Home»National»TransLogMED : Naissance d’un projet UpM pour améliorer la connectivité intermodale des transports en Méditerranée

TransLogMED : Naissance d’un projet UpM pour améliorer la connectivité intermodale des transports en Méditerranée

0
Shares
PinterestGoogle+
 

     A l’occasion de la première Conférence méditerranéenne sur le transport maritime et la logistique, qui s’est tenue les 8 et 9 mai à Ismaïlia (Égypte), sous les auspices de Abdel Fattah El Sisi, président d’Égypte ; l’Union pour la Méditerranée (UpM) a lancé le projet « TransLogMed »
Ce projet selon UpM ; encouragera, sur une période de cinq ans, des solutions porte-à-porte multimodales et durables en mettant en œuvre des programmes de formation et de transfert de connaissances certifiés pour plus de 1 000 professionnels du secteur des transports et de la logistique en Algérie, en Égypte, en Jordanie, en Italie, au Maroc, en Espagne et en Tunisie.

      Le but de TransLogMED précise-t-on, c’est de contribuer au développement d’un réseau d’infrastructure de transport efficace, interopérable et durable dans la région euro-méditerranéenne. Certaines activités liées au projet ont déjà commencé dans les ports de Barcelone, de Civitavecchia, de Gênes, de Tanger Med et de Radès, et seront bientôt étendues aux ports de Nador, de Sfax, de Mostaganem, d’Alexandrie, de Damiette, de Port-Saïd et d’Aqaba.

      Cette première Conférence méditerranéenne sur le transport maritime et la logistique organisée par UpM a démarré le matin du mercredi 09 mai  en tant que forum régional réunissant plus de 300 participants, dont des ministres, des présidents d’autorités portuaires, des responsables d’organisations internationales et d’institutions financières, ainsi que des experts et représentants du secteur privé de la région euro-méditerranéenne. Son but d’après les organisateurs ; c’est de mettre en valeur les bonnes pratiques et les réussites en favorisant l’intermodalité et la connectivité dans la région, ainsi que d’explorer les opportunités commerciales potentielles pour le secteur privé.
Dans sa déclaration a cette occasion ; L’Amb. Ihab Fahmy, Secrétaire général adjoint de l’UpM, a tenu de préciser qu’ : « Aujourd’hui plus que jamais, le contexte méditerranéen exige une mobilisation de l’ensemble des acteurs pour promouvoir collectivement les réussites et mettre en œuvre un agenda positif pour la région euro-méditerranéenne, en exploitant son immense potentiel humain et économique inutilisé, afin de répondre efficacement aux défis multidimensionnels de la région. » avant d’ajouter que : « La région présente un énorme potentiel pour atteindre un niveau supérieur d’intégration commerciale maritime entre ses deux rives, notamment en favorisant l’intermodalité pour des services de transport et de logistique plus efficaces et durables. Les améliorations des infrastructures commerciales et de transport dans notre région pourraient entraîner une croissance de 3,6 % du commerce régional et de 6,5 % des exportations. » Il souligné notamment que: « La promotion de projets de renforcement des capacités dans ce domaine, tels que TransLogMED, constitue un moteur essentiel pour garantir une croissance inclusive, de l’emploi et une mobilité intelligente. »
A noter que le projet TransLogMED est mis en œuvre par l’Escola Europea – Intermodal Transportet a reçu le soutien unanime des 43 États membres de l’UpM en novembre 2017 en tant que projet prioritaire pour promouvoir une connectivité durable des transports dans la région.

        Rappelons aussi que l’Union pour la Méditerranée (UpM) est la seule organisation euro-méditerranéenne intergouvernementale réunissant les 28 pays de l’Union européenne et les 15 pays du sud et de l’est de la Méditerranée. L’UpM offre un forum pour le renforcement de la coopération régionale, du dialogue et pour la mise en œuvre de projets et d’initiatives concrets ayant un impact tangible sur nos citoyens, notamment sur nos jeunes, afin de répondre aux trois objectifs stratégiques de la région : la stabilité, le développement humain et l’intégration.

        Le Secrétariat général de l’Union pour la Méditerranée est la plateforme qui permet de rendre opérationnelles les décisions prises par les États membres, en mettant en œuvre des projets stratégiques régionaux au moyen d’une méthodologie spécifique basée sur des réseaux multipartenaires dynamiques et sur l’échange de meilleures pratiques et de méthodologies innovantes. Actuellement, plus de 50 projets régionaux ont été labellisés par les États membres, pour une valeur de plus de 5 milliards d’euros, et se concentrent sur les domaines de la croissance inclusive, l’employabilité des jeunes, l’autonomisation des femmes et la promotion de la mobilité des étudiants ainsi que le développement urbain intégré et l’action pour le climat.

                                                                    MOHAMMED DRIHEM

QUELQUES CHIFFRES

– Environ 30 % du trafic international de conteneurs passe par la Mer Méditerranée, où les flux commerciaux maritimes intra-méditerranéens représentent près de 25 % du volume du trafic mondial. Une région mieux intégrée est essentielle pour exploiter ce potentiel d’amélioration de la croissance inclusive, de création d’emplois et de prospérité.

– Le projet à portée régionale « TransLogMED » contribuera à favoriser l’intégration régionale et à développer un secteur des transports et de la logistique euro-méditerranéen plus efficace en encourageant les chaînes de connectivité durables dans les transports, la logistique porte-à-porte et les solutions intermodales ainsi qu’en améliorant les compétences des ports, des opérateurs logistiques et des administrations de transport via des programmes de formation et de mise en réseau.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.