2013 SERA-T-ELLE POUR LE MAROC ET L’ALGERIE L’ANNEE DE LA GUERRE OU DE LA PAIX ?


     36


2013 SERA-T-ELLE POUR LE MAROC ET L’ALGERIE
L’ANNEE DE LA GUERRE OU DE LA PAIX ?

Tout d’abord, j’aimerais apporter quelques précisions.
Primo : Ce titre n’a rien de provocateur. Il s’agit seulement d’une question que toute personne intéressée ou concernée par ce conflit peut se poser.
Secundo : J’ai déjà évoqué à deux reprises l’éventualité d’une confrontation armée entre le Maroc et l’Algérie dans deux articles publiés sur ce site respectivement intitulés « INCIDENTS DE LAAYOUNE : IMPLICATION DIRECTE DE L’ALGERIE ET DU POLISARIO »(13 Novembre 2010) et « LA GUERRE EST-ELLE IMMINENTE ENTRE LE MAROC, L’ALGERIE Et L’Espagne ? »(7 Décembre 2010).
Tertio : A travers cet article, contrairement à ce que l’on pourrait croire, je ne cherche nullement à attiser les tensions ni à mettre le feu aux poudres. Mon but consiste à tirer la sonnette d’alarme avant qu’il ne soit trop tard et à explorer toutes les pistes possibles en vue de parvenir à une solution politique consensuelle, équitable et définitive.
Je vais essayer dans mon analyse des faits de progresser selon un ordre chronologique : le passé, le présent et le futur, les trois étapes étant étroitement liées.
Ceci dit, il est désolant de constater qu’après plusieurs rounds de pourparlers sous l’égide des Nations-Unies, le règlement du conflit du Sahara piétine à cause du régime algérien qui fait bloc à toute solution négociée qui n’arrange pas ses intérêts géostratégiques dans la sous-région Nord-Africaine.
En effet, depuis plus de trois décennies, l’Algérie mène contre le Maroc une guerre sans nom, une guerre secrète, une guerre de propagande, une guerre injuste et injustifiée, une guerre sans merci, une guerre froide, une guerre sur tous les fronts, une guerre idéologique, une guerre diplomatique, une guerre médiatique, une guerre du Net, une guerre d’usure, une guerre par Polisario interposé ….. Bref, toutes les formes de guerres imaginables sauf une vraie guerre, une guerre loyale, une guerre déclarée et ouverte comme cela a été le cas lors de LA GUERRE DES SABLES en 1963 et de LA BATAILLE D’AMGALA en 1976, durant lesquelles, rappelons-le, le Maroc n’a fait que riposter et se défendre.
L’Algérie, désireuse à tout prix d’accéder à l’Atlantique pour acheminer son gaz et son pétrole, s’acharne à créer un micro-Etat satellite dans le Sahara marocain et s’oppose ainsi par tous les moyens à la volonté du Maroc de récupérer le Sahara occidental qui lui revient Historiquement, juridiquement et humainement.
Tout observateur averti et avisé des relations maroco-algériennes et ce, depuis 36 ans, est en mesure de démontrer que le Polisario est « une opération de politique étrangère algérienne » (cf.-Livre de HASSAN ALAOUI intitulé « GUERRE SECRETE AU SAHARA OCCIDENTAL »).
Citons à ce sujet, un document confidentiel déclassifié de l’OTAN(en 2008) qui dévoile la responsabilité de l’Algérie dans le conflit du Sahara et démontre, s’il en était besoin, que l’Algérie est bel et bien partie prenante dans le conflit du Sahara.
« Dernier vestige de la guerre froide en Afrique du Nord, ce conflit qui met aux prises le Maroc et l’Algérie par Polisario interposé, risque à tout moment de déboucher sur un affrontement armé dont les conséquences seraient néfastes pour la sécurité de la Méditerranée occidentale » révèle le document.
Dans le même document, l’OTAN épingle les « visées hégémoniques » des responsables algériens, qui continuent d’entraver toute possibilité de règlement de ce conflit, au risque et péril de la stabilité dans la région. Le Polisario a été instrumentalisé par l’Algérie dans le seul but de contrecarrer la montée en puissance du Royaume du Maroc et d’assurer, par conséquent, une éventuelle hégémonie de l’Algérie sur la région du Maghreb.
« L’Etat algérien estime que de l’issue du conflit du Sahara, dépendra la prépondérance de l’Algérie ou du Maroc dans le Maghreb » explique le document.(Aujourd’hui le Maroc/24-01-2008).
