Home»Régional»La délégation d’Oujda et le manque de professeurs

La délégation d’Oujda et le manque de professeurs

0
Shares
PinterestGoogle+
 

La Délégation d’Oujda accuse un manque aigu de professeurs du cycle qualifiant. Surtout de professeurs de français. Pour  pallier à ce manque, elle recourt aux services des professeurs du cycle collégial et des professeurs du primaire. Bientôt elle va épuiser toutes ses ressources qui sont d’ailleurs très maigres et s’orientera probablement vers les éducateurs et éducatrices des crèches et garderies de la ville pour suppléer à cet état de manque. Le but de la délégation est de couvrir le manque, boucher les trous, colmater les lézardes, mastiquer les joints, maquiller les vices, cacher les torts, peu importe pour elle la qualité de l’enseignement, son efficacité, l’avenir des élèves, leur préparation à l’examen de fin d’année… Son but ultime est de faire en sorte que cela ne se ressente pas, ne se voie pas, ne fasse pas problème. En allant faire sa quête dans les collèges et les écoles en professeurs non préparés à exercer dans le cycle qualifiant, la délégation montre de la manière la plus vilaine, qu’elle ne se préoccupe nullement de résoudre de manière pédagogique le problème du manque des professeurs, mais d’éviter de déclencher le mécontentement des  élèves et les protestations de l’Association de leurs parents, si toutefois cette dernière a encore une voix pour protester. La dernière opération de la délégation en matière de rafistolage est la nomination d’un professeur du cycle collégial appelée en renfort depuis le collège de Naïma pour venir remplacer un professeur du cycle qualifiant à Oued Eddahab. Considérée de loin, cette façon de faire s’inscrit dans le cadre du redéploiement des professeurs, vue de près, il ne s’agit là que d’un regroupement familial à peine déguisé. Le professeur en question a repris ses fonctions à Oued Eddahab. De manière administrative, les élèves ont un professeur physique, matériel, en chair et en os. Ils n’ont donc aucune raison de se plaindre, ni eux ni leurs parents. De manière pédagogique, seuls les jours à venir vont dire si le professeur en question a été nommée à ce poste dans le cadre du redéploiement ou pour des raisons de regroupement familial, quoique les faits laissent pencher pour le second membre de l’alternative. Une chose est certaine : ce professeur n’est pas préparée pour prendre en charge l’avenir des élèves des classes du cycle qualifiant. Le rôle de l’inspecteur est primordial car il y va de l’avenir de nos enfants.

Si l’expérience de faire appel à des professeurs non habilités à exercer dans le cycle qualifiant réussit, la délégation d’Oujda élargira encore son champ d’action en allant se ravitailler en personnel enseignant, comme je l’ai dit en amont, dans les crèches et garderies de la ville. Or l’expérience n’est pas conçue pour échouer mais pour réussir et elle réussit pour la délégation qui sait à la fois calmer les esprits grognons et satisfaire le clientélisme et le népotisme qui animent ses actes et prises de décision. 

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

22 Comments

  1. Professeur
    28/02/2009 at 14:11

    Monsieur tayeb zaid la question est pourquoi cette personne exactement? On sent l’odeur du politique la dedans.

