac pouvant être alors un facteur de résistance aux traitements.
Ne pas fumer et ne pas s’exposer à la fumée constituent pour le moment la meilleure prévention démontrée à ce type de pathologies.
Parmi ces maladies auto-immunes, on peut citer des maladies connues : la maladie de Basedow (hyperthyroïdie), la thyroïdite chronique de Hashimoto (hypothyroïdie), le lupus érythémateux disséminé (LED), la myasthénie, la Sclérose en plaques (SEP), le diabète de type 1, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite, la maladie cœliaque (intolérance au gluten), la maladie de Crohn…
Et des maladies rares et peu connues : le syndrome de Goodpasture, le pemphigus, l’anémie hémolytique auto-immune, le purpura thrombocytopénique auto-immun, la polymyosite et dermatomyosite, la sclérodermie, l’anémie de Biermer, la maladie de Gougerot-Sjögren, la glomérulonéphrite…
Ces pathologies constituent un grave problème de santé publique du fait de leur poids économique et humain : 3ème cause de morbidité dans le monde après les maladies cardiovasculaires et les cancers, elles touchent en effet environ 10 % de la population mondiale et occupent le troisième poste du budget de la santé dans les pays développés. Enfin, dernier point mais pas le moindre, ces maladies concernent les femmes dans plus de 75 % des cas.

ABSTRACT
Smoking is a major risk factor for the development of cancers and cardiovascular and respiratory diseases, diabetes… and auto-immune diseases; stopping smoking substantially reduces these health risks. Smoking cessation is associated with reduced depression, anxiety, and stress and improved positive mood and quality of life compared with continuing to smoke.
Autoimmune diseases are a broad range of related diseases in which a person’s immune system produces an inappropriate response against its own cells, tissues and/or organs, resulting in inflammation and damage. There are over 100 different autoimmune diseases, and these range from common to very rare diseases
Some of the autoimmune diseases are lupus, type 1 diabetes, scleroderma, celiac, multiple sclerosis, Crohn’s disease, autoimmune hepatitis, rheumatoid arthritis, Graves disease, myasthenia gravis, myositis, antiphospholipid syndrome (APS), Sjogren’s syndrome, uveitis, polymyositis, Raynaud’s phenomenon, and demyelinating neuropathies.
The Moroccan Autoimmune and Systemic Diseases Association is a health association dedicated to bringing a national focus to autoimmunity and the eradication of autoimmune diseases and the alleviation of suffering and the socioeconomic impact of them. Khadija Moussayer, MD PHD, is the chairwoman of the association.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

1 Comment

  1. Prof.
    06/01/2017 at 10:45

    Conseils d’un ex fumeur aux fumeurs qui veulent rompre avec le tabagisme. Lisez les livres suivants de Allen Carr!
    – lla méthode simple pour en finir avec la cigarette.
    – les femmes qui veulent arrêter de fumer sans prendre de poids.
    – la méthode simple pour aider vos ados à arrêter de fumer.
    – Arreter de fumer tout de suite sans prendre de poids.
    Bon courage et bonne tecture à toutes et à tous

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.