Home»Régional»une mascarade dite – élections municipales-

une mascarade dite – élections municipales-

0
Shares
PinterestGoogle+
 

une mascarade dite – élections municipales-

 

Prologue:

La scène se passe à Oujda, la capitale du Maroc dit « non utile », une ville très calme et dont les habitants sont très sympathiques et très correctes.
Comme les autres villes du Maroc, Oujda-city a élu les membres de son prochain conseil municipal le 12 juin 2009. Le vote a donné la première place au PJD avec 21 sièges. Celui-ci a formé son alliance avec le MP pour avoir la majorité (33 sur 65) et former le bureau qui va gérer la municipalité pendant les six ans à venir. Ils ont donné la présidence à Hamel Abdallah, chef du département des sciences à la fac. Le PI  , qui voulait la psésidence avec ses 13 sièges, a décidé de se rejoindre au PAM dont la tête de liste est Haddouch, l’ex-président du conseil. Or, les autorités locales ont décidé autrement en faisant circuler des rumeurs sur le danger éventuel du PJD , bien que Mr le Wali ait reconnu la propreté de la campagne électorale des PJDistes dans un point de presse le 13 juin. Pour écarter le PJD et disloquer son alliance soudée, il faut bien une mise en scène où tous les moyens sont permis. Voici le canevas de cette histoire tragi-comique dont j’ai été témoin en tant que correspondant d’Attajdid:

 

Scène première:

Le Pjd et le MP arrivent au siège de la municipalité le jeudi 25 juin 2009 à 10 heures exactes comme il est dit dans les convocations. La presse est interdite de franchir la porte .Mr le Pacha est très ponctuel ce jour-là ! Il entre dans la salle à 10h05mn, compte les présents sans passer la feuille de présence, puis il sort à 10h 17mn en déclarant à la presse « j’ai levé la séance, la majorité n’est pas présente »! Après quelques minutes Mme Rachida Smaili arrive. La cause du retard est l’embouteillage de la circulation…………………………….  La majorité est maintenant présente (33 sur 65), mais Mr le Pacha qui monte dans son bureau et ferme sa porte refuse toujours d’ouvrir officiellement la séance et en finir avec cette affaire. Notons que les autres acteurs (le groupe Haddouch-Hjira) boycottent la scène. Puis Mr Abdessaid Chaoui rejoint la clique . Ils sont donc 34 (plus que la majorité), Mr le Pacha s’entête même si la loi n’est pas claire à ce sujet et même si les avocats du PJd réclament que la session n’a pas été ouverte du point de vue formel!

 

Scène deux:

Les 34 conseillers regroupés autour de Mr Hamel décident volontairement de rester ensemble pour se préparer à la 2ème scène. Ils savent très bien que le bras du Mekhzen est très long, alors ; c’est pourquoi ils s’attachent à la lettre aux lois en vigueur. Ils informent par écrit les Autorités locales qu’ils n’ont pas confiance en Haddouch qui n’a pas cessé d’exercer des pressions  sur certains conseillers de l’alliance PJD-MP. Ils sont à l’aise chez Aftati, nourris, logés, libres et en sécurité…

 

Scène trois:

Les Autorités locales mobilisent toute une armée de police (28 fourgons) pour encercler la maison de Aftati parlementaire du PJD où sont réunis ses conseillers. La cause ? Il est accusé d’avoir kidnappé quelques membres du MP!! Aftati invite la presse locale et nationale pour enter chez lui et voir si ses invités sont réellement kidnappés. Tout est filmé et diffusé sur internet. Les responsables politiques de plus de cinq formations politiques viennent pour témoigner aussi! L’AMDH à Oujda est là. Personne n’est kidnappé! Mr le procureur arrive en personne et demande à 12 conseillers de l’accompagner sur le champ au commissariat pour qu’ils témoignent qu’ils ne sont pas kidnappés par le PJD. Les conseillers dits « kidnappés » sortent à tour de rôle devant Mr Le procureur, la foule des militants du PJD, les voisins et la presse. Ils crient haut et forts « NOUS NE SOMMES PAS KIDNAPPES, NOUS AVONS PEUR DES AUTRES! ». Après de longues négociations, le PJD cède et Mr le procureur donne sa parole d’honneur qu’ils  seront en sûreté. « C’est l’Etat de droit », dit-on devant les témoins de l’USFP et certains journalistes.

