Fête pour les enfants coeliaques à Casablanca


    


L’AMIAG organise en partenariat avec l’association caritative Kiwanis club Casablanca son « 4 eme Kids Day » le samedi 26  novembre  2016 au Complexe Al AMAL cours des Sports, lot Ferme Bretonne, quartier Oulfa,   à partir de 14H.

Le but de cette manifestation est de divertir les enfants cœliaques et leur offrir un moment de bonheur dans une ambiance conviviale et festive. Des conférences à l’intention des parents seront également au programme, sous le thème notamment des  « douleurs abdominales et maladie cœliaque chez l’enfant ». Des moulins à moudre enfin seront offerts à un certain nombre de familles.

La  Maladie Cœliaque ou intolérance au gluten est caractérisée par une atteinte inflammatoire de l’intestin grêle, provoquée par le gluten, une protéine contenue dans des céréales (blé, orge, seigle etc.). Susceptible de se déclencher à n’importe quel âge, elle toucherait près de 1 % des marocains de tout âge.

Quand elle survient chez le nourrisson et l’enfant en bas âge, en général quelques mois après l’introduction du gluten dans l’alimentation, les signes sont plutôt clairs : diarrhée chronique, fatigue, anorexie, abdomen ballonné, membres grêles, ralentissement de la croissance… Les symptômes sont plus difficiles à interpréter chez l’enfant plus âgé et l’adolescent. On observera ainsi une anémie chronique, une petite taille, des anomalies de l´émail dentaire, des douleurs osseuses, un retard pubertaire, ou encore une absence de règles.

On utilise souvent le terme de caméléon pour  qualifier cette pathologie du fait de ses multiples aspects, souvent cachés et sournois : elle peut en effet rester silencieuse pendant des années tout en poursuivant un travail de destruction sur l’intestin et d’autres organes. De ce fait, la maladie cœliaque est bien souvent diagnostiquée au stade de complications.  On estime d’ailleurs que le délai de sa mise en évidence est de plus de 10 ans et que, pour chaque cas détecté, en particulier chez l’adulte, 8 resteraient ignorés.

Le diagnostic repose sur des analyses biologiques (la recherche d’auto-anticorps spécifiques, les anti-transglutaminases) et sur la découverte d’une atrophie villositaire dans l’intestin grêle après une biopsie.

L’exclusion complète et définitive du gluten de l’alimentation constitue la base du traitement de la maladie, une prescription simple dans son principe mais difficile à mettre en œuvre. Le gluten est présent dans toutes les denrées à base de blé, comme le pain et les pâtes, et dans une grande partie des produits issus de l’industrie agroalimentaire (plats cuisinés, entremets, desserts, additifs contenant du gluten et utilisés comme agent de texture ou de stabilité, etc.)

 Une  nouvelle étude américaine  révélée  en novembre 2016 vient cependant de troubler cette certitude : après ce régime pendant un an et même lorsque les symptômes s’améliorent et que les examens biologiques sont bons, 19 % des enfants conserveraient des anomalies dans l’intestin visibles grâce aux examens d’exploration. Un problème à suivre donc car une entéropathie persistante, même minime, peut  prédisposer les jeunes patients à des complications et à une faible croissance.

Par ailleurs, les produits sans gluten sont  chers et loin d’être disponibles partout au Maroc : leur meilleure accessibilité à tous les malades est un des combats majeurs de l’association AMIAG. Celle-ci, créée en 2013, est forte maintenant de plus de 400 membres actifs et entretient des liens étroits avec son aînée bien connue, l’association française AFDIAG.

Casablanca, le 23 novembre 2016

Dr Khadija Moussayer

Vice-présidente de l’AMIAG

Dr Moussayer Khadija


 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*



 

Big Sidebar

 

yahoo

 

Facebook + buzz

 
 

Derniers articles

Derniers articles