Home»Enseignement»le concours jeu de l’épellation : une compétition acharnée

le concours jeu de l’épellation : une compétition acharnée

1
Shares
PinterestGoogle+
 

L’école Imam Malek a abrité ce 6 mai 2017 à partir de 15h un événement de taille dénommé concours de l’épellation. L’initiative est entreprise par l’AMEF CP de Boulemane en collaboration avec deux partenaires privilégiés à savoir la Direction Provinciale et l’Institut Français de Fès. Ce partenariat vise à enrichir le vocabulaire des compétiteurs, à promouvoir la langue française et mettre en place une activité intellectuelle qui favorisera un esprit d’émulation loyal interscolaire.
Ce projet de grande envergure s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des dispositions de la vision stratégique 2015/2030, notament le projet intégré numéro 7 portant sur la promotion des langues étrangères en général et la langue de Molière en particulier, eu égard au niveau déplorable de nos élèves et qui requiert une réflexion collective pour trouver les leviers d’amélioration et renouer la passion des apprenants pour cette idiome.
Des éliminatoires se sont déroulées au niveau des établissements qui ont participé à ce concours. Au final, chaque école a désigné quatre candidats pour mieux les représenter.
Le comité d’organisation a accueilli chaleureusement les invités ; des explications minutieuses ont été fournies aux participants et le représentant de l’association a donné le coup d’envoi officiel à la compétition. Au total, 28 participants issus de 7 écoles passaient devant les membres de jury, et chaque candidat a eu affaire à 5 mots d’affilée à épeler durant le premier tour. 10 challengers ont accédé au second tour, un tour qui s’est parfaitement disputé et qui a débouché sur l’arrivée de 3 lauréats. Le jury a demandé à chaque participant d’épeler 3 mots chacun. Une rude épreuve âprement négociée. Après les délibérations, le verdict est tombé comme un couperet et le résultat a été dévoilé lors d’une cérémonie de remise des prix :
Le premier prix : Walid Darassi de l’école privé Jad.
Le second prix : Doha Talbi de l’école publique Halima Saadia.
Le troisième prix : Aymane Elyacoubi de l’école Imam Malek.
La compétition s’est déroulée en une série de tours qui a conduit inévitablement à la nomination et au classement.
A l’issue de ce concours, des prix ont été décerné aux lauréats. Nous tenons à remercier à ce propos, le professeur Hassan El Hamdaoui, président de l’Association l’Avenir du transport scolaire et du développement qui nous a honnoré par sa présence et qui a octroyé un lot de livres en guise de récompense aux trois récipiendaires.
Nous tenons aussi à remercier infiniment le directeur de l’école Imam Malek et son personnel enseignant pour leur générosité et leur engagement.
Il n’en demeure pas moins vrai de remercier les membres de jury qui ont fait un inlassable travail et qui était composé de :
M Mohamed Mounir Taki  juge principal
Mlle Meriem Chabat aide-juge.
Mlle layla Oughriss annonciatrice.
M Hamou Lamghari chronométreur et responsable du tirage au sort informatique.
Un élément très dynamique a manqué à l’appel, il s’agit du professeur Younes Nhari qui a consenti un effort immensurable qui réside dans la conception des affiches, des listes de mots à épeler, l’application informatique qui nous a facilité la besogne. Un spécial merci à cet enseignant qui demeure une cheville ouvrière pour l’AMEF.
J’adresse mes authentiques remerciements aux établissements qui ont fait confiance à notre cadre associatif, qui ont fourni énormément d’efforts pour assurer l’encadrement des élèves et qui étaient présents le jour j dans une ambiance de rivalité, de transparence et d’engouement.
C’était vraiment un moment festif et de réjouissance. Nos cordiales félicitations à tout le monde pour cette réussite éclatante de la première édition. Rendez-vous est donné l’année prochaine sous le signe : « épelle-moi et tu gagnes »
Khalid Barkaoui
Ecole okba Bnou Nafia/ Outat ElHaj

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

1 Comment

  1. Sam
    11/05/2017 at 13:13

    Vous parlez du concours epoelation de Fès et vous n’avez pas parlé de celui doujda est ce que c’est normal ? je croix que levdite s’intéresse à la région d’oujda

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.