Home»National»La citoyenneté et la diversité culturelle au centre des débats D’un atelier deformation à Ifrane

La citoyenneté et la diversité culturelle au centre des débats D’un atelier deformation à Ifrane

1
Shares
PinterestGoogle+
 

CO-organisé par l’Institut ADYANE du Liban
Et l’Université Al Akhawayn d’Ifrane

Comme annoncé en son temps sur ces mêmes colonnes ; l’Université Al Akhawayn d’Ifraneen partenariat avec l’Institut Adyane organiseun atelier de formation sur la citoyenneté et ladiversité culturelle du 11 au 15 septembre 2017 en cours au siège du Centre de formation continue d’Al Akhawayn à Ifrane.
Une quarantaine de jeunes participants et participantes venant d’Egypte, du Soudan, d’Algérie, de Tunisie, de Mauritanie, de la Lybie et du Maroc ont pris part aux travaux de cet atelier dont la cérémonie d’ouverture a été présidée lundi dernier par Driss Ouaouicha Président de l’Université Al Akhawayn accompagné de Mme Nayla Tabbara Directrice del’Institut Adyane relevant de la fondation libanaise pour les études inter-religieuses et la solidarité.
Heureuse d’être à Ifrane et particulièrement à l’Université Al Akhawayn d’Ifrane pour organiser avec cette dernière cet atelier de formation des formateurs du monde arabo-africain sur la citoyenneté inclusive de la diversité culturelle et religieuse ; la Directrice de l’institut Adyane Mme Nayla Tabbara nous a déclaré au terme de cette cérémonie marquée par les allocutions d’ouverture et de bienvenue prononcées par les deux responsables partenaires qu’à Adyane « nous travaillons sur ce thème depuis des années parce que nous voyons que cette citoyenneté inclusive de la diversité culturelle et religieuse est une vision commune qui peut nous permettre de gérer la diversité dans nos pays et notre région en considérant la diversité comme un plus.
Pour elle, « beaucoup de pays ont vécu parfois des conflits identitaires qui démontrent qu’on ne sait pas naturellement gérer la diversité qui est considérée parfois comme source de problèmes alors que l’enjeu est de savoir comment gérer cette diversité et savoir que celle-ci peut être un plus au niveau national et même personnel mais en sachant accepter que nous sommes divers et nous n’avons pas besoin d’avoir une identité unique mais avoir une identité nationale unique qui embrasse les différentes appartenances culturelles et religieuses ».
Les pays participants à cet atelier précisa-t-elle, sont des pays Arabes et Africains avec bien sur le Maroc, la Mauritanie, la Tunisie, l’Algérie, la Lybie, l’Egypte et le Soudan et, dans quelques mois ; il y’aura une autre formation similaire pour les pays du proche orient et qui aura lieu au Liban.
Pour Nayla Tabbara ; l’idée c’est que ; « pour pouvoir répandre cette culture nous avons besoin de travailler avec les jeunes ; ces jeunes formateurs qui eux ; ont cette audience des jeunes qui sont des leaders du changement ». Et d’ajouter que : « Ces leaders en formation à Ifrane venant d’institutions et d’organisations diverses qui font des formations dans ces différents pays ; seront appelé à former ; à leur tours ; des jeunes et d’inclure ces thèmes dans les formations qu’ils vont faire dans leurs pays sachant ; bien sûr ; que la plupart d’entre eux font des formations sur les droits de l’homme et sur la citoyenneté et donc ; ils seront appelés d’ajouter cet aspect que nous pensons crucial pour le bien commun et le bien du futur de leurs pays respectifs »
Pour sa part, Driss Ouaouicha, Président de l’Université Al Akhawayn s’est déclaré heureux de voir cette Université abriter workshop qui va durer toute une semaine à Ifrane avec la participation de ces différents pays arabes et africains autour du thème « l’éducation civique et le dialogue inter-religieux et interculturel t ceci ; selon lui ; vient à un moment où il est crucial de connaitre l’autre et d’apprendre à coexister avec lui et à respecter ses valeurs et comme stipule bien notre constitution d’ailleurs : « nous même ; nous sommes le résultat d’un mélange culturel à travers l’histoire et cet atelier vise à permettre différents participants d’échanger les points de vue et les pratiques de coexistence inter religieuse et inter culturelle.
Nous Co-organisons cet évènement avec la Fondation ADYANE du Liban où, on sait que la coexistence entre musulmans et chrétiens mais aussi entre différentes pratique de l’islam ne date pas d’aujourd’hui mais de longue date et on a beaucoup à apprendre de chez eux mais ; chez nous aussi ; avança-t-il, il y’a les minorités qui ont existé ici et nous avons la conférence qui a eu lieu à Marrakech sur : « Les minorités religieuses dans le monde musulman ». Il y’a des expériences chez nous a partager et l’Afrique est tellement importante aujourd’hui comme il a été dit par S.M Le Roi dans son discours du 20 aout : « L’avenir du Maroc c’est l’Afrique et le commencement c’est maintenant » et nous sommes heureux d’apporter une contribution modeste dans ce sens avait-il conclu.

A noter que cet atelier de formation des formateurs organisé à Ifrane mettra l’accent sur les concepts fondamentaux dela citoyenneté active, de la diversité culturelle et religieuse et dudialogue. Il vise à doter les participants d’outils pratiques et decompétences dans la thématique spécifique de la citoyenneté et diversité.
Destravaux pratiques sont également prévus tout au long de ces cinq jours del’atelier et portes sur différentes thématiques dont notamment : La diversité etappartenance, la citoyenneté active, la diversité culturelle dans leslois et les chartes internationales, les mécanismes de citoyennetérespectueuse de la diversité et de la mémoire collective
La fondation Adyane a été fondée le 6 août 2006 par des membres deconfessions chrétiennes et musulmanes. Elle œuvre pour la valorisation dela diversité religieuse dans ses dimensions théoriques et pratiques, etpour la promotion du vivre-ensemble et de la gestion de la diversité entreles individus et les communautés aux niveaux sociaux, politiques, éducatifset spirituels.
Mohammed Drihem

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.