PRIÈRE ÉLÉMENTAIRE AU GRAND SEIGNEUR


    


PRIÈRE ÉLÉMENTAIRE AU CREATEUR

Questionnements mystiques, par delà les contraintes existentielles,
Si je prie et formule des vœux, exprimant force admirations et louanges à Toi, les reçois-tu Seigneur ? Ce n’est pas pour des privilèges ou de l’argent, tu le sais, Seigneur !

Si la créature que je suis, qui née sans sa propre volonté, apparemment, je présume, hésite, prie et interpelle,

Si mon égo, ma personne, cet être que je suis, fonctionne et se répare sans le savoir et sans le comprendre, toujours,

Si je n’ai ni la commande de ses réactions chimiques ni celles de ses fonctions moléculaires, vitales, essences de mes pensées, de mes actes, et de ce fait-même de la raison et des connaissances, futiles ou utiles,

Si je suis là, malgré ma jeunesse, ma force ou mon ignorance, ou a fortiori malgré ma santé délabrée et chancelante, où est la part du hasard, du destin et des responsabilités, Seigneurs ?

Si j’ai encore le vocable aisé malgré ma mémoire défaillante, ces oublis fréquents, mon ignorance est si vaste que j’en ai le vertige et l’incommodité, ayant voulu tout savoir,

Si j’ai encore la conscience de ces mots, de leur signifiance, de mes failles et de mes espoirs, des riens et du tout, et que j’ai voulu beaucoup être et avoir, dignité en premier et valeur,

Si j’ai la foi en ces pensées et en mes prières, que je répète comme talismans et alibis, égrenant les rites et les apaisements induits, sur ce clavier, tapis de prières, qui me sert de chapelet de luth ou de guen’bri,

Si l’être que je suis aspire à être entendu de Toi, ou qu’il n’arrive pas à l’être, c’est sans doute inhérent à son infime substance et au peu qu’il représente dans cet univers incommensurable ou je suis sans savoir où Tu es ! Un espace que Tu gères après l’avoir fait créer, et où je ne sais en cette nuit, si mes prières doublées de louanges arrivent jusqu’à Toi.

Si je suis éphémère, fugace et précaire, ou virtuel encore, malgré le fait que j’existe, qu’il me semble et que Tu l’ais voulu, que représentent dès lors pour Toi, nos petites vies et nos existences factices et si fragiles ?

Si le passager, inutile et mortel de ce corps de robot, que je suis, tels ces milliards d’êtres qui meublent cette belle et piètre Terre, une planète-labo, que tu as fait créer, comme matrice, éprouvette, berceau et tombe à la fois, questionne les nuages et l’air, l’eau et l’oxygène, qui coulent en lui, Tu entends certes, ses dires Seigneur !

Si je suis accroché aux argiles de cette boule marine, éperdue dans son vertige parmi les sphères, les astres et leurs lumières nucléaires,

Si je suis là, dans ce monde, tel un point invisible sur cette planète punctiforme dans cette voie lactée, l’une des galaxies qui comptent des milliards d’étoiles, je reste sidéré devant tant d’immensité et de splendeurs.

Si encore cet univers incommensurable n’est pas le seul que Tu aies créé et qu’il en existe bien d’autres, moins visibles et moins pensables encore, je sais, je sens que ce n’est pas de la fiction !

Peux-tu alors, Toi le seigneur, le Créateur suprême, des êtres et des univers, entendre mes silencieuses prières, soulager mes douleurs pour me donner des forces à la place des infirmités et des peurs ?

Mes prières vont aux miens, à mes malades et envers mes concitoyens humains, ces micros bits et octets qui virevoltent dans ce décor, enchaînés, ils se tapent et se tamponnent comme des électrons en colère, s’entre-tuent et se meurent. Et partout ça gicle en sangs et en chair. Ils attendent le paradis après leur mort.

Tu les vois, certes ! Et puis tes anges te rapportent ce qu’ils perçoivent comme injustices et exactions de la part des prédateurs ! Leurs peines, leurs appréhensions, ce qu’ils crient comme espoirs et qu’ils sentent, patients ou mortels, comme injustes douleurs.
L’ont-ils bien fait, tes zélés séraphins, Seigneur ?

Dr Idrissi My Ahmed, Kénitra, le 20 Novembre 2016

DR IDRISSI MY AHMED


 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*



 

Big Sidebar

 

yahoo

 

Facebook + buzz

 
 

Derniers articles

Derniers articles