Home»National»LES MALADIES AUTO-IMMUNES EN DEBAT LE 18 NOVEMBRE A CASABLANCA

LES MALADIES AUTO-IMMUNES EN DEBAT LE 18 NOVEMBRE A CASABLANCA

9
Shares
PinterestGoogle+
 

SEPTIEME JOURNEE DE L’AUTO-IMMUNITE

Le dérèglement du système immunitaire contre lui-même et les éléments sanguins

L’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques «AMMAIS» présidée par le Dr Moussayer Khadija, organise la 7ème journée de l’auto-immunité, le samedi 18 novembre 2017, à Casablanca, hôtel Sheraton,(ENTREE LIBRE) sur le thème  des dérèglements du  système immunitaire  contre lui-même et les  éléments du sang (cf. le PROGRAMME en ANNEXE).

Le système immunitaire  est  un large réseau de défense de notre organisme fait d’organes, de cellules et de molécules.  Il est organisé en  un système immunitaire inné, rapide mais  dépourvu de mémoire, et  en un système immunitaire acquis  plus sophistiqué et faisant appel à des substances appelées  anticorps.

Notre système immunitaire est confronté à plusieurs défis qu’il doit affronter de manière simultanée  et hautement coordonnée.   Il doit   savoir faire  la  différence  entre  les molécules   de notre corps et  les  molécules  étrangères,  savoir demeurer en état d’alerte afin d’assurer une défense rapide et suffisante à tout envahisseur étranger et  savoir enfin s’arrêter  lorsque le travail est fait.  La réponse immunitaire  ne doit jamais non plus être excessive.

Une maladie auto-immune résulté d’un  dysfonctionnement de notre système immunitaire  qui se met à attaquer nos propres organes alors que normalement il est sensé nous protéger des agressions extérieures provenant de différents virus, bactéries, champignons… Ce dérèglement peut même aller  jusqu’ au point  où ce dernier  devienne offensif contre lui-même !

 Le système immunitaire peut ainsi s’attaquer à la peau (donnant un psoriasis ou une maladie bulleuse de la peau), au système nerveux (sclérose en plaque, myasthénie…) Il  peut aussi s’en prendre à la thyroïde ou à d’autres glandes, aux muscles, aux articulations (polyarthrite), au système digestif…bref à l’ensemble de l’organisme. Et le système immunitaire peut même s’attaquer aux éléments  qui le constituent comme les globules blancs.

Les travaux de cette journée consacrée à la  problématique du dérèglement du système immunitaire contre lui-même   seront axés notamment sur l’étude de deux pathologies : les angioedèmes et l’hémoglobinurie paroxystique nocturne.

Les angioedèmes signifient le gonflement des vaisseaux sanguins et se traduisent par des gonflements, notamment au visage, à  la bouche et / ou dans les voies aériennes. Cet œdème peut aussi survenir à tout endroit du corps, en particulier à l’intérieur de l’abdomen. Les œdèmes se produisent  spontanément ou en réaction à des facteurs déclenchants mineurs (tels qu’un traumatisme bénin). Ils ont différentes causes (auto-immunes, allergiques) et peuvent aussi avoir une origine héréditaire.

L’hémoglobinurie paroxystique nocturne, quant à elle, est une maladie génétique dont les répercussions sur l’organisme  impliquent le système immunitaire. Elle se manifeste par une destruction des globules rouges, donnant des urines rouges,  et une obstruction des vaisseaux sanguins susceptible de toucher les reins ou les intestins.

Ces deux pathologies posent un réel problème au Maroc car elles sont méconnues et donc sous-diagnostiquées. Leur gravité peut engager le pronostic vital. De plus, certaines de leurs thérapeutiques très efficaces ne sont pas disponibles au Maroc.

La journée sera aussi l’occasion de montrer comment le système immunitaire s’implique dans la survenue de pathologies plus courantes, telles le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde ainsi que dans celles s’attaquant aux éléments du sang (globules rouges, globules blancs). La diminution des  globules rouges dans le sang peut provenir ainsi d’une destruction  auto-immune (appelée érythroblastopénie) des futurs globules rouges fabriqués au niveau  de la moelle osseuse.

 La rencontre mettra en outre l’accent, tout le long de la journée, sur deux groupes de substances chimiques qui jouent un rôle important mais souvent méconnu comme acteur du système immunitaire. Le premier est le complément, un système d’une trentaine de protéines à synthèse hépatique, qui aident à la fois à la  neutralisation des intrus qui s’attaquent à notre corps et à la mise en alerte des cellules pour assurer la défense de l’organisme. Le second acteur est une autre  famille de molécules  très prolifique, les cytokines qui sont des médiateurs chimiques assurant la communication entre les différents intervenants du système immunitaire. Une dérégulation du réseau des cytokines induit un certain nombre de maladies auto-immunes, soit par défaut de production de cytokines suppressives, soit par une surproduction de cytokines pro-inflammatoires.

