Il était une fois un vieux couple heureux : un roman inachevé


     114


Le roman de Mohammed Khair-Eddine intitulé ‘’Il était une fois un vieux couple heureux’’, inscrit au programmes des classes du baccalauréat marocain mérite qu’on lui accorde un peu de notre attention, d’abord pour éclairer nos futurs bacheliers sur l’œuvre en question, ensuite pour voir si cette œuvre d’un grand écrivain marocain vaut d’être programmée en classe de terminale.

Le titre ‘’Il était une fois un vieux couple heureux’’ laisse entrevoir qu’il sera question d’un conte dont les protagonistes seraient un homme et une femme avancés dans l’âge. Mais bien vite, et dès les toutes premières pages de la première séquence, le lecteur s’aperçoit que l’oeuvre en question est loin d’être un conte comme l’a laissé croire le titre mais d’un roman dont les péripéties se déroulent dans le sud du Maroc. Le lieu, avec des noms de villes comme Mazagan et Casablanca, ou de noms  de continents comme celui de l’Europe, est  bien ancré dans un espace géographique pour être un terrain vaste et fertile où doivent se dérouler les péripéties d’un conte qui exige un espace plus ouvert et sans contours et un temps imprécis relégué dans un passé lointain.

Le nom du personnage qui forme l’un des maillons du couple porte le nom de Bouchaïb, nom impropre pour figurer dans un conte, à moins que le conte n’ait une dimension locale ou régionale, ce qui est écarté dans le cas de l’œuvre de Mohammed Khair-Eddine.

Ensuite, l’auteur, à l’instar des poètes de l’époque antéislamique, fait son entrée dans l’œuvre par l’évocation des ruines et des vestiges du campement abandonné par la tribu et, partant, de la bien aimée, départ dicté par les conditions climatiques et le mode de vie  fondé sur l’élevage et  la transhumance. Khair-Eddine évoque les ruines des demeures effondrées que leurs propriétaires ont abandonnées pour d’autres lieux plus avenants ou dont les maîtres sont morts comme c’est le cas pour le vieux couple.

Le champ lexical des ruines, des vestiges et de la mort  revient souvent dans la première page de la première séquence :

‘’des ruines récentes qui furent des demeures…’’

-‘’ces maisons de pierre sèche…..ne sont plus qu’un amas de décombres.’’

-‘’Les anciens habitants des lieux disparus depuis longtemps…’’

-‘’Une de ces ruines dresse des pans de murs difformes par-dessus un buisson touffu.. ;’’

Le lecteur doit bien vite corriger son horizon d’attente orienté vers la lecture d’un conte, pour se préparer à lire une histoire d’un couple ayant habité des bâtisses devenues ruines et morts sans laisser d’héritiers. Ce qu’ils ont laissé derrière eux, est un amas de pierres témoin de l’existence d’une demeure jadis habitée par des êtres humains.

A l’inverse des poètes de la période antéislamique qui évoquaient les ruines pour la jactance, l’éloge, l’élégie… Mohammed Khair-Eddine l’évoque pour quelque chose de plus banal et de plus terre à terre, pour ne pas dire de plus vulgaire : Il est question d’un vieux et d’une vieille dont on ne connaît pas la jeunesse, et qui mènent une existence des plus plates.

Ce qu’il faut surtout retenir de la lecture de ce roman c’est son caractère inachevé, c’est que Mohammed Khair-Eddine ouvre une analepse à la page 5 avec ’’Une de ces ruines dresse des pans de murs difformes par-dessus un buisson touffus de ronces et de nopals et quelques amandiers vieux et squelettiques. Elle avait été la demeure  d’un couple âgé et sans descendance qui n’attirait guère l’attention car il vivait en silence….’’, analepse qu’il ne fermera plus jusqu’au point final ‘’Le vieux, qui avait vu cette désolation, se demandait si son propre village allait connaître le même sort.’’ Non !se dit-il (page 150)……Car la vie est partout, même dans le désert le plus aride (fin du roman)’’.

L’auteur qui a arrêté le narrateur sur les ruines et à qui il a délégué ses pouvoirs pour ouvrir une rétrospection pour relater au lecteur ce qu’il sait de ce couple mort sans laisser de lignée et dont la maison n’est qu’un amas de pierres se devait de revenir de cette analepse de 148 pages sur un total de 149 pages que compte le roman. Le roman reste donc ouvert et le vieux et la vieille présentés comme morts à la première page (page 5) sont vivants et bien portants à la fin du roman.

