Home»Enseignement»Etat de la recherche sur le genre au Maroc et dans la région de l’oriental

Etat de la recherche sur le genre au Maroc et dans la région de l’oriental

0
Shares
PinterestGoogle+
 

 

Journée d’études organisée par le Master Genre, Société et Développement Humain  et  le groupe de recherches Identité et  Différence sous le thème :

Etat de la recherche sur le genre au Maroc et dans la région de l’oriental.

Lundi 21/05/2012 à partir de 08h30

Salle Nidae Assalam, Faculté des Lettres, Oujda.

Dans le cadre de ses activités scientifiques et académiques, le groupe de recherches « Identité et  Différence » et le Master « Genre, Société et Développement Humain » organisent une journée d’études  sous le thème Etat de la recherche sur le genre au Maroc et dans la région de l’oriental. Cette journée est une opportunité de réflexion et d’échange entre enseignants, chercheurs, étudiants, juristes, et membres de la société civile sur la question du genre au Maroc et spécifiquement dans notre région. Cette manifestation vise également à mettre la lumière sur l’approche genre adoptée par l’état il y a déjà quelques années comme  cadre général des politiques publiques, et d’étudier les obstacles qui entravent son application dans divers domaines.

Trois thématiques ont été retenues cette année : genre et espace publique,  genre et participation politique et genre et migration. Ce choix a été motivé par le besoin de lancer un débat sérieux et responsable sur la question du genre suite aux changements multiples qu’a connu la société marocaine et qui continuent d’animer les débats sur la place de la femme dans la société et sa participation dans le développement du pays.

Les travaux menés par les étudiants du master sur le terrain ont dévoilé une réalité troublante : les réformes du code de la famille en 2004, la mise en œuvre de l’approche genre et l’adoption de la nouvelle constitution en Juillet 2011 n’ont pas réussi à opérer un changement significatif dans la condition féminine. Malgré tous les efforts de l’état et de la société civile, plusieurs facteurs  socioéconomiques et socioculturels continuent d’entraver l’intégration de la femme dans le développement.  Cette journée sera une occasion de débattre de cette problématique et de faire l’état des lieux aussi bien de la recherche que des politiques publiques en la matière.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.