Home»National»Circuit rando-fishing éco-labellisé pour la pêche et le développement local » Un Projet sur Oued Guigou

Circuit rando-fishing éco-labellisé pour la pêche et le développement local » Un Projet sur Oued Guigou

1
Shares
PinterestGoogle+
 

« Circuit rando-fishing éco-labellisé pour la pêche
et le développement local »
Un Projet sur Oued Guigou initié par
« Fly Fishing Club du Moyen Atlas » et finance par l’UICN
Dans le Parc National d’Ifrane

Comptant parmi les dix projets financés dans le cadre du Programme des Petites Initiatives des Organisations de la Société civile de l’UICN en partenariat avec le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, le projet de création d’un « circuit rando-fishing écolabellisé » pour la pêche et le développement local au niveau de la rivière de Guigou – relevant du parc national d’Ifrane – se présente comme une innovation à l’échelle de l’Afrique du Nord puisqu’il vise le zonage d’une rivière pour des modes de pêche différente pouvant promouvoir des activités nouvelles tel que le No Kill, la pêche familiale, et la pêche organisée.
Ce projet novateur et prometteur est appuyé par le HCEFLCD à travers une convention signée entre le « Fly Fishing Club du Moyen Atlas », la Fédération Marocaine de Pêche de Loisir et la Direction Régionale des Eaux et Forêts du Moyen Atlas et le centre national d’Hydrobiologie et de pisciculture qui apporte tout l’appui technique et scientifique à ce projet.
A noter que Oued Guigou est le plus grand site aquatique (rivière) du Parc national d’Ifrane renfermant la truite fario qui est une espèce de salmonidés endémique du Maroc et qui est en voie de disparition, il est d’une richesse biodiversitaire aquatique sans équivoque au Maroc, il est sujet à une dégradation de la fonctionnalité de son écosystème suite à la déforestation par les riverains des bassins versants aux alentours et suites aux différentes actions anthropiques liées directement à la rivières (pollution, prise d’eaux…).
La rivière Guigou est réputé au Maroc par sa pêche, elle est fréquentée par la majeure partie des pêcheurs Marocains et Etrangers, ainsi la population piscicole de la rivière se trouve toujours perturbée malgré les efforts déployés par le HCEFLCD en matière de repeuplement, aménagement et de contrôle…
Aussi, Oued Guigou se trouve être un site pédagogique et touristique très visité par les élèves et les étudiants ainsi que par les touristes de toute catégorie c’est pourquoi le projet : « circuit rando-fishing écolabellisé » vise à sensibiliser à la protection du site et de ses richesses et d’organiser la pêche et la fréquentation de  ce patrimoine.
Dans ce cadre, les initiateurs de ce projet au sein du « Fly Fishing Club du Moyen Atlas » cherchent à résoudre les problèmes que que connait ce site et subvenir ainsi aux besoins qu’on cherche à satisfaire ;
En effet, le projet cherche à protéger l’espèce truite fario qui est une espèce endémique, en voie de disparition, et symbole de la rivière,  limiter les actions anthropiques qui causent la dégradation de la rivière,  restaurer et valoriser ses potentialités et organiser la fréquentation du site tout en développant un tourisme de pêche dans la région qui respecte ce patrimoine aquatique.
La rivière de Guigou parcours un grand nombre de village et d’habitations, il est la source du plus grand fleuve du Maroc qu’est celui du Sebou et de ce fait, dans un premier temps la zone du projet concernera  la partie amont de la rivière et sera limitée aux  deux villages qui la voisine et les bénéficiaires seront les villageois et tout au long du circuit, les pêcheurs nationaux et étrangers, les randonneurs, les touristes, les animateurs, scientifiques et les éco-guides…
les résultats tant attendue à moyen terme de ce projet prometteur et novateurs ; selon les membres du « Fly Fishing Club du Moyen Atlas » sont :
1.    Le premier zonage écologique d’un parcours de pêche est réalisé et éco-labellisé sur au moins une longueur  de 18 Km. Ce résultat vise la mise en place, pour la première fois au Maroc d’un zonage écologique pour un parcours de pêche et ce pour permettre une diversification de l’utilisation écologique de l’espace et une optimisation du déroulement de l’activité de pêche tout au long de la rivière. Le cas de ce projet prévu sur la rivière de Guigou représente une action pilote pour démontrer la pertinence de cette action sur le terrain pour une meilleure gestion des ressources piscicoles.
2.    Les hébergements qualifiés de pêche écologiques sont identifiés et au moins 2 Unités sont renforcés,  appuyés, et impliqués dans l’offre de Rando-Fishing . Ce résultat permettra de construire une offre de l’activité de pêche écologique selon un package impliquant la population locale, laquelle influence significativement la durabilité de la ressource piscicole par le braconnage. Il s’agit d’une activité alternative pour la conservation de la nature et des milieux aquatiques et une contribution au développement local. Le projet appuiera, dans un premier temps, deux unités chez l’habitant dont les caractéristiques et l’emplacement ont une valeur ajoutée pour le zonage du parcours.
3.    Le zonage écologique du parcours de pêche est matérialisé sur le terrain et respecté par la population et les pêcheurs.
Ce résultat vise la visibilité du zonage sur le terrain de manière à le faire respecter par l’ensemble des acteurs. La matérialisation se fera à travers des panneaux signalétiques, le balisage, les couleurs des circuits et toutes autres actions pouvant être proposées lors de la réalisation de la carte de zonage.
4.    Le premier zonage écologique du parcours de pêche est reconnu officiellement et bénéficie d’une réglementation spéciale. Ce résultat se veut une proposition d’institutionnalisation du circuit de ce parcours à travers sa validation par le comité national de la pêche et son insertion effective dans l’arrêté annuel de la pêche fixant ainsi les modalités de son exploitation.    5.    Formation de 10 guides-pêche issus de la région pour l’animation, la gestion et la conservation du parcours conformément au zonage écologique. L’idée de ce résultat est de rendre ce parcours écologique un moyen de développement local en impliquant davantage la population riveraine dans la cogestion de cet espace. La formation d’un premier noyau de guide-pêche sur l’animation du parcours, selon le nouveau concept, est nécessaire pour une sensibilisation à son exploitation rationnelle et pour une conservation concertée à travers le gardiennage comme contrepartie.
6.    Un topoguide du parcours de pêche renfermant la carte de zonage et les informations écologiques, piscicole et réglementaires est réalisé.
Ce résultat permettra de disposer d’une carte de zonage où sont placées les principales informations écologique, géologique, biodiversitaire, socioéconomique et piscicole du parcours. C’est une information-sensibilisation des utilisateurs de ce circuit sur la fragilité de l’écosystème et sur la nécessité de le respecter et de suivre la charte des bonnes pratiques incluse également dans ce guide.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.