 

Scène quatre:

 

Les 12 conseillers (victimes) sont conduits au commissariat comme des malfaiteurs. Au début, c’est des gens très sympathiques qui font leur travail ordinaires et remplissent leurs rapports. « Etes-vous kidnappés par le PJD »? « Non » répond tout le monde. « Est-ce qu’on peut disposer? « . Non bien sur, il y a des gens moins gentils qui veulent les voir. On les passe individuellement un à un dans des bureaux où ils sont « très bien » accueillis par nos Services Secrets. Le menu est varié: menace, chantage, pression, injures… Cela n’a pris que 09 bonnes petites  heures! A 4 heures du matin, 8 d’entre eux sont revenus et 5 sont disparus.

Scène cinq:

Enfin le lundi 29 juin c’est demain! On va finalement en finir avec ce cirque! Mais, non! Attendez! Ce sont des convocations qui arrivent tard dans la nuit. La session est reportée jusqu’au vendredi prochain 03 juillet 2009 pour des raisons sécuritaires!!

On se rappelle maintenant que sa majesté est là. En même temps, des rumeurs circulent que les élections vont être annulées. La campagne électorale n’était ni propre, ni honnête!! En attendant ce jour « j », je vous laisse imaginer tous les scénarios possibles pour barrer le chemin devant le président choisi par les Oujdis … 

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

13 Comments

  1. adil
    01/07/2009 at 23:36

    il ya une information qui n est pas correcte qui fausse tout ce qui vient après: le pjd n a pas fait d’alliance avec le mp. il a fait une alliances avec qq conseillers mp et pam. la preeuve c’est al 3ansar et byadi lah qui sont venus recontrer leur alliers l’IStiqlal a Oujda.

    Donc comme j’ai dit tt ce qui vient après est pour moi nul

  2. samya
    01/07/2009 at 23:36

    espérant que les élections vont être annulées!!!

  3. HANI
    01/07/2009 at 23:37

    Question a Monsieur Mohamed ES SBAI: cher journaliste, vous avez parler comme si vous étiez présent des deux cotè, chez les PJD/MP et chez PI/PAM. je peux vous demandez sur quel référence vous vous appuyez? et comment avez vous eu toute ces données, et surtout sur quoi vous vous basez?
    Parce que normalement un journaliste devrait être neutre et non pas donner son point de vu… son le declarer.
    Surtout que ni le PAM ni le PI ni le MP on donner une déclaration officiel, jusqu’à présent on n’as entendu rien que le PJD.
    Je suis désole mais on ne peux pas analyser la situation sans avoir entendu 3 des 4 parti.

  4. nada
    01/07/2009 at 23:38

    svp arrêtez de parler au nom des oujdis surtout devant le pourcentage réalisé à OUJDA!!!!

  5. zirif
    01/07/2009 at 23:39

    président choisi par les oujdis?tu parles de Hamel?wilina ansawta biniya wala?c’est une bataille mon chér il faut la gagner en faisant des alliances propres entre partis et pas choisir et voler des élus des autres alkitohom mojodine, et vous parliez de l’article 5!!!!

  6. متتبع
    01/07/2009 at 23:39

    كل المجتمع الوجدي يريد التغيير.مع ا لأسف المنتخبون لا يريدون التغيير.و كلهم يقول لا نريد حدوش رئيسا و لا أ حد منهم تنازل عن الرئاسة.كانت الفرصة أكثر من مواتية في تحالف الآ ستقلال و العدالة لو تمت التنازلات .
    لكن تشبت كل طرف برأيه أ فسد كل شيء.
    أ تمنى أن لا تحدث المفاجأة

  7. Membre du PAM Oujda
    01/07/2009 at 23:41

    Les conseillers membres du PAM dénoncent tous les mensonges prononcés à leur égard de la part des membres du PJD et déclarent qu’ils sont libres.
    C’est facile d’accuser les autres. Accuser le Pacha ou le procureur, alors qu’ils ne faisaient que leur devoir, fait partie de l’image de victime que les politiciens du PJD aiment bien jouer.
    Les membres du PJD aiment jouer la victime pour attirer des sympathisants, c’est bien connu. Mais cette fois ça ne marche pas.
    Pourquoi garder des conseillers enfermés chez l’un d’eux pendant plusieurs jours ?
    S’ils sont sûrs d’eux qu’ils les laissent partir.
    S’ils ne veulent pas admettre que c’est du kidnapping pur et simple, puisqu’ils exercent une pression morale sur ces conseillers, alors le moins qu’on puisse dire c’est un trouble de l’ordre public. Et les responsables de l’ordre public ne peuvent laisser se dégrader la situation.
    Les conseillers du PJD, veulent gagner à tout prix, même en troublant l’ordre public. Ce ne sont pas les valeurs de l’Islam, tolérant et respectueux de l’autre.