  2. أستاذة قريبة من الموضوع
    28/02/2009 at 14:13

    أحييك أيها الأستاذ المحترم على موضوعك الذي يضع الأصبع على جانب من مكامن الداء في نظامنا التعليمي ،إلا أنني لا أتفق معك في بعض الأمور التي هي عبارة عن قراءات للنوايا وربما سببها نقص في المعطيات يمكن معه أن تظلم أطرافا هم براء من تهم تم إلصاقها بهم.بحكم معرفتي بالأستاذة المعنية يشرفني أن أصحح بعض المعطيات المتعلقة بها وبالموضوع برمته.إن الأمر ليس فيه شيء مما اوردتموه من أنه تجمع عائلي لأن الأستاذه قد قبلت هذا التكليف على مضض باعتبار النعيمة بها 4 أستاذات للسلك الإعدادي تخصص فرنسية لأجل 16 حصة أو أقل أي أن الأستاذة ستكون أكثر قربا من عائلتها بالنعيمه منه في وجدة والمسؤولون كما قالت التمسوا منها قبول التكليف لأنه لم يكن لديهم من حل للمشكل غير ذلك، وقد وعدوها بأستاذ أو أستاذة أخرى تقتسم معها جدول الحصص الجديد لتشجيعها على القبول، وقد قبلت ودموعها في عينيها، هذا من جهة، من جهة أخرى ولما أصرت الأستاذة على عدم قبول التكليف في البداية، نظرا لكون النظام الأساسي لا ينص على اشتغال أستاذ السلك الإعدادي بالثانوي التأهيلي كما فسر لها أحد النقابيين، فاجأها المسؤولون بمراسلة من مدير الأكاديمية تدعو النيابة إلى إعادة انتشار مدرسي الفرنسية بين الأسلاك، إذن فالأكاديمية الجهوية تتحمل مسؤولية هذا الوضع الغير سوي.إن هذه الملاحظات هي فقط لتنويركم حتى لا تساهموا في نشر مغالطات لأني متأكدة أن ذلك لا يمكن أن يكون من أخلاقكم ولا من شيمكم

  3. ami
    01/03/2009 at 00:39

    الاخ زايد اعتقدان النيابة قامت بواجبها اد وجدت الحل لسد الخصاص في الاطرفهدا الامر يحسب لها وليس عليها هدا من جهة اما من جهة اخرى فانا متاكد ان هناك من الا طر في الابتدائي والاعدادي من لا يقلون كفاءة من اساتدة التاهيلي مع الاشارة الى ان الوزارة وظفت في السبعينات معلمين مؤقتين عملوا في الابتدائي والثانوي دون ان يتلقوا أي تكوين وانا وانت منهم ومع دلك اعطوا نتائج حسنة وكونوا اجيالاتتقلد اليوم عدة مسؤوليات

  4. directeur
    01/03/2009 at 00:41

    أستاذي المحترم ، رغم ما جاء في مقالك من عدم قدرة الأساتذة من التعليم الثانوي الإعدادي و الابتدائي على التدريس بالثانوي التاهيلي فأقدم لك البرهان بالدليل القاطع على أنه تم تكليف أستاذة من التعليم الابتدائي للتدريس باللغة العربية و هي موجزة ، غيرت الكثير من تصرفات التلاميذ ، و قدمت من التجربة في المادة و كأنها عملت أكثر من ثلاثين سنة ، و الله شاهد على ما أقول فهي خير مثال في الجدية و الانضباط و مساعدة التلاميذ بحصص الدعم و التقوية في أوقات خارج جدول حصصها الزمنية ، بل الأكثر من ذلك فقد أحبها التلاميذ لدرجة لم نستطع توفير قاعة تسع لأكثر من 70 . و قد زارها مفتش المادة فانبهر من كيفية تقديم دروسها و من مردوديتها . نعم إنها أستاذة التعليم الابتدائي التي تتحدث على أن النيابة خاطئة في اللجوء إلى خدماتها . لا و الله بل تستحق و مثيلاتها المكافئة .

  5. جمال
    01/03/2009 at 00:41

    إن بعض الطن إثم

  6. zaid Tayeb
    01/03/2009 at 00:41

    Professeur proche du sujet : Je vous remercie de ces éclaircissements : sachez que je n’éprouve pour ce professeur ni rancune ni haine. J’ai traité un sujet dans lequel je désigne du doigt en premier lieu la délégation d’Oujda qui contribue à la dégradation du système éducatif et scolaire par sa politique inappropriée en matière de gestion des ressources humaines. Le professeur en question est triplement victime de cette politique malsaine : elle a été affectée de manière coercitive et sans son assentiment, dans un cycle qui n’est pas celui de sa formation, dans une ville autre que celle de son affectation première. Je vous crois quand vous dites qu’il n’y a pas de regroupement familial. J’avais, il est vrai ce sentiment. Si ce que vous dites est vrai à propos des promesses données par la délégation au professeur déplacé, relatives à la nomination d’un second professeur en vue de partager le tableau de service du professeur partant. En voilà donc une façon pionnière de gérer les ressources humaines ! Deux en un ! Le mensonge a toujours eu le dessus sur la convoitise, dit-on. Nous en avons à présent la preuve concrète.
    Je vous remercie Madame de m’avoir éclairé, ce qui m’a permis de corriger le tir quoique je n’aie pas été loin du but.