Ainsi, la question su Sahara paralyse le Maghreb et constitue un grave risque de déstabilisation.
« Nous sommes dans un monde où il faut coopérer, dépasser les conflits. Je ne vois pas de raison d’être de ce conflit. Le monde a changé. Au Maroc, nous l’avons compris. Il serait temps que l’on comprenne à Alger que ce conflit est une aberration qui ne mène à rien de positif ni pour les algériens, ni pour les pays du Maghreb.
En revanche, le règlement de ce conflit pourrait être la base de départ de la construction d’une entité maghrébine capable de répondre aux défis du monde moderne » (dixit le professeur ABDELHAMID ELOUALI, auteur du livre « AUTONOMIE DU SAHARA, PRELUDE AU MAGHREB DES REGIONS »).
Le grand problème des dirigeants algériens, c’est qu’ils ne veulent pas reconnaître qu’ils se sont lourdement trompés sur le Maroc. En effet, le Maroc n’est ni la Mauritanie ni le Mali.
Napoléon avait dit : « N’interrompez jamais un ennemi qui est en train de faire une erreur ».
Le défunt Roi HASSAN II l’a bien compris il y a bien longtemps, alors que le président Bouteflika n’en a pris conscience que 30 ans plus tard.
On ne choisit pas son voisin, mais on peut choisir d’être en bons ou en mauvais termes avec lui. Et l’Algérie a malheureusement retenu la deuxième option. Conséquence : les dirigeants algériens à force de créer des foyers de tension avec tous leurs voisins, en particulier avec le Maroc, ont réussi à faire détester les algériens par tout le monde.
Depuis l’indépendance de l’Algérie en 1962, les dirigeants algériens n’ont pas cessé de ligoter la diplomatie algérienne à leur phobie de la monarchie marocaine et de ruiner leur pays pour amoindrir le Maroc.
Boumediene ne disait-il pas que le Maghreb Arabe ne pouvait pas supporter deux lions dans le même endroit ? Il faisait certainement allusion au Maroc et à l’Algérie.
Signalons au passage que durant LA GUERRE DES SABLES DE 1963 qui a opposé le Maroc à l’Algérie, les FAR étaient commandées par le Général DRISS BEN OMAR, alors que l’armée algérienne était sous les ordres du futur président de l’Algérie à savoir le Colonel Houari Boumediene. C’est ce qui explique la haine et la rancœur de ce dernier à l’égard du Maroc. A partir de 1976, la guerre du Sahara devient celle du Maroc et de l’Algérie. HASSAN II contre Boumediene. Deux modèles de gouvernance diamétralement opposés.
Alors que la monarchie marocaine, soutenue par toutes les composantes du peuple marocain, a associé son destin à celui du Sahara, le régime algérien, lui, continue à soutenir indéfectiblement une cause perdue.
N’en déplaise à nos voisins algériens, le Sahara est le prolongement naturel du Maroc. On ne peut pas imaginer le Maroc sans son Sahara, comme on ne peut guère imaginer la Palestine sans la ville sainte d’ALQODS.
Par ailleurs et contrairement à ce qu’a laissé entendre le président Bouteflika dans sa lettre adressée au secrétaire général des Nations- Unies en 2008, le statut du Maroc vis-à-vis du Sahara n’est pas celui d’un Etat étranger ou d’une « puissance occupante ».
En effet, le recouvrement par le Maroc de son indépendance en 1956, ne s’est pas traduit par la récupération immédiate de l’ensemble de son territoire national. Ayant fait l’objet d’une triple colonisation, française dans la partie centrale et espagnole au Nord et au Sud du pays, en plus d’une administration internationale de la ville de Tanger, le Royaume a dû négocier, par étapes, la rétrocession de ces différentes parties de son territoire national, en pleine conformité, au demeurant, avec les principes et objectifs de la charte des Nations-Unies.
Si problème de colonisation il y a, c’est celui du Sahara oriental marocain par l’Algérie, territoire qui devra être rétrocédé au Maroc.
En 1962, Ben Bella, premier président de l’Algérie indépendante, avait demandé à feu S.M.HASSAN II un délai pour mettre en place « les nouvelles institutions » avant d’ouvrir le dossier des frontières, ajoutant avec solennité « qu’il va sans dire que l’Algérie indépendante ne saurait être l’héritière de la France en ce qui concerne les frontières algériennes ». Proclamation vertueuse, mais mensongère que feu S.M HASSAN II eut le tort de croire et de prendre en compte.