Cette anachronie, pratiquée à la page 5, d’une portée imprécise et sans amplitude, demeure béante comme une plaie non cicatrisée.

tayeb zaid


 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

114 Commentaires sur cet articleتعليقات حول المقال

  1. mounir
     

    je trouve cette article mieu continue monsieu zaid

     
  2. soukayna grad
     

    j avais vraiment tous le honneur d avoir la chance d etre parmi tes eleves..mes cher salutation pour vous cher prof

     
  3. youness
     

    merci beucoup

     
  4. momdu91
     

    مشكور على الموضوع المميز
    مسيره موفقه اخونا

     
  5. sof
     

    un tres bon debit tant que des expression bien soigner et revelateures du contenu de l’oeuvre

     
  6. maria tahali
     

    merci pour toi

     
  7. fatima zahra
     

    bn je vs remercié.mé j”aimerai vrément que vous metez la résumé des chapitre et l”analyse.merci encore une fois

     
  8. kholoud
     

    p1 en doits donnes une grandes importances a nos ecrivains marocain dans tous nos annes d ettudes pas seulement quand ils meurts

     
  9. sara
     

    merci bcp monsieur

     
  10. saloua
     

    je trouve ce roman tres pertinent et merci

     
  11. DRISS ET MEHDI
     

    NOUS SOMME DRISS ET MEHDI DE COMEDIA MERCI DE CETTE ARTICLE

     
  12. sophia
     

    merci pour l’explication

     
  13. mustapha
     

    merci beaucoup

     
  14. عاشقة يوسف
     

    مشكووور على الموضوع المميز

     
  15. NASSIRI de Marrakech
     

    Il Etait Une Fois Un Vieux Couple Heureux.
    M.K.Eddine
    CRPTA
    M.L.NASSIRI

    Autour des chapitres XXV, XXVI, XXVII

    Etude de l’exipit. Le message de l’auteur.

    Bouchaib.. Est-ce un héro tragique ?