  7. أب لتلميذ بالمؤسسة.
    01/03/2009 at 00:45

    بدوري أضم صوتي الى الاخ زايد حول هذا الموضوع الذي يتعلق بمشكل الخصاص في مادة اللغة الفرنسية لاقول فقط أن موسم الباكور قد ولى وحان الوقت أن تتحمل كل من الاكادمية الجهوية والنيابة الاقليمية مسؤولينها في الامور التعليمية وخاصة في الشق الذي يتعلق بالخصاص في الاساتذة سواء تعلق الامر باللغة الفرنسية أو غيرها. ان تكليف أستاذة باعدادية النور بالنعيمة الى ثانوية وادي الذهب خطأ جسيم. هذا التكليف الغير المبرر. وهذه بعض المعطيات- التكليف تعسفي وتحت التهديد وبدون رغبة الاستاذة.- يوجد بنفس الاعدادية أستاذة مجازة كان قد سبق تكليفها في نفس الاسبوع لكن ألغي التكليف بسبب تدخل طرف محسوب على نقابة . – بعثت الاستاذة الضحية التماس الى السيد النائب عبر السلم الاداري تطلب فيه ارجاعها الى مقر عملها بالنعيمة.- الاستاذة غير مستعدة لا نفسيا ولا بيداغوجيا للعمل بالتأهيلي.-الاستاذة حاصلة فقط على شهادة الباكالوريا وعملت لاكثر من 20سنة بالناظور.أخير أقول كيف لهذه الاستاذة ان تقوم بدورها كاملا وهي تعيش كل هذه الاكراهات.ومن هم الضحايا في نهاية المطاف ?أليسوا أبنائنا?.كفانا حلول ترقيعية.السؤال الاخير الى السيد رئيس الجمعية بثانوية وادي الذهب فينكم يا سيادة الرئيس هل عبرتم عن موقفكم ?أم ستلتزمون الحياد في انتظار…..

  8. observateur
    01/03/2009 at 00:46

    il y a parmi les éducateus et éducatrices qui détiennent un magistère voire un doctorat seulement la chance ne leur a pas souri pour qu’ils soient nommés dans des fonctions dignes de leurs grades

  9. citoyen
    01/03/2009 at 19:12

    l’image de l’etablissement public se dresse bongrès malgré; à l’encontre des aspirations du peuple.un responsable nous a calmement rappelé un jour tout près de son bureau et devant toute une masse de protestataires :on ne vous demande rien, que de garder les élèves ,sous entendu ,il n’est pas necessaire de les eduquer?????

  10. هدهد سليمان
    01/03/2009 at 19:13

    encore à Ouedahab à Lazaret voir les nouveaux affectés du primaire. Cherchez bien et demander leurs relations familiales pour conclure que le bureau de gestion du secondaire ne tourne pas rond. Cela cède la place à un ( e) autre prof de la même école d’origine pour garder sa place et ne pas rester en surnombre. cette prof est la femme d’un syndicaliste. elle était muté avec 3 ou 4 autres dans l’ombre des vacances sans points et sans mérite. Pas question seulement de manque de prof comme a dit cher M Zaid mais aussi pour des raisons qui tuent des initiatives courageuses du chef de service que je profite de l’occasion pour le saluer et l’encourager à déployer encore des efforts pour nettoyer la délégation

