Home»Correspondants»Le Maroc renvoie la justice européenne à ses chères études

Le Maroc renvoie la justice européenne à ses chères études

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Eh oui ! on n’y peut rien, les magistrats de la cour européenne ont fait la plus belle boulette de leur carrière en invalidant un accord agricole liant le Maroc à l’Union Européenne suite à des pressions des terro-polisariens, aidés en celà par les autorités algériennes.

La réaction marocaine ne s’est pas fait attendre. Elle a été si fulgurante que l’Union Européenne fera appel de cette malheureuse décision de la justice européenne, dont les juges sont en méconnaissance totale du dossier du Sahara marocain au point de porter gravement à l’excellence des relations du Maroc avec les pays de l’Union Européenne en matière terroriste.

Une décision lamentable, qui a fait réagir également la principale responsable de la diplomatie européenne, Madame Frederica Mogherini, affirmant que le Maroc est un partenaire primordial dans le voisinage et que les accords bilatéraux ne peuvent être remis en cause.

La Cheffe de la diplomatie européenne a également déclaré, suite à ce raté magistral de la cour de justice européenne, que toutes les instances européennes examinent avec soin cet arrêt tendancieux et confirmé que des travaux ont été lancés pour proposer au Conseil de l’Europe, instance suprême qui réunit les 28 Etats membres, un appel à cette décision inique.

Quoiqu’il en soit, le Maroc suit avec vigilance le déroulé de cette sordide affaire et prendra, si besoin est, les mesures qui s’imposent , notamment en annulant l’accord d’association le liant avec l’Union Européenne.

Enfin, de nombreux Etats de l’Union Européenne sont montés au créneaux pour désavouer cet arrêt, confirmant qu’ils ne veulent en aucun cas se brouiller avec le Maroc, un allié d’importance dans leur lutte contre le terrorisme, notamment DAESH.

Farid Mnebhi.

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.