Home»International»Les ministres de l’environnement du G7 s’engagent Pour la mise en œuvre de l’accord de Paris : Appel à l’augmentation du financement durable

Les ministres de l’environnement du G7 s’engagent Pour la mise en œuvre de l’accord de Paris : Appel à l’augmentation du financement durable

0
Shares
PinterestGoogle+
 

Lundi 12 Juin dernier, les ministres de l’environnement du (G7) composé du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni, ainsi que des commissaires européens responsables de l’environnement et du climat réunis à Bologne en Italie, ont réaffirmé leur ferme attachement à la mise en œuvre rapide et efficace de l’Accord de Paris sur le changement climatique.
Selon un communiqué publié à la fin de cette réunion des ministres de l’environnement du G7 à Bologne, ces derniers ont déclaré que: « (L’Accord de Paris) reste l’instrument mondial pour lutter efficacement et d’urgence contre le changement climatique et s’adapter à ses effets. Nous nous félicitons du soutien continu que l’Accord de Paris a reçu d’autres pays et des acteurs infranationaux et non étatiques dans le monde « .
Les ministres et les principaux responsables ont également déclaré que l’Accord de Paris sur le changement climatique est irréversible et sa pleine intégrité est essentielle à la sécurité et à la prospérité de la planète, des sociétés et des économies.

« Nos actions continueront d’être inspirées et guidées par l’élan croissant et global pour lutter contre le changement climatique et pour accélérer la transition irréversible vers des économies à faible teneur en carbone, résistant au climat et économes en ressources », ont-ils déclaré.
Dans ce sens, les ministres et les principaux responsables ont fait appel à une augmentation du financement durable comme une exigence fondamentale pour atteindre l’objectif central de l’Accord de Paris sur le changement climatique qui vise à limiter l’augmentation de la température moyenne mondiale à près de 1,5 degrés Celsius et une exigence pour atteindre les objectifs de développement durable de l’ONU.
« Nous […] réaffirmons l’engagement de Copenhague des pays développés à atteindre l’objectif de mobiliser conjointement 100 milliards USD annuellement d’ici 2020 de sources publiques et privées pour soutenir l’action climatique dans les pays en développement. Nous encourageons tous les fournisseurs potentiels de financement à participer aux efforts pour atteindre et surpasser ce but », ont-ils déclaré.
La réunion de Bologne a également été suivie par des ministres de l’environnement des pays en développement, dont l’Éthiopie, le Rwanda et les Maldives.
Mohammed Drihem

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.