LE FESTIVAL DES MAROCAINS DU MONDE A IMILCHIL SE TERMINE DANS LA JOIE ET LA GAIETE DES MARTICIPANTS


    


Tout est bien qui finit bien et la Première édition du Festival des Marocains du Monde organisée par l’Association Akhiam pour le Développement économique et social d’Imichil du 11 au 13 Août 2016 à Imilchil en partenariat avec l’Association  Solidarité Echange Nord-Sud (SENS) et l’Association ACALINO et soutenue par le Ministère chargé des marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, le CCME et le conseil provincial de Midelt a bel et bien pris fin au centre d’Imilchil par l’organisation d’une belle soirée artistique animée par des troupes de l’art populaire local avec à leur tête l’incontournable « BOU RHANINE » bien populaire dans la Région des Ait Hdidou.

Après l’arrivée et installation de la caravane des MRE venue de Rabat jeudi en début de soirée, La matinée du Vendredi 12 Aout a été marquée par l’organisation d’un petite randonnée pédestre de découverte qui a permis aux 145 participants de visiter la grotte d’akhiam avec ses stalactites et ses stalagmites située à quelques à 7 kilomètres d’Agoudal, en direction de la vallée du Dadès où la grotte  reste encore préservée des grands flux touristiques. Pour y accéder les participants à la caravane des MRE ont dû  traversons le petit village, vers l’ouest pour emprunter une piste qui longe de vastes plaines entourées de cimes montagneuses.

De la grotte d’Akhiam située à 2 690 m d’altitude, naissent certaines légendes à savoir : Sa cascade, en s’y baignant lutterait contre la stérilité féminine, éloignerait l’envoûtement d’une personne ensorcelée et annulerait l’influence de la magie, à condition toutefois de savoir capter son magnétisme…

Il y a des siècles, suite à un violent orage d’été la source Akhiam déborda et détruisit sept tentes du campement Aït Hadidou qui gardait les troupeaux. Depuis la grotte prend le nom d’Akhiam qui vient du berbère Takhamt, signifiant la tente.

Au retour dans le village d’Agoudal, les participants ont pris part aux travaux de deux ateliers organisé dans l’après-midi au siège de l’Association Akhiam et aux débats autour de deux grands thèmes retenus pour cette première rencontre à connaitre : « L’agriculture à Imilchil : Pour une meilleure valorisation des petites parcelles » et «  La contribution de la société civile dans la COP22 ».

Le premier atelier de ce premier jour a débattu des différentes possibilités de développer la petite agriculture dans la région d’Imilchil notamment dans le cadre du partage du savoir intra-Province Midelt pour profiter par exemple des exploits de la localité de Boumia en matière d’arboriculture et du pommier, de l’alimentation du bétail par l’orge hydroponique  et de la culture des plantes aromatiques et médicinales comme possibilité de valorisation des petites parcelles de cette Région d’Imilchil.

Le second panel quant à lui, il a abordé l’importance de la contribution de la société civile pour la réussite de la COP 22 prévu en novembre à Marrakech, à cet effet, un large éventail a été brossé par Me Abdelhadi Bennis de l’Association Ribat al fath pour rapprocher davantage l’assistance des problèmes liés aux changement climatique et du pourquoi de la COP22 et de la nécessité de la réussir. Et pour clôturer les travaux de cette première journée une grande soirée artistique et poétique a été organisée à la belle étoile au bord du légendaire Lac Tislite.

D’autre part, les participants à la caravane des RME et au 1ère Festival des Marocains du Monde d’Imilchil ont été invités la matinée du samedi 13 Aout 2016 à une randonnée pédestre pour la découverte des Lacs ISLI et TISLIT, de leur importance écologique et biologique en tant que zones humides classées : Sites d’intérêt Biologique et Ecologique (SIBE) et de leur légendaire histoire des deux fiancés qui ont remplient avec leurs larmes ces deux lacs légendaire. Dans la foulée, une visite pour la coopérative féminine d’Imilchil leur a été organisée à leur retour de la randonnée.

L’après-midi de ce samedi 13 Aout a été consacré aux travaux de deux autres ateliers consacrés respectivement aux «  AGR : Réalisation et projets » d’avenir de l’association Akhiam et à « l’Ecotourisme » comme créneau du développement a promouvoir dans la région d’Imilchil.

Dans ce cadre et après les allocutions respectives de Mr Lhou Marghine vice-président d’Akhiam qui a  étalé les différentes réalisations et obstacles rencontrés par l’association AKHIAM depuis sa création en mars 2000 et ses projet d’avenir et Mr Larbi Belarbi Président de l’Association partenaire ACALINO qui a exposé les projets de cette dernière au niveau de Imilchil, l’assistance a été conviée à débattre des projets susceptibles de bénéficier de l’appui du PUM au développement de la région d’Imilchil à travers l’encouragement des projets à court et moyen terme générateurs de revenus, des projets de valorisation agricole et la valorisation de la filière de l’élevage notamment l’élevage caprin avec le croisement des races comme étape incontournable pour une meilleure valorisation de la filière avec la valorisation du lait de chèvres et de vaches et la production du fromage de longue conservation et sa commercialisation hors Imilchil et sa région.

Le 4ème et dernier atelier de la série a été marqué par la mise en place d’un comité de réflexion sur la valorisation de l’artisanat féminine et le commerce solidaire à Imilchil et le lancement de la collection d’hiver d’Imilchil (Cape et manteau par exemple) d’une part ; et par la création d’un réseau composé de 13 clubs et associations de randonneurs en préparation à la création de la Fédération Royale Marocaine de la Randonnée Pédestre pour la promotion du tourisme écologique et l’affiliation à la Fédération Internationale des Sports Populaires.

 

DNES : Mohammed Drihem

 

Mohammed Drihem


 
 

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*