Home»National»18ème FESTIVAL NATIONAL D’AHIDOUSS DE AIN LEUH : « UN HERITAGE CULTUREL PATRIMONIAL IMMATERIEL

18ème FESTIVAL NATIONAL D’AHIDOUSS DE AIN LEUH : « UN HERITAGE CULTUREL PATRIMONIAL IMMATERIEL

0
Shares
PinterestGoogle+
 

A INSCRIRE SUR LA LISTE DU PARTIMOINE
CULTUREL UNIVERSEL DE L’UNESCO »

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mr Mohamed Laaraj qui était accompagné du Gouverneur d’Ifrane, Mr Abdelhamid El Mazid, du secrétaire d’état chargé du développement rural et des eaux et forets, président respectif du conseil provincial d’Ifrane et de l’Association Taimate l’organisatrice du festival ; Mr Hammou Ouhalli et du secrétaire d’état chargé de la formation professionnel Mr Mohamed El Gharras entre autres personnalités, a présidé samedi dernier la cérémonie d’ouverture de la 18ème édition du Festival National d’Ahidous organisée du 28 au 30 juillet 2018 dans la localité d’Ain Leuh.
La soirée d’ouverture de cet évènement culturel national co-organisé sous le haut patronage de SL Le Roi Mohammed VI par l’Association Taimate de Ain Leuh et le ministère de la culture en partenariat avec la Région de Fès-Meknès, la province d’Ifrane et la collectivité territoriale de Ain Leuh a été marquée par l’hommage rendu à des icones de la culture et de la musique amazigh à connaitre : Khadija El Yassi, Achour Khadiri, Hammou Nousaid et l’artiste Akka Boukhari qui ont reçu des Attestation de reconnaissance et de gratitudes des mains du ministre et des éminentes personnalités qui l’accompagnent.
Cette soirée inaugurale du 18ème Festival National d’Ahidouss de Ain Leuh a été animée par 14 troupes venant des provinces de Sefrou, Khénifra, Khemisset, Ifrane, Figuig, Boulmane, El Hajeb, Beni Mellal et de Taza et dans la particularité est la participation d’une troupe orchestrée par une femme à bien connaitre et découvrir pour la première fois de l’histoire d’Ahidous : La Troupe Izmaouen Boukachmir de Khemisset.
Dans une déclaration qu’il a bien voulu nous accorder, le ministre de la culture et de la communication ; Mr Mohamed Laaraj a tenu de nous préciser que « nous assistons aujourd’hui à un festival national d’Ahidouss qui représente la créativité artistique marocaine et surtout ; un héritage culturel patrimonial immatériel national ; un festival qui implante la culture de cette région marocaine – du Moyen Atlas – qui mérite bien cette nouvelle approche que nous avons au ministère et qui a pour objectif la valorisation de la préservation de ce Legs ancestral parmi la patrimoine culturel national visant à l’inscrire très prochainement dans la Liste du patrimoine culturel national dans un premier temps et pourquoi pas en tant ; dans l’avenir l’inscrire sur la liste du patrimoine culturel universel adoptée par l’UNESCO ».
Pour sa part ; le président de l’association Taimate pour les arts de l’Atlas de Ain Leuh ; Mr Hammou Ouhalli ; « Nous organisons cette année la 18ème édition du festival national d’ahidouss sous le très haut patronage de SM Le Roi Mohammed VI qui accorde une très grande attention royale a la culture amazigh en général et la culture locale et territoriale en particulier. » avant d’ajouter que cette année ; « nous présentons cette année au public : 42 troupes d’Ahidouss qui nous viennent  des différentes régions du Royaume pour présenter cet art ancestral intimement lié à l’histoire des tributs amazighs. » et de conclure que «  nous remarquons avec satisfaction que le public amateur de cet art afflue sur la localité chaque année davantage et que les jeunes et la femme amazigh aussi se donnent de plus en plus a Ahidouss qui commence ainsi de prendre de l’ampleur sans parler bien sur des retombées positives importante sur l’activité socio économique de la localité et sa région notamment en ce qui concerne la promotion et le développement des activités génératrices de revenus » .

SIGNE : ABOU ZOUHEIR

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.