Home»Enseignement»Une rencontre pédagogique sur l’intégration de la technologie en classe

Une rencontre pédagogique sur l’intégration de la technologie en classe

1
Shares
PinterestGoogle+
 

L’école historique Imam Malek de la ville d’Outat El Haj, relevant de la direction provinciale du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle de Boulemane, a abrité le 16 mars 2017 une journée d’étude sous le thème : «  l’intégration des ressources numériques en classe ». Cette présentation en Powerpoint a été animée par le professeur de l’enseignement primaire et cadre reconnu sur le plan national par sa compétence et son savoir-faire en matière de l’usage de l’outil informatique. Mohamed Kassou, pour ne pas le nommer, est un enseignant dévoué et généreux, qui est venu aujourd’hui de la ville de Missour pour encadrer cette rencontre scientifique.Un parterre d’enseignants a afflué massivement pour prendre part aux travaux de cette rencontre éducative. Le professeur a entamé son exposé par un défi de taille, il a demandé à un participant de se présenter devant la foule et de s’efforcer à mettre sa tête dans une feuille blanche. L’exercice semble ardu et périlleux, mais l’enseignant a fini par déchirer la feuille et à enfoncer sa tête dedans. La morale de ce jeu est que rien n’est impossible devant l’intellect de l’être humain. Il faut juste faire preuve d’imagination et de créativité.L’enseignant a tenu à rappeler que nous vivons de nos jours dans un monde mouvant et en perpétuelle mutation , le monde de la mondialisation et de la génération C : Créer, Communiquer, Collaborer, cet univers requiert de notre part de se doter de nouvelles compétences pour être en mesure de relever les défis de la globalisation et des changements substantiels que connaît le monde qui nous entoure. Parmi ces compétences, le corps professoral est appelé à utiliser d’une façon efficace les technologies de l’information et de la communication. C’est un mal nécessaire, n’hésite pas à souligner monsieur Kassou.
Il n’en demeure pas moins vrai que le professeur du troisième millénaire est tenu à maîtriser les tenants et les aboutissants de ses matières, d’être pourvu d’une compétence didactique et pédagogique et au final avoir une culture technologique.Ces trois dimensions sont la clé de réussite de la pratique enseignante.
L’encadrant a noté d’emblée que l’intégration des ressources numériques en classe favorise l’apprentissage, suscite la motivation, aiguise l’appétit des apprenants, les incite à s’engager résolument sur la voie de l’apprentissage avec ferveur et dynamisme, réduit le taux de l’échec scolaire, répond aux besoins pressants ressentis chez les élèves en situation de difficulté d’apprentissage.
De surcroît, le formateur a mis l’accent sur le scénario pédagogique et a invité chaque professeur à se familiariser avec cet outil, car les élèves d’aujourd’hui sont en avance et sont dotés d’aptitudes, tandis qu’un nombre significatif d’enseignants sont réfractaires et réticents.
Il est vrai que le Ministère de tutelle a équipé une panoplie d’institutions scolaires avec des salles multimédia, a formé un ensemble de professeurs pour recourir à l’usage de la technologie dans l’action pédagogique pour plus de productivité, a octroyé une malette pédagogique a des établissements…des efforts ont été entrepris, malgré les contraintes manifestes, qui gagnent à se démultiplier pour faire tâche d’huile et gagner la bataille d’une école performante, équitable et égalitaire.
Une chose est certaine à souligner l’accompagnateur : nous sommes condamnés à changer nos procédés, à repenser notre façon d’agir, car nos élèves changent, la société change et le monde change. Si nous ne changeons pas, nos écoles au lieu de devenir des espaces stimulants, où l’apprentissage rime avec le plaisir, le divertissement et le goût d’apprendre, elles resteront des ghettos et des geôles.
Michel Serres a noté que les nouvelles technologies nous ont condamnés à devenir intelligents.
Après avoir répondu succinctement aux différentes questions qui interpellent le public cible, le formateur a subdivisé les participants en deux groupes en vue d’entamer le travail des ateliers pour mieux familiariser les enseignants à l’usage efficient d’un logiciel baptisé Mediator 9 Matchware, en particulier l’onglet insertion qui renferme tous les objets que nous pouvons insérer dans notre projet pédagogique.
Force est de noter que nous avons passé un moment de partage et de collaboration fructueux en compagnie de notre humble encadrant qui s’est donné à fond pour nous offrir une formation à la hauteur de nos attentes. Je tiens en mon nom propre et au nom des participants à lui adresser mes vifs remerciements, ainsi qu’a monsieur  le directeur de l’école Imam Malek qui a offert un espace chaleureux, accueillant et convivial.
Khalid Barkaoui
Ecole Okba Bnou Nafia Al Fihri/ outat El Haj
Direction provinciale de Boulemane

MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

Aucun commentaire

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.