Home»International»IAFRICA : UNE ASSOCIATION AFRICAINE POUR METTRE EN RESEAU LES PARTICIPANTS AU SOMMET AFRICAIN DU COMMERCE ET DE L’INVESTISSEMENT VOIT LE JOUR A IFRANE

IAFRICA : UNE ASSOCIATION AFRICAINE POUR METTRE EN RESEAU LES PARTICIPANTS AU SOMMET AFRICAIN DU COMMERCE ET DE L’INVESTISSEMENT VOIT LE JOUR A IFRANE

0
Shares
PinterestGoogle+
 

200 décideurs politiques et opérateurs économiques représentant 25 pays Africains participent aux travaux de la 3ème édition du Sommet africain du commerce et de l’investissement organisé par Ifrane Forum les 29 et 30 novembre 2018 au centre des conférences de l’Université Al Akhawayn d’Ifrane.
Pour rapprocher davantage nos lecteurs et lectrices d’Ifrane Forum et de cette 3ème édition du sommet africaine pour le commerce et l’investissement dont la cérémonie d’ouverture a connu la participation de plusieurs ambassadeurs de pays africains accrédité à Rabat entre autres personnalités officielles, nous avons abordé Mme Khadija Idrissi Janati présidente d’Ifrane Forum qui a bien voulu nous accorder cette interview :
Question : pourquoi Ifrane-Forum et dans quels objectifs ?
Réponse : L’idée d’Ifrane Forum c’est pour dire que les pays africains ont vécu pendant des dizaines d’années dans une sorte de cloisonnement qui a entraver la coopération économique efficace c’est pourquoi le sommet africain pour le commerce et l’investissement à Ifrane forum a été pensé comme un lieu de rencontre et de débat qui rassemble les differents acteurs du continent africain . C’est plus qu’un évènement ; Ifrane forum c’est bien une philosophie et aujourd’hui on est convaincu que le développement de la coopération sud-sud ne peut se faire que si les africains se connaissent et connaissent les spécificités de chaque économie et savent mettre en place des mécanismes de collaboration et de coopération entre eux car pour nous ; le continent africain ne peut se faire que par les africains et entre africains et dans se sens , nous essayons de créer au niveau d’Ifrane Forum cette connexion entre les operateurs du continent pour leur permettre de se développer ensemble.
Question : selon le thème choisi pour le 3eme sommet africain ; qu’entendez-vous par croissance durable et dans quelle mesure cette croissance va-t-elle servir l’Afrique émergente ?
Réponse : Ce concept de croissance durable est déjà un concept économique qui consiste à créer un environnement sein qui permet l’épanouissement du citoyen et qu’on peut créer grâce à des politiques génératrices de croissance qui se basent sur des plans sectoriels efficaces ; aussi ;l’émergence de l’Afrique passe nécessairement par une vision long terme et par une stratégie responsable qui met le citoyen au cœur de la réflexion et qui est traduite par des action à fort impact économique et social et tout cela donne une croissance durable si les pays africains mettent plus de conscience dans la location d’investissements a fort impact social qui servent à améliorer la vie des citoyens d’où la mise en place d’un système de croissance durable qui ne donnera pas ses fruits dans cinq ans certes mais dans 15 ans cela créera un vrai changement et cela va servir l’Afrique émergeante car, quand on fait la croissance durable on investie dans des projets a fort impacte, dans des projets qui bénéficient aux populations dont le bien être social va forcement se développer et de se fait contribuer à l’émergence du continent
Question : Qu’en est- il des grands axes de discussion retenus pour cette 3ème édition du forum?
Réponse : La thématique globale de cette année c’est « la croissance durable au service de l’Afrique émergeante » et pour faire de la croissance durable il faut aller réellement travailler sur des plans clairs et nous, on a misé sur quatre secteurs clés pour cette édition car nous estimons que les secteurs qui peuvent drainer le plus de croissance en Afrique et pour lesquels l’Afrique a énormément d’atouts à savoir l’industrie avec un focus sur les industries de transformation et l’industrie numérique, le secteur des énergies renouvelables chose qui n’est plus à prouver vue le climat et l’exposition de l’Afrique qui est un continent très favorable au développement des énergies renouvelables et où certains pays ont déjà prit le train tel que le Maroc, l’Ethiopie et autres, le troisième secteur est celui des Infrastructures et de la logistiques si on veut que l’Afrique se développe, il faut connecter les pays par des voix aériennes, terrestre et maritimes équipés par des plateformes de logistique et enfin le secteur du tourisme au vue de la richesse culturelle, de la diversité naturelle du continent qui a touts les atouts pour atteindre la limite de son ambition affichée pour 2030 pour d’atteindre 150 million de touristes sachant qu’aujourd’hui on est autour des 60 millions de touriste sur tout le continent
Question : Quelles sont les nouveautés du 3eme sommet africain du commerce et de l’investissement ?
Réponse : Pour ce qui est des nouveautés de cette édition, la plus importante c’est qu’on est en train de faire suite concrètement aux recommandations d’Ifrane forum et aux objectifs de création du réseau EAFRICA notamment a travers la mise en place de sites évents et dans les recommandations de l’appel d’ Ifrane nous avons parlé de la mise en œuvre de solutions concrètes pour accompagner les jeunes et les femmes du continent et aujourd’hui nous organisons un site évent spécial femme dont l’objectif est de mesurer la contribution économique des femmes africaines sachant que de nos jours l’Afrique est la région du monde qui connait le plus grande taux d’activités des femmes dans le monde selon les nations unies (plus de 62%) mais il reste que l’image de la femme africaine n’est pas fidele a ce chiffre et reste confinée dans des modèles dépassés et l’idée c’est avoir un site évent qui regroupe une trentaine de femmes de differents bords qui vont réfléchir sur comment peut on mesurer la contribution des femmes africaine dans l’économie et utiliser cette contribution pour changer les paradigmes et transformer l’image de la femme. Le second site évent réunit une trentaines de startups africaines dont quelques une marocaines pour un programme spécifique afin de leur permettre de se connaitre et de collaborer pour développer des partenariats entre eux et le troisième sera consacré à l’investissement et ou on reçoit une quinzaine d’investisseurs américains venus à la recherche de porteurs de projets intéressant des secteurs publiques et privés pour pouvoir les accompagner
Question: pourquoi IAFRICA et quels objectifs pour ce réseau naissant ?
Réponse : IAFRICA est venu a l’issu de la 2ème édition d’Ifrane Forum, tous les participants avaient manifesté l’intérêt de rester en contact et de se mettre en réseau pour pouvoir faire durer l’expérience du forum et puis surtout la fructifier. n’oublions pas que Ifrane forum se définit comme un forum d’actions et d’impact et non pas un forum de paroles et pour être dans l’action ; il faut créer rapidement des plates formes qui permettent de concrétiser des choses d’où IAFRICA avec un statut d’association qui fonctionne comme un réseau avec des membres éparpillés dans l’Afrique et qui sont en contact permanent a la recherche d’opportunité de collaborations. Ses objectifs sont la création d’une plate forme virtuelle pour maintenir les contacts et les échanges entre les participants dans les différentes éditions ; mettre en place des connections régionales dans les pays participants et puis travailler sur la négociation d’opportunités
ENTRETIEN REALISE PAR
ABOU ZOUHEIR

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.