Home»International»Atelier régional du PPI-OSCAN à Tunis : Partage d’expérience entre jeunes associations Nord Africaines sur la conservation de la nature

Atelier régional du PPI-OSCAN à Tunis : Partage d’expérience entre jeunes associations Nord Africaines sur la conservation de la nature

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Comme nous l’annoncions en son temps, quelques 70 acteurs (trices) associatifs (tives), représentant 37 Organisations de la Société Civile (OSC) émergentes issue des quatre pays d’Afrique du Nord (l’Algérie, la Libye, le Maroc et la Tunisie), se sont retrouvés en conclave à Tunis (Tunisie) du 9 au 11 mai 2017 pour prendre part au travaux de l’Atelier Régional de Restitution du Programme de Petites Initiatives pour les Organisations de la Société Civile d’Afrique du Nord (PPI-OSCAN).
La cérémonie d’ouvertures des travaux de cette important Forum associatif maghrébin a été marqué par la présence de Mrs Antonio Troya ; Directeur de l’Union Internationale pour la Connservation de la Nature (UICN-Med), Romain Dissaux ; chargé des questions de financement internationales FEM et FFEM au Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer en France, Simon Mériaux ; responsable du développement organisationnel à la Fondation MAVA installée en Suisse et de Mr Mohamed Ben Jeddou Directeur général de l’environnement et de la qualité de la vie au Ministre des Affaires Locales et de l’Environnement Tunisien.
Dans son allocution d’ouverture officielle de cet Atelier Régional de Restitution du Programme de Petites Initiatives pour les Organisations de la Société Civile d’Afrique du Nord (PPI-OSCAN) ; Le Directeur de l’UICN-Med Mr Antonio Troya a tenu de rappeler qu’en 2015 ; l’UICN-Med avait finalisé la sélection de 37 associations parmi les 248 dossiers reçus depuis le lancement du Programme PPI-OSCAN en 2014 et son réparties sur les quatres pays nord africains que sont l’Algérie (10), la Libye (05), le Maroc (10) et la Tunisie (12).
Après deux années de travail et de mise en œuvres de ces 37 projets retenus par le programme; « On se réunit aujourd’hui à Tunis non seulement pour faire l’état des lieux de la situation, mais surtout pour mettre en valeur tout l’effort qui a été fait par toutes les associations du PPI-OSCAN pour concrétiser les objectifs de leurs projets » avait lancer avant d’ajouter que «ce rendez-vous sera sans aucun doute une occasion propice pour partager les leçons et expériences acquises entre les bénéficiaires et aussi ; pour chercher à développer des synergies et es alliances nationales et régionales afin d’affronter avec plus d’efficacité les défis de conservation et de développement socio-économique actuels et futurs »
Après avoir donné un bref aperçu sur la conception du programme PPI-OSCAN ; Troya a tenu de préciser que cette « 1ère phase de ce dernier a été focalisée sur les associations jeunes et émergeantes qui sont à la recherche de leur premier projet de terrain et ; le nombre important de nouvelles associations créées depuis 2011 dans ces quatre pays impliqués a encouragé l’UICN à retenir cette catégorie d’ONG comme principale protagoniste ». Pour l’intervenant, il s’est avéré que « malgré leur jeune âge et leur manque d’expérience, plusieurs associations ont accompli un travail exemplaire dans le cadre de leur projet et ont mobilisé divers partenaires nationaux et locaux et ceci, signifia-t-il ; a été couronné à titre d’exemple par la réception de prix prestigieux pour quelques-unes, la participation à des réunions clés régionales et internationales pour partager leur expérience et savoir-faire ou bien, à la signature de conventions de collaboration avec des institutions publiques et des bailleurs de fonds.
Au terme de son allocution d’ouverture des travaux de cette rencontre Maghrébine, le Directeur de l’UICN-Med Mr Antonio Troya est revenu sur cet atelier régional pour annoncer aux participants je cite : « …qu’autant on va discuter du passé et du présent du PPI-OSCAN pendant ces deux journées , nous avons prévu de parler également du futur de cette initiative ».  Pour cela ; a-t-il ajouté ; « je suis content que nous ayons pu avec l’appui du Fond Français pour l’Environnement Mondial et de la fondation MAVA engager une mission pour l’évaluation de cette 1ère phase du PPI et la préparation de l’étude de faisabilité pour un PPI-OSCAN 2. Les deux consultants désignés seront avec noius cette semaine et je vous invite ainsi à partager avec eux votre expérience dans le cadre de ce programme.La mission fera egalement très prochainement des visites dans les divers pays impliqués pour rencontrer les partenaires et se rendre à quelques projet PPI».
Pour leur part, Romain Dissaux chargé des questions de financement internationales FEM et FFEM au Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer en France et Simon Mériaux responsable du développement organisationnel à la Fondation MAVA installée en Suisse, ils ont respectivement présenté tous les deux les institutions qu’ils représentent et les différents financements qu’il assurent en tant que bailleurs de fonds au profit aussi bien pour les gouvernement que pour les ONGs avant d’aborder le pourquoi du soutient assuré au programme PPI-OSCAN objet de cet atelier régional.
De son coté, Mr Mohamed Ben Jeddou Directeur général de l’environnement et de la qualité de la vie au Ministre des Affaires Locales et de l’Environnement Tunisien est intervenu pour souhaiter la bienvenue aux participants à cet atelier organisé à Tunis avant d’aborder les grands effort déployés par son département a la question environnementale tunisiennes et de ce fait , à ce genre de programme qu’ils ont soutenu dès son lancement en Tunisie.
La première session au programme cette journée inaugurale du Mardi  09 mai a été consacrée à la présentation du  PPI-OSCAN et à la genèse et aux premiers enseignements tirés de l’expérience avec un aperçu sur la mise en œuvre du PPI-OSCAN en Tunisie, en Libye, en Algérie et au Maroc.
Deux panel ont notamment marqué cette première session pour débattre des sujets respectifs du « pourquoi un PPI-OSCAN et quelle nouveauté apportera au paysage associatif actuel en Afrique du Nord ? » et celui de savoir « quelles sont les enseignements préliminaires de cette 1ère phase du PPI-OSCAN ? ».
La seconde Session de la journée quant à elle a été réservée à la  « Contribution des projets PPI aux actions globales pour la conservation de la nature » avec des Groupes de travail sur les principales thématiques soutenues à savoir : Ecotourisme, aires protégées marines et terrestres, éducation environnementale, écosystèmes d’eau douce et apiculture.
Les participants ainsi organisés en 5 groupes de travail ont discuté  les points suivants :
Une brève présentation de leur initiative et des résultats atteints ;
Les principales contraintes rencontrées et les solutions apportées par la société civile pour les surmonter ;
L’opportunité pour partager les connaissances et développer des actions conjointes régionales ;
Quelques idées de projets futurs nationaux et régionaux ?
Après la présentation des travaux de groupes et des conclusions du travail réalisé par chaque Groupe, un débat a été ouvert avant de clôturer cette première journée et inviter les participants aux saveurs du Maghreb présentées lors d’une réception organisée en début de soirée autour des spécialités gastronomiques au Maghreb offertes par les associations PPI-OSCAN des quatre Pays.
Rappelons enfin que cet atelier régional a pour objectif de capitaliser les résultats préliminaires développés par les associations bénéficiaires du programme durant ces deux dernières années, partager leurs expériences, les leçons apprises et les cas de réussite. La rencontre abordera également les alternatives pour garantir la durabilité des acquis de projets réalisés, la création des alliances, ainsi que la continuité de ce Programme.
DNES : Mohammed Drihem

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.