Quand les idiots votent et que les salauds gouvernent, …


     6


          Quand les idiots votent et que les salauds gouvernent, en Occident, c’est la dégradation de quelques valeurs et de quelques comportements de la société, surtout si l’extrême droite prend le pouvoir. Toutefois, l’Europe est suffisamment forte et intelligente et donc capable de résorber ses problèmes et ses éventuels conflits, et de sortir de toute sorte de crises ; grâce aussi à son union et à la fiabilité de ses institutions mais surtout à la sagesse de ses dirigeants.

Or, dans le monde arabe maudit, c’est toujours pire ! C’est sûrement la catastrophe : si le peu d’acquis obtenus grâce aux actions et aux luttes sociales sporadiques ne sont pas condamnés à la disparition, ils régressent et deviennent irréversibles. Bref, tout est au point mort.

Qui vote-t-on  donc? Et, qui décide du sort des peuples arabes ?

 Des dictateurs, Des islamistes, des trafiquants ou des « petits » bourgeois   inexpérimentés.

Les premiers, issus de l’armé, où  ils ont été dressés pour opprimer, violer, kidnapper, piller, incarcérer, torturer et même massacrer leurs concitoyens, installent leur tyrannie après s’être emparés des pouvoirs et octroyés toutes les prérogatives.

Les deuxièmes, charlatans et psychologue religieux, formés et endoctrinés au sein des groupes extrémistes; s immobilisent contre les valeurs humaines universelles et se servent des croyances pour dominer leurs semblables, alors que ceux qui les contredisent ; qui s’opposent à leurs visées obscurantistes et qui dénoncent leur projet infernal, sont arbitrairement jugés et condamnés a la décapitation ou à la pendaison ou au bûcher ou au lynchage; des crimes atroces hérités du moyen âge et commis au nom de la religion.

Les troisièmes,fils de barons de la drogue, membres dangereux ; des gangsters élevés au sein de mafias bien organisées qui se chargent de financer leurs parcours en leur préparant le terrain jusqu’à ce qu’ils soient aux commandes du gouvernement, mais surtout jusqu’à ce qui ils installent leur « Etat » dans l’Etat ; en vue de légitimer leur activité,statut et attitude et d’être à l’abri des poursuites judicaires.

Les quatrièmes, issus de familles bourgeoises dont la fortune a été illégalement amassée ; notamment via le détournement de fonds publics, ou la corruption et la fraude et l’évasion fiscales et de laquelle ils se servent pour corrompre les autorités afin d’accéder au pouvoir et d’y rester le plus longtemps possible. « Des fils à papa » qui, après avoir effectué des études tantôt brillantes tantôt médiocres, ont été propulsés, malgré eux, à des postes gouvernementaux auxquels ils n’ont jamais pensé.

Ces insolents opportunistes, dont les uns sont de « bons » orateurs comme Hitler et les autres de « bons » comédiens comme Mussolini; autrement ditdes « Hlayqiyas », utilisent un discours démagogique ou religieux ou les deux, en s’adressant à une foule de naïfs et de crédules, qui croient à n’importe quoi et à n’importe qui, généralement des femmes longtemps humiliées, marginalisées, frustrées, déshéritées, sachant que celles-ci constituent la majorité de la population, ou des oubliés issus des classes défavorisées qui, après avoir cru aux miracles des dirigeants et des politiciens, se trouvent, chaque fois, trahis et déçus par les comportements des gouvernements qui se succèdent. En fait, c’est toujours la même situation quise reproduit avec minutie, qui se calque sur sa précédente, puisque la règle établie parces néo-impérialistesexigequ’il y ait des esclaves malheureux pour qu’ils fassent le bonheur de leurs maitres. Le populisme est tel que ses auteurs vont jusqu’à garantirà leurs adeptes non seulement la prospérité sur terre, mais aussi le paradis dans le ciel. Plus grave encore, des candidats, sans scrupules, se servent des lieux de culte pour atteindre leurs sales objectifs. D’où l’instrumentalisation et la dangerosité de la religion. Et, quand l émotion, habilement truquée, est à son apogée, ces imposteurs se fondent en larmes, en trainant avec eux toute la foule déjà sous leur emprise.

 Ainsi, ces ignobles votants, généralement rongés par l analphabétisme, ou qui savent à peine à lire et à écrire mais qui sont si conservateurs et si hermétiquesqu’ilsn écoutent pas la voix de la raison et qu’ilsne laissent aucune chance aux sages de les éclairer, entravent la transition démocratique et empêchent ainsi l’installation de l’Etat de droits et donc l’accès à la société civile que prône le monde entier.

