Home»National»ABDELKRIME BENATIQ ET My HAFID ELALAMY SIGNENT DES CONVENTIONS DE COOPERATION AVEC LE CANADA DANS LE DOMAINE DE L’AERONAUTIQUE

ABDELKRIME BENATIQ ET My HAFID ELALAMY SIGNENT DES CONVENTIONS DE COOPERATION AVEC LE CANADA DANS LE DOMAINE DE L’AERONAUTIQUE

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Vendredi 05 octobre dernier, le ministre délégué chargé des marocains résidents à l’étranger et de la migration ; Mr Abdelkrim Benatiq qui était accompagné du ministre de l’Industrie de l’Investissement du Commerce et de l’Économie Numérique, Mr Moulay Hafid Elalamy a présidé au centre des conférences de Skhirate la cérémonie d’ouverture des travaux du 1èr Forum dédié à la « mobilisation des compétences marocaines du Canada au profit de la coopération dans le secteur aéronautique ».
Organisé le cadre de la mise en œuvre de la 13ème Région MeM, en coordination avec le Ministère de l’Industrie de l’Investissement du Commerce et de l’Économie Numérique et en partenariat avec AEROMAC le Réseau des Compétences Marocaines en Aéronautique au Canada ; ce premier Forum a été marqué par la forte participation d’une mission économique canadienne composée de représentants du Forum Stratégique AERO MONTREAL, présidé par Madame Suzanne BENOIT et qui réunit l’ensemble des principaux Dirigeants du secteur aérospatial québécois et la participation des membres du réseau des compétences marocaines dans l’aéronautique du Canada (AEROMAC) présidé par Amal Abhir, cadre au sein du groupe General Electric de Montréal .
Dans son allocution d’Ouverture, M. Benatiq a invité les compétences marocaines œuvrant dans le secteur de l’aéronautique au Canada à s’unir et à déployer leurs efforts pour promouvoir ce secteur au Maroc, sachant que durant les dix dernières années, plusieurs entreprises de renommée mondiale se sont implantées au Maroc, notamment, Bombardier, EADS, BOEING et SAFRAN, qui jouent un rôle important dans le développement et la croissance du Maroc.
En effet, avait-il ajouté ; « le Royaume occupe désormais une place de choix sur la plan mondiale et se positionne comme une plate-forme de maintenance aéronautique de portée stratégique pour le continent africain », et de préciser que « le Maroc a réalisé durant les dix dernières années une percée dans le secteur aéronautique, qui compte désormais parmi les leviers prometteurs du développement du Royaume en matière de croissance et de création d’emploi ».
Tout en rappelant qu’en 2017, les exploitations de l’industrie aéronautique marocaine ont enregistré une progression de 16,3 % atteignant fin novembre plus de 9,78 milliards de dirhams contre 8,42 milliards en 2016, M. Benatiq a tenu précisé aussi que le secteur de l’aéronautique au Maroc a connu un essor considérable avec un taux de croissance annuel exceptionnel de plus de 20%.
Pour sa part, Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, a incité les compétences marocaines au Canada à faire bénéficier le Maroc de leurs expertises et compétences et à investir davantage dans le secteur de l’aéronautique au Maroc, afin de contribuer aux chantiers initiés par SM Roi Mohammed VI ainsi qu’au développement de leur pays d’origine.
Dans ce sens, Mme Amal Abhir ; présidente du nouveau Réseau AEROMAC Experts avait souligné qu’en effet ; le Réseau AEROMAC a pour objectif de faire le lien entre les compagnies canadiennes souhaitant s’internationaliser, et les amener à s’implanter au Maroc et à renforcer les mécanismes de transfert de la technologie aérospatiale vers le Royaume, afin de créer des synergies fructueuses autour de projets innovants et d’encourager les investissements canadiens au Maroc, notamment dans le secteur de l’aéronautique.
Pour Amal Abhir ; ce forum stratégique de concertation qui réunit l’ensemble des premiers dirigeants du secteur aérospatial canadiens issus de l’industrie, des institutions d’enseignement, des centres de recherche et des associations et syndicats, a pour objectif de renforcer la mobilisation des compétences marocaines au Canada et de développer les opportunités d’investissement productif au Maroc, notamment dans le secteur aéronautique. Il vise aussi à promouvoir l’industrie aéronautique nationale et à renforcer l’échange d’expériences et d’expertises entre le Maroc et le Canada, en général, et entre les membres du Réseau AEROMAC en particulier, a-t-elle ajouté.
