Home»Correspondants»Maghreb-arabe : Le coût du non-Maghreb

Maghreb-arabe : Le coût du non-Maghreb

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Le grand maghreb n’est pas seulement un rêve auquel aspirent tous les peuples de la région; mais c’est surtout un inconmensurable manque à gagner pour les pays qui le composent; aussi bien financier, qu’économique, politique et social que front uni.
En effet, outre le poids politique d’une union maghrébine face aux grandes puissances; dans la défense d’intérêts communs ainsi que la cohésion  inébranlable devant les aléas politiques, des -économistes estiment que le manque à gagner même au point de vue financier et budgétaire est colossal.
Par ailleurs, selon le tunisien Abdeljalil Badaoui (l’économiste qui se base sur les études de l’institut américain patersson ).
– Le Maghreb arabe perd 2,5 point du PI B chaque année .
– Il perd aussi 220.000 emplois par au occasionnés par les déficits budgétaires.
– Il perd aussi 350 millions de dollars ( occasionnés par les échanges extérieurs unilatérales,  intérêts des créances, assiette fiscale réduite….).
– Il ne s’agit là que du coût visible du non-Maghreb; néanmoins le coût invisible est autant plus colossal toujours selon  l’économiste Badaoui:
* fuite des capitaux estimée à 150 milliards d’épargne nationale stockée dans des banques étrangères à leurs tête la suisse dont /
– 50% pour l’Algérie .

– 30% pour le Maroc .

– 20% pour la Tunisie.

* Réduction des apports financiers de la diaspora maghrébine éparpillée dans les pays d’origine.
* Dispersion des compétences et de l’intelligensia maghrébine ( chercheurs, professeurs, hommes d’affaire, entrepreneurs…)
* moins de cohésion et de poids pour dialoguer avec les USA , l’UE , ou les autres puissances mondiales pour la défense des intérêts communs ( trafic, émigration , terrorisme….)
Cependant sans prétendre être exhaustif – les manques à gagner et les coûts perdus pour non-Maghreb sont indéniablement élevés ; qu’ils suscitent la stupéfaction. Surtout pour des pays qui parlent la même langue, ont la  même religion et le même patrimoine nourri par l’expérience commune de colonisation, de lutte pour l’indépendance, et d’engagement dans la voie pour de développement; la vague de mondialisation faisant le reste.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

4 Comments

  1. algerien
    07/11/2012 at 17:45

    non, et non , faite le maghreb sans l’alegrie ( on n’est pas intrtesse ). vous aviez fermne la frontiere en 1994 (terrorisme). wallah , le peuple algerien n’oublira jamias cette desision . aucune chance , ya si madani.

  2. ARABO_BERBERE
    10/11/2012 at 11:49

    UN JOUR VOUS MEME « ALGERIEN » VOUS ALLER DEMANDE L’OUVERTURE DE CES FRONTIERES ET J’ESPERE A CE MEMENT LA QUE LE MAROC NE VOUS ECOUTRAS PAS, PAS LA PEINE DE JURE TNKT SI CE N’EST QUE MOI JE CONSTRUIS LE RETSE DU MUR QUI RESTE

  3. زائر
    16/11/2012 at 12:22

    Oui,d’accord Mr algérien: le gouvernement Marocain a dû, peut être commettre, une erreur ou même une grosse erreur; oui les autorités marocaines ont fait sortir des touristes Algériens des hôtels, parait-il. Oui, les populations des deux cotés des frontières en soufrent et continuent à souffrir, rien que pour le coté humain; et jusqu’à quand alors?
    Moi de L’Oriental marocain, toi de l’Ouest d’Algérie, sommes des victimes de nos politiques. Je pense qu’on doit se placer en tant que spectateurs à l’égard des politiciens. Est ce que le gouvernement Algérien doit s’arrêter à cet erreur? Si c’est vraiment son mobile réel de son abstinence à la fermeture de la frontière, doit-il s’arrêter là? juste pour l’internet de son peuple, de la région? Malheureusement, c’est pas le cas, il a trouvé cet alibi pour emprisonner les Algériens et les laisser enfermés, comme tout régime militaire fait.
    Je suis d’Oujda, j’aime l’Algérie et les Algériens, et pas les militaires.

  4. SYMPATISANT
    07/07/2013 at 03:55

    eh ! mon frère on t’aime bien aussi,c’est pas le problème,mais le gouvernement algérien ne veut pas ouvrir sa frontière car l’Algérie sera perdante sur tous les plans économique,le Dinar est dévalué « c’est de la monnaie de singe »,l Algérie subventionne avec des milliards tous les produits de consommation carburant,huile,etc..tu comprend mon frère ????

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.