Home»Femme»Communiqué relatif aux agressions physiques et sexuelles perpétrées sur une jeune femme qui selon les médias serait en situation de handicap mental dans un bus de transport public

Communiqué relatif aux agressions physiques et sexuelles perpétrées sur une jeune femme qui selon les médias serait en situation de handicap mental dans un bus de transport public

1
Shares
PinterestGoogle+
 

 

Casablanca le 22 Août 2017

Nous unions, collectifs, réseaux, associations et citoyens signataires de ce communiqué, sommes profondément choqués par l’information qui a circulé sur la toile et dans les différents médias. En effet, une vidéo qui circulé depuis deux jours a montré des jeunes déchainés faisant subir des violences et des agressions sexuelles à une jeune femme en situation de handicap mental dans un bus de transport public à Casablanca.

Aussi, nous dénonçons ces actes sauvages et exprimons notre profonde inquiétude à cause de la multiplication des cas de violence orientée vers les filles et les femmes en situation de handicap en général et celles ayant un handicap mental en particulier.

Nous annonçons également que les données récoltées démontrent que la jeune femme en question est née en 1993, qu’elle habite à Casablanca et qu’elle a un handicap mental. Cette femme a déjà subi plusieurs viols, et d’après les révélations publiées, elle a un fils âgé de cinq ans issu d’un de ces viols.

Les signataires de ce communiqué annoncent qu’elles :
1- S’indignent de toute forme de silence, de complicité passive ou active, ou normalisation avec ce genre de comportement ;
2- Condamnent toute forme de violence à l’égard des filles et femmes en situation de handicap ;
3- S’insurgent contre toute forme d’agression à l’égard des filles et des femmes sous prétexte de leur tenue vestimentaire ou leurs habitudes de vie ;
4- S’adressent aux autorités publiques avec les questionnements suivants :
– Quelles sont les mesures entreprises pour protéger les filles et femmes en général et celles sans logement, sans revenu digne, sans famille ou soutien ?
– Quelles sont les mesures d’urgence et les mesures structurelles entreprises pour prévenir et éradiquer le phénomène de violence à l’égard des filles et des femmes handicapées ?

Aussi, suite à ce drame qu’a vécu cette jeune femme, nous appelons les autorités publiques à :
– S’assurer des conditions socio-économiques dans lesquelles vit cette dernière et de mettre tout en œuvre pour lui assurer les conditions d’accès à une vie digne et une réelle protection sociale et juridique.
– Garantir la mise en œuvre effective des dispositions de la Convention Internationale relative aux droits des personnes handicapées notamment les articles : 5-6-15-16 et 17
– Mobiliser les instruments institutionnels et constitutionnels autonomes qui sont mandatés pour la protection des droits de ces femmes ;

Pour conclure, nous insistons sur l’importance du travail collaboratif de toutes les forces vives de notre pays en vue de promouvoir et protéger les droits des filles et femmes en situation de handicap notamment celles qui ont un handicap intellectuel. Nous appelons également les médias à assumer leur rôle dans la lutte contre les stéréotypes et les perceptions négatives à l’égard des femmes en situation de handicap et l’élimination de la terminologie et mots stigmatisant les personnes en situation de handicap à l’instar de : attardé, incapable ….

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

1 Comment

  1. DR IDRISSI MY AHMED
    26/08/2017 at 18:57

    Vous dites Ssi Naïm Kamal ces mots :

     »… RENVOYER LA MINISTRE A SON ISLAMISME RETROGRADE.  »

    Sur ou dans votre édito ….link to quid.ma

    S’agissant de Mme Hakkaoui la ministre de la famille, vous dites M. Naïm Kamal sur votre quid.ma
    ces mots, assez désobligeants, pour la taquiner elle et son parti :  »… renvoyer la ministre à son islamisme rétrograde.  » Est-ce un pléonasme ? Tentons un petit détour sur le mot islamisme.

    Islamisme, portant un  » isme  » sur sa queue, a déjà une terminaison péjorative, défectueuse.
    Ce  » isme  », justement. Assez pour en critiquer les excès ou les dérives. Voire, son soi-disant  » bellicisme  ». Donc, Mme la Ministre, selon vous couverait un Islam rétrograde. Càd, fanatique, guerroyeur et intransigeant

    La paix inhérente à la définition du mot  » islam  » , le  » silm  » passerait par pertes et fracas. Et l’usage erroné et abusif, barbare, qu’en fait la presse du Nord et ses copistes satellitaires devient la norme, avec son contenu guerroyeur. Comme celui des autres mots que se terminent par un ’’ isme ‘’ que l’on stigmatise, admoneste et harponne !

    Dès lors, expliquez-moi, SVP, comment un pays, le ¨Maroc et sa Monarchie, garante et protectrice, sa Constitution abriteraient-ils ou arboreraient-ils un Gouvernement guerroyeur, fanatique, teinté de ‘’isme’’ , belliciste ?

    Comment en être sûr pour l’étiqueter ainsi, ‘’la pauvre ministre’’ Mme Hakaoui, objectivement, ou réellement ? Elle et son, comme vous dites, ‘’ islamisme rétrograde.  »

    Par témoignage et par définition aussi le concernant, le PJD lui-même, devrait dénoncer publiquement cette appellation ‘’d’islamiste’’, qu’on lui colle et qui dissimulerait selon ses adversaires des tendances ‘’islamistes’’….A savoir, pathologiques, fanatiques et excessives ! Comme le veulent signifier ces terminaisons des mots en ‘’ isme’’ ou en ‘’iste’’ !

    Et par la même, le PJD et les siens, (appel à ses géniteurs et à l’Etat qui lui a permis d’être officiel, jusqu’à nous gouverner), devraient s’accrocher à cet ‘’islam’’ ou ‘’ islam’’ tout court, ouvert et moderne, plus que tolérant, libéral et super hospitalier, loin d’être, il me semble, fanatique ou rétrograde.

    Mind ! Je ne suis d’aucun parti politique comme je ne suis pas payé pour ce témoignage.

    Regardez si vous voulez ces interventions antérieures faites ailleurs sur les mêmes propos publiés par Tahar Benjelloun sur un forum !

    link to lesiteinfo.com

    link to agoravox.fr

    link to lemag.ma

    Et puis, pourquoi ne pas dire simplement  » musulman  » dans nos textes et dans nos appels et interpellations, quand  » l’islam en isme  » porte préjudice et à confusion et qu’il passe par des quiproquos, des non-dits vexateurs, ostensiblement pénalisant et dommageables, des procès d’intention partiaux.
    Voire des passes-d’armes politiciennes qui appellent à la vengeance les plus sensibles des jeunes. Ces tranches désorientées auxquelles on offre des raisons pour servir les causes terroristes les plus machiavéliques. Un complexe atavique où de tristes gourous fanatisent les jeunes à devenir des terroristes et à se tuer pour servir les sombres politiques de leurs hermétiques commanditaires et conspirateurs.
    Et tout ceci pour nuire encore plus à l’islam, devenu pour certains impérialistes attardés, le label des pays sous-développés ! Ceux-là que l’on fait ployer pour les asservir et qu’on pousse à s’entretuer entre factions et communautés, pour des balivernes et pour les ruiner, afin de détruire les nations des musulmans, encore fidèles aux us et à la civilisation ‘’islamique’’, pour les empêcher de se moderniser, pacifiquement, dans le cadre de la-dite mondialisation.
    Bonne fête et bien à vous. Dr Idrissi My Ahmed, Kénitra le 25 Août 2017

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.