  8. Oujdi
    02/07/2009 at 13:39

    رأيت لخضر حدوش صبيحة يوم الثلاثاء 30 يونيو 2009، عى الساعة الثانية و النصف ليلا، أمام مقر إدارة حماية التراب الوطني، في سيارة » لوكان »، يتحاور مع مسؤول إداري خرج إليه
    Est ce Haddouch devient un pion entre les mains de la DST? Qui peut nier cette déclaration de Aftati? Voilà pourquoi ils ont pour du PJD, parce qu’ils sont TERRORISTES ,non dans le sens que vous connaissez, mais dans le sens qu’ils terrorisent tous les grands voleurs d’Oujda. Je parle de la corruption des milliards!!!

  9. abou achraf
    02/07/2009 at 13:39

    monsieur « sbai » quel type de focalisation vous venez d utiliser dans votre recit?

  10. IMAD
    03/07/2009 at 13:45

    SANS PARTI PRIS
    Comme vous le dites, le Bras du makhzan est long et de fait,il aurait pu facilemrnt barrer la route au PJD dès le départ et le PJD NE PEUT JAMAIS OCCUPER, AVEC 21 SIEGES, LA PREMIERE PLACE DEVANT LE PAM, LE MP et le PI.Donc ce n’est qu’après le jeudi 25 juin que les choses ont commencé à tourner au vinaigre.Plaintes des hautes instances dirigeantes du PAM et du MP, interpellation d’élus du PAM et du MP ayant rallié le PJD, des interrogatoires peu orthodoxes, constitution d’une alliance tripartite incohérente et même contre nature, des réunions de SG, Belgaid victime d’accident…
    Le PJD est-il si fort, si redoutable, va-t-il mettre à nu tous les dérappages du passé .Quelque soit le conseil élu, PI, PJD, PAM,MP, ou composé de toutes ces formations réunies totalement ou partiellement en bloc,il sera toujours sous la tutuelle de l’autorité selon la loi en vigueur. Donc pourquoi barrer la route au PJD dont la tête de liste, A.Hamel, est bien respecté par citoyens, institutions et même autorité Le PJD a soutenu Hadouch lors du dernier mandat, représente la préfecture Oujda Angad au parlement depuis 4 mandats. Qu’a-t-il fait de concret pour la ville à part la critique. Rien n’est facile de critiquer( la critique est une bonne chose quand elle constitue une force de propositions et d’alternatives). Mais quand on a un chapelet de prière en main droite et un chapelet de critiques gratuites et non fondées à l’oral et l’écrit, on ne sert pas les intérêts de la ville. C’est du populisme qui permettra à la culture de la rumeur de gagner davantage de terrain et à la ctise de confiance de s’approfonfir chez nos citoyens qui ne savent plus sur quel pieds danser, ni à quel saint ou quel diable se vouer. C’est ce en quoi excelle le clan qui oriente le PJD à Oujda. Ce sont les réactions de certains membres du PJD qui expliquent cet acharnement contre ce parti Le PJD fait tout pour se montrer victime et lésé en ses droits,parle aunom de la représentativité des habitants de la ville alors qu’ilne resprésente même 1,3 % de la population oujdie. Un peu de sagesse et beaucoup de perspicacité pour le bien de notre ville qui bénéficie d’une infinie sollicitude royale

  11. nassiha
    03/07/2009 at 13:46

    CE PAS L ETAT OU QUOI CE SOIT QUI NE VEUX PAS QUE LE PJD GAGNE CE LES ETAT UNI D AMERIQUE ET LA FRANCE ET LA GRANDE BRETAGNE ET SES ALIEES QUI NE VEULENT PAS ET CE PAS QUE LES ETATS LAS MAIS AUSSI LEURS PEUPLE PARCE QUE CA NE VA PAS SUR LEURS INTERE MATERIEL ET NON MATERIEL PARCEQU ON ON DEVIIENT DE PLUS EN PLUS PRATIQUANT ON A UNE OPTIQUE ISLAMIQUE QUI LES FAIRE VOIR REELEMENT SUR LEUR VRAI NATURE DE DIOUTISME ET AUTRE SALUT LES VRAI

  12. LECTEUR
    03/07/2009 at 13:47

    répondre a le Membre du PAM Oujda tu parle comme si tu es un connaisseur rate bien sur tu défends ceux qui ont crée ton parti

  13. HALAL
    03/07/2009 at 13:47

    VIVE L ISTIQLAL ET SES JEUNES QUI SONT UNIS TOUS .LES 13 VOIES SONT LA ET SONT SOLIDAIRES ENTRE EUX PAS DE DIVISION NI RIEN .VOILA LE VRAI PARTI L AME DE CE VPAYS

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.