Home»Enseignement»Professeurs de français du lycée Oued Eddahab, mobilisez-vous

Professeurs de français du lycée Oued Eddahab, mobilisez-vous

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Après le départ à la retraite d’un professeur de français, fin décembre 2010, la délégation d’Oujda a envoyé un remplaçant pour prendre la relève. Mais bien vite les élèves restés sans professeur ont dû déchanter car le nouvel arrivant refuse de travailler. La délégation envoie un second professeur.

Toujours est-il est que le premier professeur est sans tableau de service, ce qui est contraire à la législation en vigueur. Il vient au lycée quand cela lui plait de venir et s’en va de la même manière qu’il est venu. Il vient au lycée pour se pavaner, griller des américaines, tailler une bavette avec les hommes de peine en l’absence des professeurs rentrés dans leurs classes, le temps de finir sa cigarette et de jeter le mégot, puis s’en retourne d’où il est venu, au bout d’un quart d’heure de présence.

Les professeurs de français du lycée ont tous un emploi de temps de 20 et 21 heures par semaine alors que le bonhomme se la coule douce, sur le dos de ses collègues.

Les professeurs de français du lycée ont tous un emploi de temps de 20 et 21 heures par semaine alors que le bonhomme se la coule douce, sur le dos de ses collègues.

En conséquence, en ma qualité de professeur de français au lycée Oued Eddahab, touché par le problème, je demande au directeur du lycée de prendre ses responsabilités : pour cela, il est appelé à donner au professeur en question un emploi de temps qu’il prélèvera sur les tableaux de service des autres professeurs.

Par la même occasion, je demande aux professeurs de français du lycée, qui manifestent leur mécontentement et leur colère, de se mobiliser en refusant toutes les formes d’exploitation qui se font à leurs dépens

Par la même occasion, je demande aux professeurs de français du lycée, qui manifestent leur mécontentement et leur colère, de se mobiliser en refusant toutes les formes d’exploitation qui se font à leurs dépens. Il n’est pas permis que les uns travaillent alors que d’autres se reposent. Il n’est pas permis non plus de fermer l’œil sur les fonctionnaires fantômes/spectres en chair et en os, qui se meuvent et se font payer à la fin de chaque mois.

Je lance un appel à la délégation d’Oujda pour l’inviter à intervenir afin de mettre fin à cette situation qui nuit au système éducatif et scolaire, surtout que le professeur en question est un ‘’haut diplômé’’ dont l’école de la réussite pourrait tirer parti pour le bien de l’action pédagogique et pour celui de nos élèves qui sont les hommes de demain.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

5 Comments

  1. Abdallah
    09/03/2011 at 19:37

    je me rappélle de mr ghannou,de mme moumni et d’autres prof de français.je n’oubli pas mr MOfette(un canadien avec son accent anglais qui est venu de quebec enseigner la langue française aux Marocains…je cite aussi un mr BACHIRI QUI -LUI AUSSI- était prof de français et pour tous ces prof j4AVAIS DU RESPECT meme si je n’ai compté sur aucun pour mieux apprendre la langue de mina joli mina telle apprise autrefois.merci à mes prof car kada lmouaalimou an yakouna rassoulan.seulement pas ceux de qui on parle dans cet article.manloumouch ouladna s’ils ne parlent pas la premiere langue étrangére.

  2. Moustafid
    09/03/2011 at 19:43

    Je trouve bien dommage que dans notre pays, pour régler un problème comme celui-ci, il faille recourir à la presse. C’est dire l’état d’abandon où est arrivé notre système d’enseignement. Que Dieu veuille bien sauvegarder les nerfs de nos professeurs qui jouissent encore d’une conscience professionnelle!

  3. Professeur agréssé à Hassi Blal
    09/03/2011 at 21:19

    Oui mon ami. C’est la Bonne gouvernance à la marocaine! Ce sont les conséquences du benayadisme cartésien!!

  4. Abdelkrim
    10/03/2011 at 21:20

    Ceux qui m’écœurent, avec tous mes respects, sont les gens de votre sorte, Les gens qui passent leur temps à se lamenter et à pleurnicher comme nos bonnes mamans. Si ce que vous dites est vrai, pourquoi vous ne laissez pas vos cartables au frais pour une semaine ou deux, tous les prof de français ensembles, faites une grève si vous avez le courage . Je suis certain du résultat. Ou taisez vous¡

  5. Enseignant à Oued Eddahab
    15/03/2011 at 22:26

    Merci « abdallah ».Votre gratitude me touche particulièrement…et je suppose que vous appartenez aux toutes premières promotions du lycée…Je comprends aussi parfaitement votre nostalgie…moi-même, j’ai les larmes aux yeux chaque fois que je me rappelle ce bon vieux temps!Néanmoins, j’estime que c’est justement parce qu’on a abandonné ces méthodes (mina joli mina) que nos enfants ne savent plus parler la première langue étrangère ! Quant au lycée Oued Eddahab, victime de préjugés et d’une réputation préfabriqué…il souffre de mille maux… conséquent, Ainsi on y trouve ceux qui abusent de nos jeunes adolescents et adolescentes sexuellement et/ou matériellement, ceux qui se cachent derrière des « activités parascolaires » pour fuir leurs classes…bref! on y trouve des spéculateurs,des promoteurs,des entremetteurs,des proxénètes…et j’en passe…Avec tous mes respects pour mes chers collègues consciencieux qui continuent de militer pour que notre lycée tienne le coup! Enfin, ceux-ci savent très bien de qui je parle. Salut

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.