De son côté, Suzanne Benoît, la présidente générale d’AERO Montréal, a souligné qu’un forum stratégique de concertation qui réunit l’ensemble des premiers dirigeants du secteur aérospatial québécois, est un événement qui constitue une occasion pour encourager les entreprises québécoises du secteur de l’aéronautique et de l’aérospatiale, qui souhaitent s’internationaliser et favoriser leur rapprochement avec les entreprises marocaines.
A rappeler qu’AEROMAC, le réseau des compétences marocaines dans l’aéronautique du Canada a été créé en mars 2018 à l’initiative d’Abdelkrim Benatiq, ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger (MRE) en tant que levier de développement dans le secteur de l’aéronautique entre le Canada et le Maroc.
Aussi, cette première édition du Forum dédié à la « mobilisation des compétences marocaines du Canada au profit de la coopération dans le secteur aéronautique » a été marquée par la signature de deux conventions de coopération visant le développement de l’aéronautique dans le royaume du Maroc.
A ce Partenariat signé avec le Canada, à l’occasion du premier Forum aéronautique tenu sous l’égide du réseau des compétences du Maroc établi au Canada et du ministère marocain chargé des MRE et des affaires de la migration ; se alliés également, le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS) et le ministère marocain de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique.
En effet, Le Maroc, représenté par le ministère des MRE, et le Canada, représenté par le puissant Groupement Aéro de Montréal, ont signé vendredi 05 octobre dernier à Skhirat, deux conventions de coopération visant le développement de l’aéronautique dans le royaume, où ce secteur connait un essor particulier qui a fait que le Maroc est devenu en 2018 le premier pays exportateur en Afrique de produits aéronautiques, dépassant ainsi l’Afrique du Sud.
Ces deux conventions, ont été signées par les ministres Abdelkrim Benatiq et Moulay Hafid Elalamy, ainsi que par Suzanne Benoît (Aéro Montréal), Amal Abhir (Réseau des compétences du Canada) et Karim Cheikh (GIMAS).
A cette occasion les deux ministres Abdelkrim Benatiq et Moulay Hafid Elalamy, ont invité les compétences du Maroc et le groupement Aéro Montréal qui regroupe 200 unités industrielles à venir investir dans ce secteur au Maroc.
A noter au passage que le taux d’intégration de l’aéronautique dans notre pays a atteint 32% avec une croissance annuelle de 20%. Et dans les deux prochaines années, selon les intervenants ; ce taux atteindra quelque 42%. Le chiffre d’affaires global de ce secteur au Maroc est de prés de 1,5 milliard de dollars.
A noter également que le Canada est la troisième puissance mondiale dans la fabrication des produits aéronautiques, en particulier avec l’avion Bombardier.
L’objectif global de ce forum est de renforcer la mobilisation des compétences marocaines au Canada. Il vise spécifiquement à atteindre les objectifs suivants :
– Mettre en évidence et développer les opportunités d’investissement productif au Maroc, notamment dans le secteur de l’aéronautique ;
– Accompagner l’essor considérable de l’industrie aéronautique nationale marquée, durant la dernière décennie, par l’implantation de sociétés de renommée mondiale ;
– Renforcer la communication et l’échange d’expériences dans ce secteur;
– Renforcer les mécanismes de transfert de la technologie aérospatiale vers le Royaume ;
– Renforcer le rapprochement entre les entreprises canadiennes et le tissu productif marocain, afn de créer des synergies fructueuses autour de projets innovants et d’encourager les investissements canadiens au Maroc, notamment dans le secteur de l’aéronautique.
– Identifier les futurs ingénieurs aéronautiques de talent, animer les référions sur les innovations de rupture dans le secteur aéronautique et mettre les futurs managers et ingénieurs aéronautiques en contact avec les industriels du secteur ;
– Constituer une communauté de talents marocains de l’aéronautique et faciliter leur mise en relation avec le monde de l’entreprise au Royaume.

ABOU ZOUHEIR

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.