    Le style circulaire dans « Il Etait Une Fois.. » oblige le lecteur à revenir à la première page du roman pour comprendre en fin de lecture qu’au fait tout était fini avant cette traversée du désert. Le village, lieu principal de toute la scène, n’est déjà plus qu’ « un triste amas de décombre, domaine incontesté des reptiles, des arachnides, des rongeurs, et des myriapodes. »
    Bouchaib qui ne cesse, tout au long des pages, de prendre des positions de principes moraux et éthique avant-gardistes et rigoureux face à toutes les problématiques sociales et politiques, ’’est revenu de tout ’’ , heureux comme l’Ecclésiaste qui ‘’reste tranquille’’ en attendant ‘’ce que Dieu lui a promis..’’ Cependant, ce personnage qui ne diffère pas trop de MKE nous livre un dernier chapitre comme dernier souffle, parsemé de désolation et de dévastation : « même les vagabonds de jadis avaient déserté la région. » Le vieux qui a connu une vie pleine de remous et d’agitation et qui retourne dans son village à la recherche de la paix et de la sérénité « se demandait si son propre village allait connaitre le même sort » Il éprouve en même temps beaucoup d’espoir et beaucoup d’attentes. Si « la deuxième année de sécheresse fut encore plus terrible que la première.. »p150, Bouchaib rappelle que « tant que les puits seront pleins le village vivra.. », « l’eau ne manquera pas. Dieu ne permettra pas ça. » , qu’ «il y a eu par le passé des situations plus dures. » et que « tôt ou tard, un orage éclatera et le tour sera joué. P150
    Le vieux reconnait que cette catastrophe n’est pas « si naturelle qu’on le prétend.. » et que les parvenus sans loi ni foi, corrupteurs et corrompus, sont plus responsables que la nature du malheur qui frappe le village. Au moment où la guérilla linguistique de l’auteur continue de bombarder tous les parvenus, perturbateurs, escrocs et spéculateurs qui mettent tout le village au bord du gouffre, MKE garde en mémoire que ce lieu symbolique armé de personnes de bonnes augures et intentions est capable de renaître de ses cendre. Taloukitte, ce petit bout de femme, capable de tenir une conversation avec les oulémas les plus érudits, ne manque de rien sauf de savoir et de connaissance. « Tu sais, elle aimerait bien avoir un de tes livres. » P147, l’imam de la medersa sans qui rien ne serait fait, le jeune calligraphe, espoir naissant de toute une société en quête de renaissance et de régénération. Enfin Radwane, cette personnalité mythique qui professe que la modernité n’a pas de patrie et que tous les humains peuvent concourir à l’essor de la société humaine toute entière. Il laisse ses fils, médecin, avocat et agriculteur apporter leur contribution à la société française, berceau symbolique de la modernité, et retourne au village retrouver son amitié et produire du « jus » , l’essence, le nectar d’une société traditionnelle qui malgré tout, continue de produire l’élixir de vie dont a besoin une France qui « va de moins en moins bien » à cause, entre autre, des maghrébins ignorants et illettrés. Il offre à Bouchaib le transistor pour « savoir » ce qui se passe dans le monde entier sans intermédiaire et « écouter » l’ « Ahwach » sur la station d’Agadir. Bouchaib de son côté lui offre la biographie du saint pieux et vertueux qu’il lira en France et à « tête reposée »
    Le recueil poétique de bouchaib qui traverse les frontières est analogue au comte de MKE qui nous reste entre les mains et qui postule que nous sommes encore au bord du gouffre et que « Gare au vertige » car « en perdant la tradition, on a aussi perdu le respect de la femme et de l’enfant ». C’est un appel au retour aux sources et au changement des mentalités parvenues altérées par l’usage navrant de quelques aspects de la modernité : « Cette couche de mauvaise peinture qui craque vite pour faire apparaître la vraie nature des choses. » P139
    Le message d’Ulyce jeté dans l’espace avec l’espoir d’être récupéré par un sauveteur éventuel n’aboutira jamais. Il est dors et déjà entre les mains de l’ennemi. Les singes qui ont pris le pouvoir et qui obstruent toutes les issues à une humanité tombée en renoncement à cause de sa fainéantise et de son inertie. Celui de Bouchaib est bel et bien arrivé à destination et il suffit de faire des « nouveaux édifices.., des villas somptueuses.., »etc.. qui ont poussé sur les décombres du village des lieux de récupération de la tradition constructive, du respect de soi et du sacré.
    Ainsi Bouchaib ne sera pas le héro tragique à la manière de celui de Pierre BOULE ou de celui d’Anouilh qui disparaissent en pure perte.
    M.L.NASSIRI

     
  16. hanoda
     

    je vous remercie pr ces informations

     
  17. bibich
     

    merci tayeb zaid pour ses information

     
  18. titih
     

    i’ts very cool thanks for you

     
  19. fati
     

    je suis très ravie et fière d’etre parmi vous et je vous souaite une bonne continuation merci.

     
  20. simo oued-zemi
     

    c est une resumee bien ullistree merci

     
  21. sosokati
     

    merci beaucoup prof

     
  22. asmae
     

    merci pour ses information merci mon maitre
    ……………………………………..merci beaucoup

     
  23. bac libre
     

    bon article . il aide moi pour le bac libre

     
  24. Mouna
     

    merci beaucoup ,c’est très interessant

     
  25. sahar
     

    bonsoir monsieur je suis une élève à baccalauréat
    franchise j ai besoin pour comme cet thèmes.

     
  26. mouna
     

    je suis très heureuse de trouver cette article merci a tout

     
  27. imi
     

    slt ca va

     
  28. Youssra
     

    Merci bcp Mr Ziad

     
  29. HAJAR
     

    JOLI ARTICLE VRAIMENT MERCI BEZAF

     
  30. fatena karbal
     

    merci beaucoup Mr tayeb merci 100000000 fois

     
  31. zoubir hassani
     

    merci khouya rak tama

     
  32. mouad
     

    bari question

     
  33. éléve
     

    je trouve ce roman super parceque, il donne une image vivante sur la réalite du maroc et malheureusement cette réalite ne change pas

     
  34. said
     

    5asni l incipit de romon

     
  35. yassine
     

    merci de t’avoir ecri cet aricle fils de putes , en fait il ma aidé et va te fére foutre connard

     
  36. chaimaa
     

    merci vrement je trouve des information inportant dans ce passage

     
  37. Aliaixs
     

    N’importe koi!!

     
  38. afaf
     

    jtm bien cette roman é aussi le prof d français mdddddddddrrrrrrr

     
  39. jawad
     

    I’m very happy to say that . continu …………….

