Home»National»TOURISME / DESTINATION MAROC : UNE DESTINATION DE PLUS EN PLUS CONVOITEE

TOURISME / DESTINATION MAROC : UNE DESTINATION DE PLUS EN PLUS CONVOITEE

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Le Maroc est considéré comme un exemple de stabilité politique en
Afrique du Nord et au Moyen Orient. Il bénéficie en outre d’un
emplacement stratégique : il fait parti de la zone « Méditerranée –
Atlantique », qui représente une des premières destinations du tourisme
mondial et se trouve à proximité du plus grand marché émetteur au
monde, l’Europe.

Avec 3 500 Km de côtes, le Maroc dispose de potentialités balnéaires
exceptionnelles. De plus, le pays offre des espaces géotouristiques variés
et contrastés : mers, montagnes, vallées et déserts (L’Oriental est la
seule Région du Maroc à offrir sur un même territoire l’ensemble de
de ces paysages) ; des villes impériales, des médinas, une gastronomie
mondialement reconnue, un artisanat réputé et une culture de l’hospitalité.
Atteindre les 10 millions de touristes en 2010
(contre 4,3 millions en 2000) est un objectif
pratiquement acquis.
Fin 2007, le Maroc aura reçu, tous marchés
émetteurs confondus, près de 7,5 millions de
visiteurs étrangers (+ 13 % par rapport à 2006,
+ 69% par rapport à 2001), la meilleure
progression émanant du marché britannique

Le nombre de touristes ayant visité le Maroc en 2007, a
atteint quelque 7,4 millions de personnes (dont 46% de MRE),
un chiffre en hausse de 13 % par rapport au niveau enregistré
une année auparavant,

Dans ce total, les Français arrivent en tête avec 2,85
millions de touristes, suivis des Espagnols (1,6 million de
touristes), des Belges (431.000 touristes), des Britanniques
(419.000 touristes), des Italiens (370.000 touristes), des
Néerlandais (361.000 touristes) et des Allemands (296.000
touristes).

Suite à cette évolution des arrivées de touristes, les nuitées
enregistrées dans les établissements d’hébergement
touristique classés ont affiché une hausse de 3 % par rapport
à l’année 2006, pour atteindre près de 17 millions de nuitées.
Cette progression est à mettre à l’actif des non-résidents
(81% des nuitées totales), qui étaient à l’origine de 13,7
millions de nuitées enregistrées à fin décembre dernier, soit
une hausse de 3 % par rapport à 2006 et + 33% par rapport à
2001.

Les résidents (19% des nuitées totales), pour leur part, ont
réalisé 3,2 millions de nuitées (+7 %).

Les mois ayant eu une forte augmentation des nuitées par
rapport à 2006 sont les mois de Mars (+ 18%), de Février (+ 12%),
de Janvier (+ 10%), de juin (+ 7%) alors que le mois de septembre a
connu une baisse de 9% de nuitées, décembre une baisse de 4%,
novembre une baisse de 1%.

Selon le département du Tourisme, la majorité des destinations
touristiques du Royaume bénéficie de cette hausse.

A l’exception de Ouarzazate, qui affiche une baisse de 3% et
Agadir une stabilité, toutes les autres villes connaissent une
progression de leurs nuitées. C’est le cas de Casablanca (+ 9%),
Fès (+ 8%), Marrakech (+ 5%), Rabat (+ 5%), Tanger (+ 3%).

En termes de marchés émetteurs, les meilleures
performances réalisées au cours de 2007, sont affichées par
le Royaume Uni (+ 14% de nuitées) suivis par les Pays-Bas et
les États-Unis.

Les autres marchés ont enregistré des résultats contrastés
en termes de nuitées. Il s’agit de l’Allemagne (stabilité),
l’Espagne (- 6%), la Belgique (- 3%) et l’Italie (- 5%).

Il ressort des statistiques du département du Tourisme
une stabilisation des nuitées réalisées par les touristes
français avec 6,4 millions de nuitées sur 2007.

S’il y a stabilité des nuitées touristiques françaises au Maroc
pour l’année 2007, on constate toutefois une baisse de 5% de la
commercialisation de la destination Maroc par les TO français,
concurrencés par les agences en ligne, les compagnies
low cost et par de nouvelles pratiques de consommation.

Les touristes français s’adressent donc de moins en moins au
réseau de distribution. Mieux : profitant de l’ « open sky », du
développement des low cost avec des liaisons directes au
départ de Paris, Lyon et Marseille, ils utilisent de plus en plus le
net pour réserver directement leur vol et leur hôtel avec une
option importante pour Marrakech.

La ville « rouge » qui monte en gamme avec l’ouverture
de grandes marques internationales de l’hôtellerie (Murano
en 2007, Lucien Barrière, Four Seasons, Beachcomber…)
est toujours la destination préférée des Français. 60 % y
séjournent ou font le détour pour y passer au moins deux
nuits. Elle est suivie de près par Fès.

La France reste le premier marché émetteur avec 38 %
des nuitées, suivi par le Royaume-Uni 8 %, l’Allemagne 6 %,
l’Espagne 5 %, la Belgique 4 %, l’Italie 4 %,…

Pour 2007, le taux d’occupation moyen des chambres a
accusé une baisse de 1 point, pour atteindre 48% au lieu de
49% en 2006. Les taux les plus élevés sont enregistrés à
Marrakech (66 %), Agadir (63 %), Casablanca (55 %), Rabat
(54 %), Tanger (48 %), Fès (37 %), Tétouan (37 %), Meknès (31
%), Ouarzazate (28 %),…

Des taux d’occupation moyens mensuels pour la
destination Maroc variant entre entre 41% et 61%.

Le nombre de passagers internationaux ayant transité par les
différents aéroports du Royaume a progressé de 19 % pour
atteindre en 2007, quelques 10 millions de pax. Près de la moitié
(49 %) de ces voyageurs sont passés par le Hub de l’aéroport
Mohammed V.

Les aéroports des deux principaux pôles touristiques du
Royaume, en l’occurrence Marrakech-Ménara et Agadir-Al Massira,
ont drainé des parts respectives de 27 % et 11 %, Oujda seulement
2% avec 242.000 passagers internationaux (mais + 34% par rapport
à 2006).

Les touristes qui ont visité le Maroc en 2007 ont généré quelques
59 milliards de dirhams de recettes voyages en devises, un chiffre
en hausse de 12 % par rapport 2006 (+ 6,4 milliards de dirhams
Arrivées aux postes frontières
TES :
Aéroports : 74% dont 32% sur Casablanca, 38% sur Marrakech et 21%
sur Agadir.
Terre : 9% dont 72% sur Ceuta, 23 sur Beni Ansar (Nador).
Mer : 17% dont 82% sur Tanger et 15% sur Nador.
MRE :
Concernant les arrivées de MRE la tendance est inversement
proportionnelle avec :
Aéroport : 20% dont 46% sur Casablanca, 12% sur Oujda, 9% sur Tanger
et Agadir
Terre 17% : dont 68 sur Ceuta, 30% sur Beni Ansar (Nador).
Mer 63% : dont 74% sur Tanger et 25% sur Nador.

 

première  partie – 1

a suivre

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.