L’Algérie d’aujourd’hui est bel et bien l’héritière de la politique coloniale de la France au sujet des frontières, elle qui se targue de défendre les peuples colonisés. Toute l’affaire du Sahara, n’a été créée, entretenue et falsifiée par l’Algérie que pour déplacer un autre problème, celui des territoires marocains spoliés que la France a octroyés à « l’Algérie française » aux dépens d’un Etat historique qui est le Maroc.
La première amputation date des débuts de la présence française en Algérie. Le 14 Août 1844, l’armée française avait remporté la bataille d’Isly. Après le traité de Lalla Maghnia le 18 Mars 1845, des parties du territoire marocain seront intégrées à l’Algérie. La deuxième amputation territoriale du Maroc date de la fin du XIXème siècle quand la conquête de l’Algérie entraîne les troupes françaises vers le grand sud à Saoura, Goumara, Touat, Tide Kelt, Timimoun. Tous ces territoires sont historiquement marocains. En 1903, Béchar, région marocaine détachée du Maroc, est rattachée à l’Algérie par la colonisation française.
L’Algérie indépendante, au combat de laquelle le peuple marocain avait consenti d’énormes sacrifices, a hérité de territoires marocains qui ne lui appartiennent pas. Le dire et le répéter, c’est simplement rétablir une vérité historique ; c’est rendre justice à la loyauté du Maroc d’avoir placé en avant la fraternité et la solidarité avec le peuple algérien, quitte à mettre en veilleuse, ses propres revendications territoriales.
A noter que l’accord algéro-marocain sur le tracé des frontières (1970-1972) entre le Roi Hassan II et le président Boumediene n’a pas été ratifié du côté marocain et n’a pas été déposé à l’ONU comme le souhaitait l’Algérie, accord en vertu duquel le Maroc abandonnait à l’Algérie des territoires riches en ressources énergétiques, historiquement marocains et représentant environ 40% du territoire de l’Algérie actuelle.
La revendication marocaine de ces territoires n’est pas morte jusqu’à ce jour. Le Maroc devrait porter le conflit frontalier avec l’Algérie, devant les instances internationales.
Voilà pour le passé. Qu’en est-il du présent ?
Pour le Maroc, l’Algérie actuelle de Bouteflika ne fait que rejouer l’Algérie de Boumediene et perpétuer la rancœur algérienne. Ce qui constitue un démenti à tous ceux qui voyaient en Bouteflika l’homme du compromis.
Au lieu de faire son Mea Culpa au nom de l’Algérie, Bouteflika s’entête et persiste dans l’erreur, alors qu’il est censé savoir que les jusqu’au-boutistes n’ont jamais gagné nulle part.
L’Algérie de Bouteflika a réitéré à maintes reprises par la voix de son président et de son ministre des affaires étrangères que le conflit du Sahara est un conflit qui oppose le Maroc et le Polisario.
En fait, Alger cherche à maintenir l’illusion de sa neutralité dans le conflit Saharien. L’enjeu de la manœuvre étant d’accréditer la thèse selon laquelle les deux parties effectives sont bien le Maroc et le Polisario.
D’abord, »L’Algérie n’est ni concernée, ni intéressée par le Sahara marocain ». Ensuite, « L’Algérie intéressée » seulement à la décolonisation du Sahara avant qu’elle ne devienne au fil du temps « concernée ».
Comment alors expliquer que l’Algérie soutienne militairement, diplomatiquement et financièrement les séparatistes ? Comment également expliquer le plan de partition du Sahara marocain initié en 2001 par l’Algérie de Bouteflika ?
Voilà donc plus de 35 ans maintenant que les dirigeants algériens s’en tiennent invariablement à une position d’hostilité affichée à l’égard du Maroc, soufflent le chaud et le froid sur l’évolution de cette affaire, disent aujourd’hui une chose et demain son contraire et nourrissent une propagande mensongère.
Il est tout à fait clair que l’Algérie veut le Sahara marocain, par Polisario interposé. Le Maroc, lui, n’entend pas se laisser amputer d’une autre partie de son territoire par une supercherie manifeste et révoltante.
Comme le dit si bien Rowaida Mroue, militante libanaise et fondatrice de l’ICTR : « L’Algérie s’entête comme un enfant qui a peur de perdre ce qu’il n’a pas ».