     
  40. jihade
     

    merci bcp monsieu zaid pour l’article .je te souhaite bonne contuniation

     
  41. hanane
     

    merci pour les informations et bon contunation vrmt vrmt merci .et vous avons attend sa nouveau

     
  42. simo
     

    merci

     
  43. elias
     

    merci professeur. vraiment tu ma donnée une idée generale du roman. et de quoi il s’agit…

     
  44. Béll Ro$e
     

    wé j aime bien

     
  45. imane
     

    merci bcp d avoir lire cette petite analyse

     
  46. sanae
     

    student

     
  47. hanane
     

    merci baeucoup mais il faut travailler mieux que ca

     
  48. doudou
     

    merci

     
  49. fatima zahra
     

    c’est bien ;merci de tous mon coeur

     
  50. houda
     

    c’est un magnifique article Merci bcp d’avoir penser à lancer un tel sujet comme celui là

     
  51. baddou
     

    merci bcp p c sujet important sur le roman.

     
  52. racha
     

    merci bcp pour cette article qui nous informe du roman “il etais une fois un vieu couple heureux” meme si c’etait pas en detaille. mais on peux bien comprendre le contenu du roman

     
  53. fayçal de Agadir
     

    merci beaucoup prof . j’aimerai bien etre un de tes eleves

     
  54. SALOUMA
     

    BGHINA RéSUME DYAL PASSGA

     
  55. sànà
     

    le premier je veux remeser mon frére cette la lesson c’est vraiment trés magnifique

     
  56. Miss wizò
     

    Mérci bcp pr cet article je vs souhaite une bn continuation :) :) :)

     
  57. Moussa
     

    Mercii monsieur zaid c’est tres jentil pour nous d’avoir une ruseme un peu philosofique le succes si d’avoir des professeur comme vous encor mercii pour les efforts Nous somme des angran de nier votre aide

     
  58. abdo
     

    اشكر جميع من ساهم في هدا البرنامج جزيل الشكر

     
  59. siham
     

    veryy nice articl thanx for this i love it

     
  60. Anonyme
     

    c’est vraiment honteux d’écrire deux phrases toute pleine de faute d’orthographe ouffff quel niveau

    premièrement je veux remercie mon frère, pour cette leçon

     
  61. safae
     

    merci pour cet article il contient des informations très importante quoi que c po suffisant mais merci commeme

     
  62. rima amour
     

    merci a vous…

     
  63. rima amour
     

    merci a vous…c est une tres bonne article

     
  64. nassima
     

    vraiment merci ………………..;c’est une très bonne article

     
  65. somayya
     

    merci beaucoup pour cette information.je te souhaite la réussit dans ta vie monsieur…

     
  66. zakaria gh
     

    thank’s for you my friend

     
  67. marwa el hamoumi
     

    merci a vous tayeb zaid
    car je vient de comprendre l’oeuvre avant de la lire et je vient de savoir comment la lire pour mieux la comprendre :D

     
  68. hanita
     

    mec bcp pour cette article il me donne plus d’information de le oeuvre et la realité de maroc

     
  69. widad
     

    tu pense pas a lecture de l’image

     
  70. mohamed de ouarzazate
     

    une trés bonne idée merci de votre éffort

     
  71. youssef el baz
     

    merci a vous…c est une tres bonne articl.
    MAROC HAWARA

     
  72. Soufiane.S De Kebdani
     

    Merci Beaucou Monsieur Tayebi c’est Informations Plus important pour moi,car je en Bacaleauriat, autre fois je te remerci de tout mon coeur “Monsieur” BYE

     
  73. lahcen el hadi
     

    شكرا جزيلا مهمد خير الدين merci merci merci bq.
    .

     
  74. cardabilos
     

    merci beaucoup monsieur tayeb pour ces informationd

     
  75. wind-of-change
     

    L’oeuvre est intéressante, riche d’informations et donne toujours envie de continuer sa lecture comme était le cas pour La boite à merveille. Excellent travail, ça fait toujours plaisir d’avoir des gens comme vous M.Zaid qui donne un travail pareil sur un plat en or pour des personnes qui n’ont aucune conscience de la valeur de ce dernier. En fin un petit conseil pour tout les gens du “Copier-Coller” j’ai a vous dire que ce que vous faites est dangereux, Pourquoi? parce que le jour où vous aurez un projet de fin d’étude a faire, ou une thèse a présenter, croyez moi, vous n’allez trouver point en ligne, ce qui veut dire que vous devez le faire vous même. Il est temps de grandir, de voir droit devant nous et de dire que le monde de l’information prête à porte va disparaître une fois après le terminal. faites vos propre recherches et comptez sur personne d’autre mais vous.

