TOURISME DURABLE : AGADIR AU RENDEZ-VOUS AVEC LA PECHE DU BLACK-BASS EN « NO KILL »


    


Comme annoncé auparavant, le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification (HCEFLCD), avec l’appui du projet Tourisme Durable de l’agence allemande de coopération internationale (TD-GIZ) organise un événement international sur la pêche du black-bass en « No Kill » du 14 au 16 octobre 2016 au barrage Moulay Abdellah (localité de Tamri, Province d’Agadir).
Cet événement, labellisé COP 22 selon les organisateurs, réunira des pêcheurs marocains de haut niveau, ainsi que des invités internationaux bénéficiant d’une forte notoriété dans la pêche sportive et a pour objectif de mettre en avant les engagements pris par le Maroc pour le développement d’une pêche durable face aux enjeux liés aux changements climatiques
A cette occasion, un concours international de pêche du black-bass en «No Kill» sera organisé au niveau du plan d’eau Moulay Abdellah (Tamri) et  un village piscicole sera installé à Tagahzout. Ce dernier sera ouvert au public et comprendra entre autres ; des stands d’informations sur l’activité de la pêche au Maroc et le potentiel touristique de la région d’Agadir, une présentation des produits du terroir, du matériel de pêche dernier cri et une initiation aux techniques de pêche, ainsi que l’exposition artistique «Vie Aquatique» présentée par des artistes européens et les résultats du concours photos organisé autour de la pêche au Maroc.
Lors de la cérémonie d’ouverture, le premier « menu bon pour le climat » au Maroc sera présenté et servi. Il s’agit également d’une initiative labellisée COP 22, qui consiste à mobiliser les Chefs et leurs équipes pour promouvoir une cuisine bas carbone savoureuse reposant sur trois principes : l’utilisation des produits de saison, d’origine locale, en privilégiant les protéines végétales
Il y a  lieu de signaler que cet événement s’inscrit dans le cadre de la stratégie du HCEFLCD pour le développement de la pêche durable, qui ambitionne de positionner le Maroc, et notamment la région Souss-Massa pour la pêche du black-bass,  comme une destination phare à l’échelle du continent africain à l’horizon 2020.
Rappelons à cet effet que le plan stratégique du Haut-Commissariat (2015/2024) a défini de nouvelles orientations et fixé parmi ses objectifs de faire de cette activité une activité créatrice de revenus et d’emplois notamment par la promotion du tourisme halieutique en zone rurale.
Le développement de cette niche touristique selon l’approche «chaine de valeur» consiste à un assemblage de prestations et de services (hébergements, restauration, animation, produits de terroir, etc…) autour d’un parcours halieutique.
Dans ce cadre, et avec l’appui du projet TD-GIZ, un plan d’action pour le développement du tourisme halieutique, basé sur la durabilité et la préservation des ressources, est en cours d’exécution et porte notamment sur: la réhabilitation et l’aménagement des parcours halieutiques ; le développement d’offres touristiques intégrées en zone rurale ; le renforcement des capacités des moniteurs de pêche ; ainsi que la création d’une identité pour la pêche sportive durable propre au Maroc. En termes d’indicateurs, les objectifs chiffrés à l’horizon 2024 consistent à
– augmenter la production piscicole de 15 000 tonnes enregistrées actuellement à 50 000 tonnes
– augmenter le nombre de pêcheurs sportifs de 3 000 à 7 500
– augmenter le nombre d’alevins déversés dans les parcours de pêche de 14 millions  à 30 millions et à créer 10 000 emplois directs et indirects liés à la pêche durable en eau douce et à l’aquaculture continentale.
Les actions de préservations et de valorisation des ressources piscicoles permettront ainsi de contribuer au développement économique et social en zone rurale.

MOHAMME DRIHEM


 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*



 

Big Sidebar

 

yahoo

 

Facebook + buzz

 
 

Derniers articles

Derniers articles