  11. MOI
    01/03/2009 at 19:14

    MONSIEUR.qu’est ce que vous enseignez de si extra au cycle qualifiant??pourquoi dites vous que ceux qui sont dans les autres cycles ne sont pas bien préparés……??pourquoi ce vantardisme??sachez monsieur que c’est tout simplement le hasard qui vous a mis de l’autre coté.je connais des uns qui, avec des licences en physique ,sont dans des bleds perdus pour enseigner dans le primaire,d’autres avec des DESA, enseignent aux colléges et la liste est longue.un peu de respect pour tout enseignant de toute condition et de tout age.méme le fkih que vous méprisez connait des choses.dans mon établissement,il y’a un collégue qui enseigne le français,a un DEUG en anglais,parle l’espagnol,parle le bérbére et excélle en arabe.a votre avis,est il prépéré à enseigner la planéte des singes dans le qualifiant??

  12. zaid Tayeb
    01/03/2009 at 19:14

    A directeur: j’ai dit dans mon article que le professeur n’est pas préparé; il n’est pas habilité: car le programme de fançais est lourd et demande une préparation préalable.
    Merci bien pour nous avoir donné en exemple un professeur talentueux, qui a la vocation d’enseigner. Je lui souhaite la réussite

  13. professeur
    01/03/2009 at 19:16

    a ce poste de prof de frçs au lycée oued eddahab.le delegué a deja tenté d y envoyer une prof exercant au lycée el mghreb arabi mais elle a refusé car il y a avec elle une nouvelle prof qui est la derniere a venir .d ailleurs il a été justement nommée à ce poste avec piston car en fait c une prof de 1er cycle.les deux profs la exercent juste six heures par heure chacune.donc puisque celle qu on voulu affecter a oued eddahb a refusé et avec le soutien du sundicat.la delegation a cherché une autre qui ne soit pas pistonnée et il parait que la malchance est tombée sur la prof de naima.voila on laisse une qui est deja a oujda et qui exerce juste 6h et on fait venir une autre de loin .un voila un bon exple de la bonne gestion des ressources humaines et ce st ainsi qu on ne cesse de precher la bonne qualité de l enseignement.allah oma had monkar

  14. Mohamed ES SBAI
    01/03/2009 at 19:17

    M. Zaid a raison. Assez de bricolage!! Enseigner les nouveaux programmes au lycée sans avoir reçu une formation solide est du un rêve! La preuve: le résultat catastrophique du bac à l’examen régional. Dans le secteur de la santé par exemple , est-ce qu’on permet aux infirmiers d’opérer les malades?? Moi je n’écarte pas l’hypothèse d’une exclusion politique puisque je souffre du même problème.

  15. tawfik
    01/03/2009 at 19:17

    mr .zaid
    le probleme est partout .et pas la delegation d oujda seulec.a berkane aussi on a affecté un prof au college hassan2 .et on l a remplace par un professeur qui n a travaillé qu une semaine et apres une serie de certificat .
    et l eleve perdue

  16. ancien
    01/03/2009 at 19:17

    sachez messieurs que ce poste de wad dahab a été proposé a une collègue de collège M Derfoufi suite à un problème avec l’administration mais elle l’a refusé walfaham yafham………..

  17. Professeur de français
    01/03/2009 at 23:45

    Mr Zaid, je m’interressais à vos sujets à travers Oujda City, mais cette fois-ci je vous vois prendre la mauvaise piste en accusant la Délégation d’Oujda d’une gestion des ressources humaines qui laisse à désirer , vous êtes allé loin de cette délégation en se moquant:  » s’orienter vers les crèches et les garderies… » pour couvrir le manque. Mr Zaid, je vous conseille de mettre le nez et voir ce qui se passe à l’Académie Régionale d’Oujda. Les trois professeurs de français du cycle qualifiant étaient chargés par l’Académie à faire un travail précis…jusqu’à présent ils sont sans tâche.
    La question qui se pose Mr Zaid: Est-ce que l’Académie régionale n’a pas appauvri la Délégation en professeurs de français ?????????