Aujourd’hui, on admet de plus en plus publiquement au sein des organismes internationaux, que les deux principaux protagonistes du conflit du Sahara sont bel et bien le Maroc et l’Algérie. Autrement dit, seules des négociations directes entre les deux pays sont à même de déboucher sur une solution politique définitive.
Tous les analystes s’interrogent sur l’évolution que vont connaître les relations algéro-marocaines. Va-t-on assister à une nouvelle ère dans les rapports de ces deux nations, qui « sont condamnées à coexister par la force….de la géographie » ? (dixit le défunt Roi Hassan II).
Ces derniers mois, les Médias marocains, algériens et étrangers se sont relayés pour annoncer, sinon une franche normalisation, du moins une certaine détente dans les relations maroco-algériennes.
Peut- on vraiment parler d’une normalisation réelle et irréversible entre les deux pays voisins ? Ou bien s’agit-il seulement d’un simple pacte de conjoncture ? (comme le souligne un journal algérien).
Les dernières déclarations des officiels marocains et algériens ne suffisent pas. Ce dont nous avons le plus besoin, ce sont des actions venant confirmer ces déclarations afin que la normalisation entre le Maroc et l’Algérie et l’édification du Grand Maghreb Arabe deviennent une réalité tangible.
Côté algérien, les positions n’ont pas évolué d’un iota ; pas l’once d’une décrispation ni sur le dossier du Sahara, ni sur le problème de la réouverture des frontières terrestres. Le président Bouteflika jusqu’à présent n’a fait aucun geste positif et apaisant en direction du Maroc.
Avant de parvenir à une normalisation, il faudrait rétablir la confiance entre les responsables des deux pays voisins. Il est aussi nécessaire que le Maroc et l’Algérie adoptent une feuille de route qui servira de plateforme à d’éventuelles négociations sur tous les litiges existant entre les deux pays.
Après avoir évoqué le passé et analysé le présent, essayons maintenant de nous projeter dans le futur.
La situation actuelle de « ni guerre ni paix » ne peut durer indéfiniment. C’est pourquoi j’estime que l’année 2013 sera décisive et déterminante quant à l’avenir de la question du Sahara.
Tous les experts en politique s’accordent à dire que le conflit du Sahara est porteur d’un risque de glissement de la région dans un véritable affrontement entre le Maroc et l’Algérie. En effet, il ne faut pas exclure cette éventualité d’autant plus que les deux pays se sont engagés ces dernières années, surtout l’Algérie, dans une course effrayante d’armement et de rénovation de leur appareil militaire.
Certes, le président Bouteflika a déclaré à maintes reprises, entre autres au journal espagnol « EL PAIS » en 2007 : « Jamais la question du Sahara ne constituera un casus belli entre l’Algérie et le Maroc ».
Peut-on vraiment faire confiance au régime algérien ? Contre qui l’Algérie s’arme-t-elle donc aussi massivement et aussi lourdement ? C’est pour dire qu’un casus belli est toujours à craindre.
Si jusqu’à présent, on s’interdit tant du côté marocain qu’algérien toute confrontation directe, c’est parce que le Maroc et l’Algérie savent pertinemment qu’elle sera suicidaire. C’est la ligne rouge à ne pas franchir. La plupart des observateurs écartent l’éventualité d’un conflit armé entre les FAR et l’ANP et estiment que la guerre entre les deux pays est improbable parce que les grandes puissances veilleront à ne pas la laisser se produire. Ils ajoutent que ni le Maroc ni l’Algérie ne souhaitent voir leurs armées respectives s’engager dans une guerre dont l’issue ne pencherait en faveur d’aucun des deux belligérants, tout au mieux, il y aura deux grands perdants.
Concernant l’avenir du conflit du Sahara, on peut prévoir trois scénarios :

1-Négociations directes entre le Maroc et le Polisario sur le projet d’une autonomie élargie.
Le pouvoir algérien et le Polisario devraient abandonner leur intransigeance et avoir la clairvoyance d’envisager sereinement une autre option, comme le retour le plus tôt possible, des réfugiés sahraouis chez eux, c’est- à-dire au Maroc. Ainsi, le Polisario pourra négocier librement et sans aucune contrainte, une solution politique, juste et définitive avec le Maroc.
Je suis certain que si la sécurité militaire algérienne lève le blocus et assure aux sahraouis qui se trouvent à Tindouf la libre circulation entre les camps et le reste du monde, sans menace ni chantage, les camps se videront d’eux- mêmes. Les refugiés sahraouis auront le choix entre rallier le Maroc, rester à Tindouf en Algérie ou s’établir en Mauritanie, et ce, de façon définitive.
