Home»Régional»Oujda : Habitants de Hay Al Fath, Lazaret, prenez votre mal en patience

Oujda : Habitants de Hay Al Fath, Lazaret, prenez votre mal en patience

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Les habitants de Hay El Fath, Lazaret (Oujda) ont vu débarquer dans leur cité ‘’le chantier ‘’dépêché sur les lieux pour asphalter les rues devenues depuis longtemps des oueds par l’écoulement des eaux de pluie. Ils ont bien accueilli ce vrombissement de moteurs, ces fumées noires et acres, ce va et vient de personnes qui sentent si bien le goudron. Ils ont cru naïvement que le temps était venu de voir  les rues de leur cité enfin revêtues de cette matière si chère à nos rues que les nids de poules, les crevasses et les sillons ont rendus impraticables. Mais bien vite, ils ont dû déchanter en voyant repartir les engins après avoir bitumé la B 14, la B10  et quelques  lambeaux de la B 40.

Ce qu’il faut retenir car visible à l’œil nu, clair pour les personnes saines d’esprit, les tarés et les idiots c’est que, passé  de quelques coudées le seuil de l’heureuse élue d la Balance, les travaux ont été suspendus pour reprendre quelques lots plus loin et bifurquer, à contre sens de la gravité,vers la  B10 où doivent habiter des personnes qui ont une certaine influence sur le chef de travaux pour le convaincre de modifier le tracé initial au gré de leurs fantaisies et contre la volonté commune des habitants de Hay El Fath. Car comment expliquer que les travaux de la B40 aient été suspendus à mi-chemin pour reprendre quelques lots plus loin pour monter en L (la lettre) vers la B10 ? Si la rue de l’Ecole Moussa Ibn Noussair qui est le prolongement en aval de la B10 avait été revêtue, tout le monde aurait compris que l’intérêt de nos enfants et de notre école avait primé sur l’intérêt d’une personne ou d’une dizaine de personnes.

En conclusion, l’asphaltage raté de la B40 dont le milieu a été laissé sans bitume, est une opération ciblée. Tout ce vrombissement de moteurs et de va et vient est destiné à satisfaire quelque personne à qui l’urne a donné quelque privilège personnel ‘’gagné’’ au détriment de la communauté.

Je parie que le ‘’chantier’’ a déjà ciblé l’heureux élu, ou l’heureuse élue, du Tracteur, cette fois, devant chez qui la rue sera recouverte de goudron. Attendons et prenons notre mal en patience car nous avons l’habitude des longues attentes qui ne nous ont rien rapporté.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

4 Comments

  1. fellaki
    07/02/2010 at 23:17

    bon merci notre chér zayed
    ce sujet est vraiment lié par des montalité pire que la guerre de gaza.j ai dja parlé a notre /cher/ président de l amicale al fath à l épouqe ou les 200s signatures ont été enterrés …et il m a dit comme tjrs tt va bien plus au mois …mais on est toujours moins que les autres m hattab

  2. fethi
    07/02/2010 at 23:17

    si zaid la question qui doit se poser: pourqoui en premier lieu b40 et non pas autres rues et rueelles catastrofique tout simplement dans b40 il habite la moustachara istiqlalienne et c est ca la democracie du partie communnal apliquee a oujda

  3. ould elfath
    07/02/2010 at 23:17

    bravo si zaid je t encourage continuer

  4. Babel
    10/02/2010 at 22:14

    Slm cher Zaid,
    Aussi de cette ville que j’aime par dessus tout comme vous je pense, les rustines électoralistes ou clientélistes ne cesseront d’alimenter les articles et nos discussions et nos quotidiens, ce qui m’importe c’est l’éclatante incompétence de ces gens là, chose sidérante. ces gens là on pris l’habitude de ne pas rendre des compte à la population et tant que cela continuera les choses ne vont pas changer. à chaque fois que je reviens ds cette ville les couches d’embellissement se stratifient mais l’essentiel est oublié.
    la façade et que la façade…

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.