  18. zaid Tayeb
    01/03/2009 at 23:46

    Je ne dis pas que les professeurs du primaire et du collégial sont moins bons que ceux du qualifiant. Chacun est bon dans le cycle de sa formation: Le primaire au primaire, le collégial au collégial et le qualifiant au qualifiant. Le CFI, le CPR, l’ENS, chaque centre dispense une formation pour un type de professeurs. Nous n’allons pas nier cela. je n’ai jamais dit que les uns sont meilleurs ou moins bons que les autres. J’ai dit que ceux qui ont reçu une formation autre que celle qui les destine à enseigner dans le qualifiant ne sont pas préparés , donc pas habilités à enseigner dans un cycle qui n’est pas le leur.Le programme de français est lourd et demande une longue préparation.

  19. bachiri
    01/03/2009 at 23:47

    a mr tawfik .
    le poste de berkane de francais .on lui a affecté un prof de college omar ben katab qui a ete surcharge a hassa2 et remplacé par un prof de qods.qui a refuse mais..ellevtrouve la solution de s absentir et le probleme de francais a omar ben katabi reste toujours comme l an dernier les eleves sans francais pendant 3mois

  20. HOUMIDI59
    01/03/2009 at 23:51

    En effet, la délégation d’Oujda affiche un manque de professeurs de français surtout .Ce problème ne date pas d’hier.Cependant cette année, beaucoup de lycées en souffrent de ce manque.Certes, d’autres disciplines (Histoire/Géographie, philosophie, éducation islamique) manquent aussi de profs, mais leur nombre n’est pas aussi alarmant que celui du français.
    Le délégué a pris l’initiative de combler ce vide par des enseignants du cycle collégial ou primaire .Pour votre information , pour être accepté, le professeur doit avoir une licence universitaire ou un diplôme d’étude supérieur .
    A mon avis , c’est une solution provisoire en attendant le mouvement des enseignants qui règlera sûrement ce problème .Bien entendu, la délégation a intérêt à accueillir le plus grand nombre de professeurs surtout ceux de la langue de Molière .Et comme tu dois le savoir , un grand nombre d’enseignant Oujdis travaillent depuis pas mal d’années dans d’autres délégations , et ont toujours l’envie de revenir à leur ville natale .
    Donc,normalement, ce vide sera comblé sans problème.D’ailleurs, on a fait savoir à ces professeurs du collège et des écoles primaires que leur affectation est provisoire .
    Alors pas besoin de sonner l’alarme et attendons l’année prochaine ou du moins la période du mouvement des enseignants .Je suis sûr qu’on fera d’une pirre deux coups: approcher beaucoup de fonctionnaires de leurs familles et donner un autre dynamisme à notre enseignement régional.
    PS : une grande majorité de professeurs de français et autres d’ailleurs (enseignement secondaire 2ème cycle) ont bénéficié du départ volontaire .Il y a aussi , le grand nombre de fonctionnaires qui ont atteint l’âge de la retraite .
    C’est au ministère de l’éducation nationale d’adopter une stratégie efficace pour parer à cela avant qu’il ne soit trop tard.
    UN ENSEIGNANT

  21. professeur
    02/03/2009 at 21:44

    vous revez monsieur houmidi59.le delgation ne sortira jamais ces postes comme vacants.c est pour les tenirs en instance et en faire beneficier ceux qu elle veut.d ailleurs depuis x tps bcp de postes du cycle qualifiant etaient tenus par des profs du cycle fondamental.la preuve pourquoi ne les a t elle pas declaré comme vacants l année precedente?ellle ne savait pas le nombre de retraités qui allaient partir? sachez pourtant qu il y a plusieurs profs qui ont été affectées a oujda apres l annonce des resultats du mouvement et qui declarait neant.a vous de comprendre

  22. syndicaliste
    03/03/2009 at 00:10

    vous aussi vous revez MR le professeur c est le ministere qui designe les postes vacants et non la delegation au niveau national mais sur le plan regional c est l academie avec la collaboration des syndicats

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.