COOPERATION GERMANO-MAROCAINE : DEUX PROJETS FRUCTUEUX EN MATIERE DE CLIMAT ET ENVIRONNEMENT AU MAROC


    


Intervenant lors de l’Atelier national organisé mardi dernier à Bin El Ouidane par le HCEFLCD sur l’aquaculture continentale sous le thème : « Une aquaculture et une pêche responsables et durables à l’épreuve des changements climatiques dans les zones rurales et de montagne », Mr Michael Gajo ; Coordonnateur du Secteur Environnement et Climat à la

GIZ-Maroc a dévoilé deux importants projets Germano-Marocain  integrés le portefeuille environnement et climat de la Coopération Allemande GIZ avec le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification il s’agit du :

  • Programme Maroco-Allemand d’Adaptation au Changement Climatique et Valorisation de la Biodiversité et la Mise en œuvre du Protocole de Nagoya – ACCN qui à travers sa composante ‘’ Protection et valorisation durable de la biodiversité et des services écosystémiques en tenant compte des risques climatiques’’ a fortement appuyé le HCEFLCD et notamment la Direction de Lutte Contre la Désertification et la Protection de la Nature dans son approche de valorisation et préservation des Services ecosystèmiques ;
  • Projet Tourisme Durable pour la création de l’emploi en zone rurale qui vient de démarrer en novembre 2015 et qui prend la relève de cette activité d’appui aux coopératives de pêche en intégrant  la chaine de valeur de l’aquaculture et de la pêche continentale dans un concept de tourisme rural intégré qui appui la valorisation et la commercialisation des poissons.

Ces deux projets ACCN et Tourisme Durable de la coopération maroco-allemande selon Michael ; ont une philosophie et un objectif communs et leur centre d’intérêt est l’être humain dont notamment les populations rurales.

La région de Beni Mellal Khénifra (BK) et celle du Souss Massa ont été choisies comme régions pilote d’intervention du programme ACCN et du Projet Tourisme Durable.

Dans ce cadre a-t-il précisé, le modèle intégré pour le développement de l’aquaculture continentale dans les retenues de barrage au profit des coopératives locales en tant que stratégie d’adaptation basée sur la gestion des ressources naturelles, s’inscrit explicitement dans le plan d’opération de ces deux Projets communs ACCN et Tourisme Durable.

Ainsi, le projet ACCN de la GIZ appuie le HCEFLCD au niveau de la région de Beni Mellal/Khenifra depuis 2013 dans sa vision et approche qui permet de structurer et d’optimiser tous les maillons de la chaine de valeur ‘’aquaculture’’ depuis la production d’alevins jusqu’à la commercialisation des poissons.

Cette approche conjointe a permis d’atteindre les résultats très importants a connaitre :

1)      Stratégie nationale des Zones humides et son plan d’action ;

2)      Deux Schémas d’aménagement piscicoles des retenues de barrage  Hansali et Hassan II ;

3)      Plan d’action pour la conservation de la truite ;

4)      Egalement, le HCEFLCD et le projet ACCN ont veillé conjointement à collaborer avec deux coopératives de pêche Tamaroute et Esselmane en vue de développer l’aquaculture au niveau régional et ce, à travers :

  • Le renforcement des capacités techniques et organisationnelles des coopératives de pêche ;
  • La promotion de la gestion durable des ressources piscicoles de deux barrages (Bin El Ouidanne et Hassan 1èr) contribuant ainsi à la conservation de la biodiversité à travers l’Acquisition d’accessoires, de matériel et d’équipements de pêche et de pisciculture et de conditionnement de poissons)
  • L’appui à la valorisation et la commercialisation et des produits de pêche des deux retenues de barrage est Appuyée par l’achat d’un véhicule équipé de coffre frigorifique, édition d’un dépliant pour la promotion de la coopérative et ses produits et aménagement de signalisation.
  • L’amélioration des revenus des groupes vulnérables cibles : 86 pêcheurs constitués et organisés en 2 coopératives de pêche.
  • L’appui à la préservation de la biodiversité à travers le rôle écologique et environnemental importants que joue l’aquaculture extensive à travers les opérations de repeuplement dans l’amélioration de la qualité des eaux par  la lutte biologique contre le phénomène d’eutrophisation.

5)      Egalement, il y a le projet pilote d’élevage en cage qui a été réalisé conjointement par le HCEFLCD et le projet ACCN, en partenariat et au bénéfice de la coopérative de pêche ‘’Tamaroute’’.

A noter que les clés du succès de ce projet étaient d’une part, l’appui technique du HCEFLCD et du projet ACCN et l’approche participative adoptée et d’autre part, le fort engagement de la coopérative qui démontre l’importance et la pertinence d’une telle organisation pour la valorisation de la biodiversité et l’Adaptation aux Changements Climatiques.

Avec le même partenaire politique et institutionnel, le HCEFLCD, la GIZ adopte cette approche dans le concept du projet Tourisme durable qui a pour objectif principal la promotion de l’emploi et la valorisation des services écosystèmiques au profit de la population locale et la préservation de la Biodiversité.

Le projet vise en perspective la création de la valeur et de la richesse économique par la création de l’emploi et l’amélioration des revenus qui est une réponse et solution adéquate pour la conservation de la Biodiversité et l’ACC.

 

DRIHEM MOHAMMED


 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*