Cette journée est enfin l’occasion de rappeler que les maladies auto-immunes (telles la polyarthrite rhumatoïde, le diabète de type I, le Gougerot, le lupus,  le psoriasis… ou encore la sclérose en plaques) représentent la 3ème cause de morbidité après les affections cardiovasculaires et les cancers. Elles touchent plus de 10 % de la population mondiale et représentent le 2ème ou 3ème poste de prise en charge pour le budget de la santé de la plupart des pays, en raison de la lourdeur des traitements et de la durée de la prise en charge. Ce sont des pathologies par excellence féminine puisqu’elles touchent  les femmes dans 75 % des cas. Elles forment une famille de maladies certes très différentes dans leur expression clinique et dans les organes intéressés, mais qui ont  en commun :

1/le même mécanisme  de constitution : l’auto-agressivité vis-à-vis de ses propres constituants  ou auto-immunité ;

2/ des traitements souvent proches ou même semblables dans beaucoup de cas.

Cette manifestation  s’adresse de façon large non seulement aux médecins généralistes, aux spécialistes (pédiatres, internistes, rhumatologues, cardiologues, endocrinologues, ORL, pneumologues, gastroentérologues, biologistes, gynécologues, allergologues…) ainsi qu’à tous les professionnels de santé intéressés (pharmaciens, techniciens de laboratoires…) mais aussi à toutes les personnes concernées (malades) par le sujet. De nombreuses associations de malades y seront d’ailleurs présentes  pour tenir un stand d’information.

Casablanca, le 13 novembre 2017

Dr MOUSSAYER KHADIJA  الدكتورة خديجة موسيار

اختصاصية في الطب الباطني و أمراض  الشيخوخة

Spécialiste en médecine interne et en Gériatrie

Consultante à l’Hôpital cheikh khalifa ben zayed

Présidente de l’Alliance Maladies Rares Maroc
رئيسة ائتلاف الأمراض النادرة المغرب

Présidente de l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS)

رئيسة الجمعية المغربية لأمراض المناعة الذاتية و والجهازية

Chairwoman of the Moroccan Autoimmune and Systemic Diseases Association

Membre de la Société Marocaine de Médecine Interne (SMMI)

ANNEXE : PROGRAMME DE LA JOURNEE

8h30 : Accueil des participants et exposition des stands

Matinée :

Première session : les angio-œdèmes  et le   complément

Modérateurs : Pr Ali Hda & Dr Fouzia Chraibi

9h : Allocution de bienvenue Dr Khadija Moussayer

9h05 : Les aspects cliniques  des angio-œdèmes  Pr Laurence Bouillet

9h35 : L’exploration du complément dans les angio-œdèmes Dr Hicham Ouazzani

9h50 : les actualités  thérapeutiques des angio-œdèmes  héréditaires Pr Laurence Bouillet

10h10 : discussion

10h30 : pause

Deuxième  session : les maladies  auto-immunes à complexes immuns

Modérateurs : Pr Abdelhamid Mohattane & Pr Hassan Fellah

11h : Place du complément dans le lupus systémique Pr Loïc Guillevin

11h20 : Immunogénétique de  la polyarthrite rhumatoïde  et avancées thérapeutiques Pr Najia HAJJAJ-HASSOUNI, Pr Hanan RKAIN, Dr Laila BENBRAHIM

11h50 : les indications des immunoglobulines dans le traitement des maladies auto-immunes Pr Loïc Guillevin

12h10 : discussion

12h30 : pause déjeuner (Prière de réserver votre place au moment de l’inscription – coût du repas 100 Dh).

Après-midi

Troisième session : l’hémoglobinurie paroxystique nocturne et le système immunitaire

Modérateurs : Pr Asmaa Quessar & Dr Mounir Filali

14h30 : hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN): clinique et actualités thérapeutiques  Pr Asmaa Quessar

 15h : Le diagnostic biologique de l’hémoglobinurie paroxystique nocturne  Dr Béatrice Caron  (Conférence soutenue par CERBA / BIOCORP)

15h30 : les vascularites hypocomplémentémiques Pr Luc Mouthon

16h : discussion

16h30 : pause café

Quatrième session : le système immunitaire et les éléments figurés du sang

Modérateurs : Pr Loic Guillevin & Dr Malika Benkiran

17h : Les érythroblastopénies  auto-immunes Pr Mohamed Mikdame

17 h30 :   les lymphopénies dans les maladies auto-immunes Pr Luc Mouthon

18h : discussion

18h30 : recommandations  de la journée en coordination avec le Groupe d’étude de l’auto-immunité (GEAIM) par le Dr Fouzia Chraibi

Modalités de participation à la journée :

Entrée libre

Inscription à l’arrivée (avec règlement du repas du midi : 100dh)

Contact :

Dr MOUSSAYER KHADIJA

Spécialiste en médecine interne et en Gériatrie

Présidente de l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS)

Tél : 05 22 86 23 63  GSM : 06 63 21 89 49

 Mail : association.ammais@gmail.com

 

 

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.