 Une fois au pouvoir, au lieu de tenir leurs promesses, ou, au lieu d’être jugés ou de donner leur démission, à l’instar de leurs homologues européens, pour n’avoir pas accompli leurs devoirs et engagements, ces bouffons de la politique, dont le dénominateur commun est le mensonge, instaurent des lois scélérates et liberticides qui vont à l’encontre des aspirations populaires et quine s’appliquent qu’aux gens du peuple, et ce en vue de les empêcher de s’insurger. Ainsi, les femmes, qui rêvent toujours à leur émancipation et qui ne cessent de revendiquer leur dignité et leurs droits que leur garantissent la nature, les pactes et les constitutions, continuent de se considérer comme des esclaves ou des « moyens » que justifie la fin des arrivistes, contrairement à A. MERKEL et H. CLINTON , femmes de fer, qui font la gloire et la prospérité  de leurs pays et qui veillent à ce que leurs concitoyens  soient les meilleurs au monde.

 Et donc, les laissés pour compte deviennent plus délaissés qu’avant, alors que l’aristocratie, la synarchie, la ploutocratie, l’oligarchie et la bourgeoisie d’argent, ainsi que la bourgeoisie militaire, pour ainsi dire, continuent de savourer le plaisir des prouesses et des triomphes qu’elles réalise grâce aux privilèges dont ils disposent, mais aussiau détriment des femmes soumises et manipulées et des peuples mesquins; réduits à l’esclavage.

Telle est la nature des régimes arabo-musulmans, et, tant que ces imbéciles de voteurs vont aux urnes, tant que les grandes démocraties d’Europe et d’Amérique n’interviennent pas pour corriger les anomalies et faire  pression sur les dirigeants arabes en faveur des masses populaires, rien ne changera ni au Maghreb, ni au Golfe, ni au Moyen Orient, et ce jusqu’à la fin du monde.

Yahya TORBI


 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

6 Commentaires sur cet articleتعليقات حول المقال

  1. Anonyme
     

    1/vous mettez les pays avancés et les pays du tiers monde au meme pied d’égalité M.TORBI, or il y a des dépassements sur tous les plans dans des systèmes différents à ordres de grandeur différents.
    2/je regrette, ce sont les analphabètes et les démunis qui vont aux urnes dans ces pays où leurs peuples sont absents et endormis.
    et
    3/ je ne suis pas d’accord pour ce que vous préconisez comme solution dans votre conclusion, regardez un peu ce qui se passe en IRAK , en LYBIE, en SYRIE et autres…

     
  2. oujdi-lazaret
     

    des idiots analphabètes qui votent mieux que des cultivés qui se croient intelligents mais qui attendent du <> ou <> de leur oncle SAM (USA) ou bien de leur belle mère Tereza (Europe)

     
  3. Yahya.
     

    N est-ce pas “MAMA França” qui a donné naissance aux deux grands pays du Maghreb et d Afrique que sont l Algérie et le Maroc et qui continue de garantir leur survie et leur développement et d exciter la convoitise de leurs jeunes.

     
  4. Yahya.
     

    Premièrement en Europe il n’y a ni analphabetes ni démunis puisque tous sont instruits et personne ne vit en dessous du seuil de pauvreté. Deuxièmement tjrs en Europe c est normal que ce soit les “analphabetes et les démunis qui vont aux urnes sachant que le vote est fait pour eux dans le but de dresser la société et et ameliorer leur existence. Mais dans les pays arabes c est ausdi nomal que ce soient les lss analphabete et les demunis qui vont voter puisqur cesont les bourgeous qui gouvernement donc on ne vote pas changer mzis pour recevoir 100 ou 200 pirces de monnaie en attendant les élections suivante pour la m^m somme.
    Encore une foi tant que ces catégories de gens votent qu on mêle la religion avec la politique et que “Oncle Sam” et “MAMA França” ne font rien pour democratiser les régimes arabes on continue de tourner en rond comme des “vaches folles” jusqa la fin du monde.

     
  5. Elam
     

    Finalement, il en reste plus rien a voter pour.

     
  6. Yahya
     

    Qu on vote pour celui ci ou pour celui là même cage à poules tous pareils personne ne changera la donne alors pourqoiu mentir au peuple?

     

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*