X

 

 

    Categories: Femme

La femme rurale invitée d’honneur du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification à l’occasion de la Journée Mondiale de la Femme

JOURNEE MONDIALE DE LA FEMME :

La femme rurale invitée d’honneur du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification à l’occasion de la Journée Mondiale de la Femme

En commémoration de la journée mondiale de la femme, le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification a organisé vendredi 08 mars dernier une rencontre sous le thème : « Bois-énergie : Contribution de la Stratégie Nationale du HCEFLCD à l’amélioration du confort domestique de la femme rurale».
Présidé par le Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Mr Abdeladim LHAFI ; cet événement a été a été marqué par la présentation de témoignages de femmes rurales bénéficiaires des fours améliorés, et actrices dans la sensibilisation à la protection de l’environnement dans les régions du Rif et du Moyen Atlas.
Lors de cette rencontre, les deux femmes rurales invitées d’honneur du HCEFLCD ont eu l’occasion pour dévoiler leurs liens d’interface avec l’utilisation des ressources naturelles et leur participation à la prise de conscience au niveau local, de l’intérêt d’une utilisation rationnelle de la ressource bois. Leurs témoignages ont portés sur :
L’accompagnement du HCEFLCD pour la mise au point et la vulgarisation de technologies économes en bois et permettant d’améliorer l’efficience énergétique et partant de diminuer la pression sur les ressources forestières. L’accent est mis sur l’impact de l’utilisation de ces fours améliorés en termes de gain de temps, d’efficacité et de confort pour la femme rurale des régions montagneuses à travers l’expérience personnelle d’une femme rurale originaire de la Province d’Ifrane, bénéficiaire d’un four amélioré depuis 2013.
L’appui du HCEFLCD à la société civile féminine en matière de sensibilisation à l’utilisation rationnelle des ressources naturelles : Les femmes jouent un rôle moteur dans l’adoption de modes écologiquement rationnels de consommation, de production et de gestion des ressources naturelles durables. L’accent a été mis sur l’expérience d’une femme actrice associative œuvrant dans le domaine environnemental à Chefchaouen (DREFLCD/Rif), en matière de sensibilisation à l’importance de ces fours améliorés pour l’économie de la consommation de la ressource bois.
Aussi, cette rencontre a été une occasion pour mettre l’accent sur La stratégie bois-énergie adoptée par le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêt et à la lutte Contre la Désertification pour réduire la pression sur la forêt qui prévoit, dans le cadre du programme décennal 2015-2024, la distribution de 60.000 fours améliorés (6.000U/an). Le coût global de ce programme est estimé à 60 MDH. Pour l’année 2017-2018, le programme concerne la distribution de 6.300 fours améliorés avec un budget global de 6,5 MD.
A travers cette commémoration, une reconnaissance est confirmée du rôle précurseur et de l’apport décisif des femmes rurales dans la promotion d’une éthique écologique et dans la rationalisation de l’utilisation des ressources naturelles. Il s’agit en effet d’une déclinaison de la stratégie 2015-2024 du HCEFLCD qui s’inscrit dans une approche intégrée, multidisciplinaire et intersectorielle, à laquelle les femmes participent en tant qu’actrices à tous les niveaux.
Mohammed Drihem