    Amicalement Xx

     
  76. rajaa
     

    اشكركم على هدا الموضوع و على المجهودات المبدولة

     
  77. mbark
     

    merci mais j’ai besoin de risumé de chapitre 9

     
  78. khadija sellami
     

    jazaka laho khairan

     
  79. betty
     

    mercii merciii bccccq, c’est une trés bonne article :)

     
  80. MOHCINE
     

    merci pour les informations

     
  81. atik
     

    merci beaucoup pour cette information.je te souhaite la réussit dans ta vie monsieur…

     
  82. 3lale
     

    mecii bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzaf onsieur tayeb pour ces informationd

     
  83. Soufiane
     

    Merci beaucoup pour ce article , et les informations qui contient !
    je vous félicite pour ce bon travail individuel qui est très régulier et bien soigner ! Demain j’ai un Control sur un chapitre de cette oeuvre :) et je vous souhaite une bonne continuation

     
  84. laabidi maroua
     

    mrc bouceaup

     
  85. IMANE
     

    JE VOUS RE%ERCIEEZ D ABORD CE QUE J AI PA PU COPPRENDRE JUSQU A MAINENT CE QUE JE PEUX PAS PRECISER LE GENRE DE CE ROMAN J AIMERAIS B1 ME REPONDRE ICI OU SUR LE MUR DE M FACB ON EST TOUS EGAUX

     
  86. didi
     

    je vx juste savoir le Genre de cet oeuvre prc ke demain j un exam mdr

     
  87. hanane
     

    je le trouve parfait mais il faudrait le développer et s’approfondir mieux dans l’analyse.en général, ça reste une triomphante tentative merci.

     
  88. majda
     

    presonilment ce article magnifique

     
  89. samira monikaà
     

    vraiment c’est un article trés important et nous aide beaucoup pour nos études !! je vous souhaite une bonne continuation ;)

     
  90. haniine
     

    meeercii

     
  91. abdo gatibi
     

    hh c’est une bonne histoire de maroc j’aimerias beaucoup l’oeuvre je remercie l’auteur de l’oeuvre mohamed khai-eddine

     
  92. Abdallah belgounche
     

    Merçi beaucoup c’est vraiment trés intéressant!

     
  93. latifa
     

    je vs remercie de cet effort :)

     
  94. morad hamdane
     

    merci votre aidez

     
  95. hamza
     

    salù Les Amies Sil vous plait donne Moi la repense
    = La dimension contestation de l’oeuvre

     
  96. Nada
     

    merci pour cet effort

     
  97. maroua
     

    chokran

     
  98. koukou
     

    merci bqp c’est très intéressant pour moi

     
  99. sara
     

    merci

     
  100. youssef dalhi
     

    merchi boucoupe pour ces information

     
  101. hajiba
     

    merci

     
  102. youssef de casa
     

    merci beaucoup pour toutes ces information

     
  103. hajar zaoui
     

    je trouve que c”est un roman a lire vraimment

     
  104. hicham
     

    plz je veus
    chapitre 10 et 11

     
  105. jamal tendit 21
     

    mercii

     
  106. sarita
     

    merci pour ses informations

     
  107. manal
     

    wach momkiin bghit resume dyal la fin dyal le roman
    ??

     
  108. ibtissam
     

    svp je veux savoir les themes recherché dans ce roman .Merci d”avance.

     
  109. chumy
     

    dsl ms c r1 c né po important pr moi j’ai jamais compris aucun idée

     
  110. hafid el maazouzi
     

    j’ai besoin d’une idée mais dommage je l’ai pas trouvé pour éxprimer a mon avit

     
  111. laila
     

    s’il vous plait qu’il es le genre de ce roman

     
  112. laila luna
     

    qu’il est le genre de ce roman

     
  113. amine
     

    le genre : littérature maghrébine
    bonne chance pour les exams

     
  114. amine ben
     

    le genre : littérature maghrébine

     

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*



 

Prix voyage

Billets d'avion

 

yahoo

 
 

Facebook + buzz

 
 

Derniers articles

Derniers articles