Home»International»« Dimension unificatrice du Jeûne Islamique »

« Dimension unificatrice du Jeûne Islamique »

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Dr :MOHAMED BENYAICH
Faculté lettres Oujda Maroc

1) Le Jeûne fait partie d’une procédure basée sur la volonté de s’abstenir de repas ,ainsi que de tout acte sexuel, pendant toute la journée ,depuis l’aube jusqu’au coucher du soleil .
C’est la définition la plus célèbre et usuelle chez tous les musulmans .ça veut dire ,en bonne sens ,que ceux qui pratiquent le Jeûne doivent restreindre la satisfaction auprès de leurs désirs et passions, soit corporels ou sentimentaux.
Le Jeûne de sa qualité et indicateur religieux était connu depuis l’antiquité, et imposé ou prescrit par les religions précédentes ; tel que judaïsme et chrétienté .tous les musulmans sachent que le prophète David était un homme pratiquant le Jeûne un jour sur deux, pendant toute sa vie ,ce qui a incité certains compagnons du prophète Sidna Mohammad de suivre à la trace son impact.
Généralement lorsqu’on traite le sujet du Jeûne on fait recours toujours à la question diététique, ou plutôt à tout ce qui concerne le domaine sanitaire, surtout ses répercussions sur la digestion, avantageuses ou contre .
Tout cela est bon et utile, mais ne présente pas la dimension la plus précieuse du Jeûne qui le rend un culte caractéristique et transcendant , car il demeure malgré ses effet parmi les fruits d’ici bas ,ça veut dire qu’il ne comporte que les dimensions matérielles ,corporelles en générale ,rien que cela.
Depuis ce concept là on se précipite a établir une telle comparaison entre l’effet du Jeûne, soit disant islamique, et les procédures diététiques provenant des conseils médicaux ou exercés par des ascètes hindous , bouddhiques …
elles ne sont que des approches, apparemment, rien d’autre, excepté les liens qui les attachent par effet d’abstention de repas comme indiqué ci- dessus.
Même à ce domaine le Jeûne de qualité islamique tient toujours sa transcendance par rapport aux autres procédures adoptées par telle ou telle secte et doctrine , en voici la preuve inspirée du texte coranique et prophétique, y compris les déductions retirées par les exégètes les plus doués et experts à la lecture du texte divin.
Le coran fait appel dans la sourate de la vache «O vous qui croyiez ! le Jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit à ceux qui vous ont précédé, puissiez vous craindre dieu ?».le prophète sidna MOHAMMAD dit aussi « la patience(endurance) fait moitié de la foi » « le Jeûne fait moitié de la patience » en établissant une relativité mathématique :A⇒B⇒C=A⇒C !
D’abord, l’appel est adressé aux croyants qui croient en dieu seul et unique , sans rival ,créateur des cieux et terres et toute autres créatures ,visibles ou invisibles.
Cette précision, fait signe ou allusion à la dimension purement spirituelle en premier lieu. Ça veut dire que les non croyants resteraient hors question d’aborder les secrets et les fruits discrets du Jeûne, surtout au mois de ramadan.
en interrogeant le mot « Siam » comme traduit dans la langue arabe nous trouverons au-dedans deux sens qui partent à l’inverse, en constituant ce qu’on appel une polysémie linguistique .le premier sens remonte vers l’horizon infini par un décollage vertical tout droit .l’autre par contre prends la direction vers le fond, en s’enfonçant dans l’obscurité engouffré jusqu’absence totale .ce dernier est tout à fait négatif , par contre l’autre sens qui est absolument positif. nous voilà en fin en contact le secret unificateur du Jeûne qui rassemble la positivité et la négativité d’un seul coup et à la fois , par une seule procédure ,simple et efficace .en composant un angle droit qui est le plus fort et stable des angles et ses traits géométriques.
D’après cette signification, le Jeûne, du genre islamique, fait départ vert la sublimation extrême , parallèlement avec l’incarnation éthique et sociale ; y compris économique.
Mais la partie la plus considérable à ce voyage spatial et spécial, divin et transcendant ; dépend de l’abstention et son intention pour rassurer et restaurer un décollage paisible et tolérable.
L’abstention indique que l’homme, en ce cas, est hors sujet d’être esclave de ses désirs et passions qui les détournent du chemin de dieu. C’est le grand jihad annoncé par un (hatith) discours prophétique.
Les soufis musulmans ont transformé et embellis le sens complet du Jeûne par une théorie éducative et disciplinaire très importante ;tout en épanchant le rôle vers la construction de la personnalité humaine afin de la rendre active partout.
Ibn Atae Allah Sakandari dit « enterrez-vous dans le coin(terre) de négligence (absence),or toute chose non enterrée profondément ne produirait que de récolte précoce (incomplète ou inutile) » « ! ادفن وجودك في أرض الخمول فما نبت مما لم يدفن لم يتم نتاجه ».
n’est-ce pas cette sentence fait allusion à la dimension la plus précieuse de jeune islamique ?
Certainement que la sentence est inspirée du culte « SIAM » .cela tend à établir une complémentarité et unicité entre la positivité et la négativité. Cette méthode ci est capable de fournir l’énergie nécessaire, pour décoller purement et sincèrement vers le divin, là où se situe le bonheur éternel inépuisable.
Ces minces exégèses ne constitueraient que premier pas pour découvrir la dimension unificatrice du Jeûne, surtout au mois de ramadan. A suivre si les conditions sont favorables…

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.