L’Association des Femmes pour le Développement Rural Lance son « Initiative pour l’Autonomisation des Femmes dans l’Atlas »


    


en Collaboration avec l’Initiative Américaine de Partenariat avec le Moyen-Orient (MEPI)

Dimanche 27 novembre dernier, l’Association des Femmes pour le Développement Rural a procédé au lancement de son Initiative pour l’Autonomisation des Femmes dans l’Atlas à travers le projet de développement social et durable : « Empowering  Women in the Atlas » initié au profit d’une centaine de femmes rurales de la Région du Moyen Atlas Marocain.
La cérémonie d’inauguration organisée à l’Université Al Akhawayn d’Ifrane en partenariat avec l’Initiative Américaine de Partenariat avec le Moyen-Orient (MEPI), le Centre Hilary Clinton pour l’Autonomisation des Femmes de l’Université Al Akhawayn et l’Université Al-Akhawayn (AUI) d’Ifrane a été présidée par Dr Driss Ouaouicha Président de l’AUI qui était accompagné de Mlle Lamia Bazir fondatrice de l’Initiative et présidente de l’Association des Femmes pour le Développement Rural et de Mme Nadia Talbi représentant l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique à Rabat.
L’événement a rassemblé une centaine de bénéficiaires issues de petites communes urbaines et rurales du Moyen Atlas, qui vont participer à un projet d’un an pour le développement durable. Elles ont été sélectionnées parmi des coopératives actives dans des zones marginalisées de l’Atlas telles que: Imouzzer Kander, Adghagh Ain Marsa, Ifrane, Azrou et El Hajeb.
A noter au passage que le programme « Empowering Women in the Atlas » ainsi initié, vise à promouvoir le leadership des femmes rurales en prenant des mesures concrètes en vue de leur intégration dans la croissance économique et le développement durable du pays. Ce projet comprend des séances de formation ainsi qu’un accompagnement intégral concernant la création et l’optimisation de coopératives, notamment par le biais de l’équipement, de l’investissement, et de l’accès aux marchés pour la commercialisation.
Lors d’un bref entretien avec « L’OPINION » en marge de la cérémonie de lancement de cette audacieuse Initiative pour l’Autonomisation des Femmes dans l’Atlas, Mme Lamia Bazir, nous a déclaré : «  l’objectif de cette initiative est de promouvoir le leadership et l’entreprenariat des femmes rurales comme catalyseur du développement communautaire dans la Région du Moyen Atlas. Nous avons ciblé 100 femmes leaders et entrepreneur du Moyen Atlas et proposé aussi un programme d’une durée d’un an qui va leur fournir et des formations dans des thèmes centraux comme : l’autonomie financière, l’entreprenariat rurale, l’environnement et la sensibilisation à l’environnement puis il y’aura un soutien financier à des coopératives ou projets portés par ces 100 femmes à travers le financement de départ, l’investissement du départ mais aussi à travers l’équipement, la commercialisation et l’accès au marché.
L’idée centrale aujourd’hui donc, juste après la COP22, c’est de dire que la populaire rurale marocaine et que les femmes rurales notamment dans la Région du Moyen Atlas marocain ont un rôle à jouer, ont des moyens et ont une vision qui est très importante qu’il faut optimiser. Il faut croire en elles, il faut investir dans ces capacités là si on veut que le Maroc avance et si on veut donner les moyens à ces femmes là pour qu’elles puissent jouer pleinement le rôle qu’elles peuvent jouer car elles sont dans les territoires, elles connaissent les problèmes climatiques et environnementaux de ces territoires-là, il faut croire en elles et leur donner les moyens  pour jouer le rôle qu’elles peuvent jouer.
Notre initiative d’aujourd’hui c’est tout simplement le lancement de l’initiative car nous avons tenu à ce que ces 104 femmes soient rassemblées dans ce lieu parce qu’elles sont isolées et n’ont pas le moyen de transport qu’il faut et elles n’ont pas les moyens de communication qu’il faut et aujourd’hui on veut créer un réseau et on veut leur permettre de se connaitre, de s’unir et de se partager leurs expériences et de s’inspirer les unes des autres.
L’action qui suit sera marquée par des ateliers de formation qui vont commencer dans deux semaines dans cinq villages de la région du Moyen Atlas notamment à Ifrane, Imouzzer du Kandar, El Hajeb, Tizguite et Sefrou et qui seront axées sur les thèmes déjà signalées à savoir: L’autonomie financière, l’entreprenariat rurale, l’environnement et la sensibilisation à l’environnement et des sessions de réflexions pour choisir  des projets générateurs de revenus qui seront soutenus plutard dans l’année avec des financements et des équipements. »
L’objectif de cet événement du dimanche 27 Novembre donc, c’est de lancer l’initiative, d’informer les bénéficiaires sur l’esprit, la portée et les objectifs du projet EWA, de créer des opportunités de réseautage pour les femmes rurales sélectionnées et de les faire participer à des ateliers interactifs en développement personnel.
En plus des bénéficiaires du projet, l’événement a réuni également des acteurs majeurs et autres partenaires de l’initiative tels que le Centre Hilary Clinton pour l’Autonomisation des Femmes, des représentants de l’INDH des provinces de Ifrane, Sefrou et El Hajeb, la Fondation Greenside Development, le Centre d’Al Akhawayn pour la Formation Continue et le Développement Régional ainsi que des représentants de  l’Initiative Américaine de Partenariat avec le Moyen-Orient (MEPI) et de l’Université Al Akhawayn.

À PROPOS L’INITIATIVE EWA :

Le projet Empowering Women in the Atlas cible spécifiquement des zones marginalisées de la région du Moyen Atlas. Il vise à sensibiliser et à prendre des mesures en vue de l’intégration des femmes rurales dans la croissance économique et le développement durable du pays en mettant à leur disposition des outils de financement et d’équipement, ainsi que des compétences en entreprenariat et en environnement. En fin de compte, le programme vise à accroître l’employabilité des femmes rurales dans la région du Moyen Atlas.
Pour rappel, Lamia Bazir, la fondatrice de l’initiative, avait lancé un programme d’échange en avril 2016 permettant à des jeunes d’un village -qui n’avaient jamais quitté le Moyen Atlas – de voyager et de suivre une formation en énergie solaire, en Norvège !

Mohammed Drihem


 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*



 

Big Sidebar

 

yahoo

 

Facebook + buzz

 
 

Derniers articles

Derniers articles