Home»Enseignement»LES ETUDIANTS DES RESEAUX ENCG, FMPC ET FMDC : LA JEUNESSE MAROCAINE SOUCIEUSE DU BIEN DE SON PAYS

LES ETUDIANTS DES RESEAUX ENCG, FMPC ET FMDC : LA JEUNESSE MAROCAINE SOUCIEUSE DU BIEN DE SON PAYS

0
Shares
PinterestGoogle+
 

(COMMUNIQUE DE PRESSE)

Une dizaine de jours s’est écoulée. Il fait toujours aussi sombre. Le goût de la vie est toujours aussi amer, l’air sent la puanteur de la mort. Dix jours sont passés ; nous ne nous sommes toujours pas remis du drame de Bouknadel, des âmes perdues, et de toutes ces voix raisonnant dans nos têtes, nous rappelant une vérité inévitable : Notre Maroc va mal. Notre Maroc a besoin de nous, plus que jamais.
Nous, jeunes marocains patriotes. Nous, jeunes étudiants de différents réseaux, répondons présents aujourd’hui à l’appel de détresse lancé par notre pays. Nous ne pouvons pas passer l’éponge sur des faits pareils.
Aujourd’hui, nous sommes unis comme jamais et nous refusons de nous taire. Nous pensons qu’il est temps pour le gouvernement marocain et l’ONCF en particulier de prendre les choses en mains , de ne plus insulter l’intelligence du peuple marocain et de dévoiler les vraies circonstances de l’accident ; puisque , avec les retards répétitifs, le manque de professionnalisme des équipes ainsi que la négligence des réclamations clients , l’ONCF a perdu en crédibilité et ce depuis des années déjà .
La raison a donc du mal à assimiler le fait que l’accident soit dû à un excès de vitesse du conducteur , encore moins lorsqu’on se rend compte que les passagers du train qui précédait le train concerné ont avisé les responsables qu’il y avait un problème et qu’il fallait prendre les précautions nécessaires .
Nous ne pouvons donc qu’exprimer, à haute voix, notre mécontentement de la situation ainsi que toute notre solidarité en faveur des familles qui ont perdu leurs chers et des blessés, dont la famille ENCGISTE qui n’arrive toujours pas à faire le deuil de notre camarade Ichraq Naoum (que Dieu ait son âme), qui nous a quitté beaucoup trop tôt.
Cet incident, aussi douloureux soit –il, nous a permis de constater à quel point la jeunesse marocaine est soucieuse du bien de son pays et que le changement positif est, et sera toujours entre les mains des jeunes. Ceci est une invitation à tout marocain outré par la situation dans laquelle se trouve le pays actuellement, à se faire entendre, à créer le changement en commençant par travailler sur lui-même et à ne jamais baisser les bras. Nous sommes le dernier espoir du Maroc, faisons en sorte que notre génération soit une meilleure relève.

Les Etudiants du réseau ENCG, de la FMPC et de la FMDC.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.