Home»National»CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DU DIABETE « LES FEMMES ET LE DIABETE »

CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DU DIABETE « LES FEMMES ET LE DIABETE »

0
Shares
PinterestGoogle+
 

ROYAUME DU MAROV
ministére de la santé

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
13 NOVEMBRE 2017

CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DU DIABETE

« LES FEMMES ET LE DIABETE »

 

A l’instar de la communauté internationale, le Maroc célèbre le 14 novembre 2017, la Journée Mondiale du Diabète dont le thème choisi cette année par l’OMS et la Fédération Internationale du Diabète (IDF) est : « LES FEMMES ET LE DIABETE ».

Le diabète connaît une expansion très significative, selon les dernières estimations de l’OMS et de l’IDF (2016), 422 millions de personnes dans le monde sont diabétiques, ce chiffre atteindrait 552 millions d’ici 2030, soit une personne sur dix et la moitié des personnes atteintes de diabète ne sont pas diagnostiquées. Actuellement, Il y a plus de 199 millions de femmes diabétiques dans le monde soit 47% et ce total devrait augmenter à 313 millions.
Le diabète se caractérise aussi par la gravité des complications qu’il engendre. En effet, il est la première cause d’insuffisance rénale terminale, de cécité et d’amputation des membres inférieurs, il est aussi la sixième cause de mortalité.

Au Maroc, plus de 2 millions de personnes âgées de 25 ans et plus sont diabétiques dont 50% sont des femmes et malheureusement 50% de l’ensemble des diabétiques méconnaissent leur maladie.
La femme marocaine diabétique est confrontée à plusieurs contraintes pour contrôler sa maladie, et ce, tout en assurant ses responsabilités familiales et professionnelles, ce qui peut engendrer, en absence d’un suivi médical régulier, des difficultés à concevoir des bébés ou des complications pour sa santé et celle du fœtus ou du nouveau-né durant la grossesse ou l’accouchement.

Conscient de l’importance de la prévention et le contrôle du diabète, le Ministère de la Santé l’a inscrit comme priorité dans sa stratégie sectorielle, en œuvrant pour l’amélioration de la prise en charge des personnes diabétiques par :
(1) Le dépistage du diabète, chaque année, de 500 000 personnes à risque an au niveau des établissements de soins de santé primaires notamment des femmes :
– enceintes pour diagnostiquer le diabète gestationnel ;
– ayant accouché d’un enfant macrosome (plus de 4 kg)
– ayant eu un diabète gestationnel
– en surpoids ou obèses avec/sans hypertension artérielle
– ayant des antécédents familiaux de 1er degré (père ou mère) diabétiques.
(2) l’extension de l’offre de soins par le renforcement des centres de santé niveau 2 et des ressources humaines spécialisées ;
(3) la prise en charge des femmes diabétiques, notamment les femmes enceintes en leur procurant un suivi médical et biologique gratuit pour leur garantir une grossesse sans risque pour leur santé et celle de leurs enfants ;
(4) l’augmentation du budget alloué à l’achat des médicaments antidiabétiques ;
(5) le renforcement de la communication sur le diabète et ses complications
(6) le développement du partenariat avec les organismes de prévoyance sociale, le secteur privé et la société civile notamment, en matière d’éducation thérapeutique et du diabète de l’enfant.

A ce titre, le Ministère de la Santé assure les soins nécessaires et la disponibilité des médicaments gratuitement au niveau des établissements de soins de santé primaires à 748 000 diabétiques dont 64% sont des femmes, et plus de 325 000 sont insulinotraités et mobilise une enveloppe budgétaire annuelle d’environ de 156 700 000 dirhams  pour l’achat de l’insuline et les antidiabétiques oraux et 15 millions de dirhams pour l’acquisition du matériel médico-technique et des réactifs pour assurer le dépistage du diabète et le suivi métabolique des diabétiques.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.