Home»International»L’UNION POUR LA MEDITERRANNEE PARTICIPE A LA COP 25 ET CO-ORGANISERA TROIS EVENTS

L’UNION POUR LA MEDITERRANNEE PARTICIPE A LA COP 25 ET CO-ORGANISERA TROIS EVENTS

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Mohammed Drihem / oujdacity.net
Comme annoncé après le désistement du Chili ; la COP25 aura lieu à Madrid du 2 au 13 décembre 2019 et ce, conformément à la décision prise par le Bureau de la Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) le Vendredi 1èr novembre 2019 dernier en acceptant la proposition du gouvernement du Chili de tenir la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques 2019 (COP25) à Madrid.
Lors de cette réunion de haut niveau de la COP25, le Secrétaire Général de l’UpM, Nasser Kamel, interviendra pour de mettre en lumière les opportunités à saisir dans la région tout en contribuant au développement durable de la Méditerranée nous rapporte-t-on, sachant bien que l’Union pour la Méditerranée a le statut d’observateur à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et participe à ce titre aux réunions de la CCNUCC dans le but de faire entendre la voix de l’agenda méditerranéen pour le climat au cœur des enceintes internationales.
Selon un communiqué qui nous est parvenu de cette instance Régionale qu’est l’UpM ; la région méditerranéenne a été identifiée comme l’un des principales zones à risque du changement climatique dans le monde rappelant que le quatrième Forum régional de l’UpM a été l’occasion de présenter les résultats du tout premier rapport scientifique sur le changement climatique et environnemental en Méditerranée élaboré depuis 2015 par un réseau de plus de 80 scientifiques de toute la zone euro-méditerranéenne.
Ce rapport ; précise-t-on ; montre que la région méditerranéenne se réchauffe 20% plus vite que le reste du monde et que 250 millions de personnes devraient être considérées en situation de « stress hydrique » dans 20 ans. Avec les politiques actuelles, les températures devraient augmenter de 2,2 ºC d’ici 2040, bien au-dessus de la limite mondiale établie par l’Accord de Paris.
Dans ce même cadre d’activités ; l’Union pour la Méditerranée l’UpM Co-organisera trois événements lors de cette COP 25 selon le programme de Presse de l’UpM qui nous est parvenu comme ci après détaillé :
Jeudi 12 Décembre de 14 :30 à 16 :00 – EU Pavillon
« Une interface science-politique sur les risques liés aux changements climatiques et environnementaux dans la région méditerranéenne et le Moyen-Orient » UpM-Chypre
Au cours de cet événement, les scientifiques et les décideurs discuteront de l’état actuel et des risques liés aux changements climatiques et environnementaux en Méditerranée. Un aperçu des résultats préliminaires du tout premier rapport scientifique exhaustif sur l’impact des changements climatiques et environnementaux dans la région méditerranéenne sera présenté. Pour compléter cette approche, l’Initiative Chypriote sur le changement climatique, qui vise à élaborer un Plan d’Action Régional pour répondre aux besoins auxquels les pays de la Méditerranée orientale et du Moyen-Orient sont confrontés, abordera les conclusions décrites et proposera des mesures d’atténuations conformément à l’Accord de Paris.
Vendredi 13 Décembre de 12 :30 à 14 :00 – EU Pavillon
«Des mesures concrètes pour l’action climatique : mise en œuvre des politiques et accès aux financements climat » ; projet UpM-Climat Med
La région de l’UpM réussit à attirer des financements publics internationaux. Les pays du sud et de l’est de la Méditerranée ont attiré chaque année entre 12% et 13% des engagements internationaux en matière de financement climatique public. Considérant que ces pays représentent 4,1% de la population mondiale, cela montre clairement la forte attractivité de la région pour les investissements climatiques.
Cependant, malgré cette performance positive, la région de l’UpM a encore une marge de progression pour mieux varier les financements, puisque les investissements dans l’adaptation ne représentent qu’environ un tiers des engagements d’atténuation.
Cette rencontre donnera une plus grande visibilité et démontrera à la communauté internationale le rôle et l’implication de dizaines de villes du sud de la Méditerranée. Il visera à renforcer les synergies et à établir des partenariats complémentaires pour les projets.
Vendredi 13 Décembre de 15 :00 à 16 :00 – NDC Partnership Pavillon
« Contributions déterminées au Niveau National (CND) dans
les régions du sud et de l’est de la Méditerranée » UpM-PNUD
Cet événement se concentrera sur l’actualisation des CDN afin d’identifier les actions d’atténuation et d’adaptation pouvant conduire à une ambition accrue des secteurs prioritaires, dans les pays du sud et de l’est de la Méditerranée. La session examinera comment réaliser la mise en œuvre des CDN en soutenant des actions transversales d’atténuation et d’adaptation à une échelle locale. Elle présentera les moyens de relever les ambitions des CND en apportant un soutien politique, une assistance technique et financière aux gouvernements, et analysera les liens avec les priorités des ODD et les objectifs de prévention des crises.
Mohammed Drihem

A propos de l’UpM

L’Union pour la Méditerranée (UpM) est une organisation euro-méditerranéenne intergouvernementale réunissant les 28 pays de l’Union européenne et les 15 pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée. L’UpM vise à renforcer la coopération et le dialogue régionaux à travers la mise en œuvre d’initiatives et de projets concrets ayant un impact tangible sur les citoyens, notamment les jeunes et les femmes, afin de répondre aux trois objectifs stratégiques de la région : la stabilité, le développement humain et l’intégration. Son secrétariat général se situe à Barcelone, en Espagne.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.