Home»Régional»La fusion entre Gharnati et Reggae électronique Au rendez-vous à l’Institut Français d’Oujda

La fusion entre Gharnati et Reggae électronique Au rendez-vous à l’Institut Français d’Oujda

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Dans le cadre de la coopération
Entre Lille et Oujda

Jeudi 14 mars prochain un vent de patrimoine artistique soufflera sur la capitale du Maroc Oriental : Oujda. Un exercice d’équilibriste, parfois périlleux, entre deux univers musicaux qui feront fi de leurs différences pour clôturer brillamment cette année spéciale pour la ville, capitale de la culture arabe et ce ; au théâtre Mohammed VI d’Oujda dans le cadre de la convention de coopération passée entre la ville de Lille (France) et la ville d’Oujda.
Dépositaire de la musique andalouse, le Gharnati sera représenté par la célèbre association Al Moussilia  et la talentueuse Bayane Belayachi considérée comme « l’une des seules femmes à exceller dans le chant arabo-andalou qui s’est imposée dans le paysage musical marocain comme une ambassadrice de la musique gharnatie et de la pluralité musicale marocaine » qui sauront honorer ce riche héritage musical.
Aux côtés de l’association Al Moussilia  et la chanteuse Bayane Belayachi  se tiendra artiste lillois aventureux tirant partie des techniques de remix pour sublimer le reggae, inscrit depuis peu au patrimoine immatériel universel de l’Unesco.
Weeding Dub fait partie de la jeune génération, très prometteuse, « Conscious Dub Stepper » française, dans la lignée de Improvisators Dub, Miniman ou encore Manutension. Romain aka  Weeding Dub, localisé à Lille, s’inspire largement de la scène Dub UK et plus particulièrement d’artistes tels que  Aba Shanti I, Irations Steppas, Vibronics, Bush Chemists, The Disciples ou encore Jah Free.
A noter enfin que l’improvisation musicale reste le maître-mot de cette rencontre internationale prometteuse, que les organisateurs ont voulu comme une célébration mais également un retour aux sources.
Cet Événement est organisé dans le cadre du programme Oujda capitale de la culture arabe 2018/2019 par : La Mairie de la ville de Lille, la Commune d’Oujda, l’Institut français d’Oujda, l’Association Al Moussilia de la musique Gharnatie et l’Association l’Acouphène de la ville de Lille.
ABOU ZOUHEIR

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.