Le Polisario ne doit plus rester l’otage de l’Algérie et doit sortir du piège dans lequel il se trouve actuellement. Il ne doit plus servir les intérêts de l’Algérie et être utilisé comme une épine dans les pieds du Royaume pour une histoire d’hégémonie politique régionale.
Le Polisario peut encore se racheter et revenir à la raison. Le projet d’autonomie proposé par le Maroc permet de conclure un accord honorable et profitable à toutes les parties concernées.
Si le Polisario a le moindre sentiment de respect envers les sahraouis établis à Tindouf, il se doit de saisir cette occasion en or et cette opportunité historique que lui offre le Maroc.
Signalons au passage que le projet d’autonomie élargie au Sahara répond à 80% des revendications du Polisario. Cette proposition demeure l’alternative la plus crédible. Elle est actuellement la seule qui permette de sortir d’un schéma gagnant-perdant.

2- Négociations directes entre le Maroc et l’Algérie.
L’histoire du Maroc et de l’Algérie, c’est l’histoire de deux pays voisins qui n’arrivent pas à solder un passé agité et à tourner la page.
Des négociations directes entre Rabat et Alger constituent la meilleure solution pour le règlement définitif de ce conflit artificiel.
Toute la question est de savoir si le régime algérien est prêt à faire un effort pour le dénouement de cet épineux dossier qui traîne depuis 36 ans dans les coulisses des Nations-Unies.
Le Président Bouteflika devrait marquer la fin de son mandat par le début d’un processus d’ouverture politique et aussi par l’amorce d’un processus de rapprochement, de réconciliation et de coopération avec le Maroc. Il est certain que si l’Algérie se démocratise vraiment, toutes les sorties politiques, pour le Sahara comme pour les frontières, sont envisageables et praticables.
Tant que l’Algérie refusera d’assumer directement sa responsabilité dans cette crise bilatérale profonde, la solution restera hors de portée. Le différend algéro-marocain ne peut être résolu que par le dialogue, l’écoute et les négociations. Encore faut-il trouver les négociateurs adéquats et les stratégies adéquates pour mener à bien cette normalisation ? On peut se demander de quel génie les diplomates marocains et algériens devront faire preuve pour faire bouger les lignes.
Si l’Algérie opte pour la paix, la réconciliation et le bon voisinage, le Maroc ne pourra qu’applaudir. Si au contraire, l’Algérie choisit la confrontation armée, le Maroc répondra présent.

3-Une guerre généralisée.
Clémenceau avait dit : « Il est plus facile de faire la guerre que la paix ». Seuls les esprits faibles ont une propension naturelle et instinctive vers l’agression et la violence.
Si L’Algérie refuse toute négociation avec le Maroc ou si les négociations échouent, le Maroc devrait envisager un autre scénario et passer au plan B : La guerre pour parvenir à la paix. Autrement dit, la diplomatie devrait céder la place à la machine de guerre.
Ainsi, le risque d’une guerre algéro- marocaine, voire d’un embrasement de toute la région, n’est pas à écarter.
Désormais, le ton du Maroc doit être ferme à l’égard de l’Algérie. Ou on est frères et bons voisins qui se respectent et s’entraident et on le prouve avec des actes et pas seulement avec des mots, ou on est ennemis et adversaires et on assume les conséquences de nos positions et de nos décisions. Il n’y a plus de place pour l’ambigüité et la duplicité. L’Algérie aura le choix entre une paix négociée ou une guerre généralisée. Il n’y a pas de troisième voie.
Il ne s’agit pas d’un appel aux armes. C’est juste pour dire que nous n’avons jamais été depuis la bataille d’Amgala, vis-à-vis de nos voisins algériens et à notre corps défendant, aussi proches d’une confrontation armée. Tous les ingrédients sont réunis pour imaginer le pire.
Il est vrai que la sagesse et le réalisme nous commandent de chercher et de trouver une alternative à la guerre pour régler nos différends. Feu S.M.HASSAN II qui avait hérité de la bonté et de la sagesse de son père Feu S.M.MOHAMMED V avait déclaré dans une interview accordée à la revue JEUNE AFRIQUE : « Aucune ville marocaine ou algérienne ne mérite une guerre »(J.A. N° 1299/27 Novembre 1985).
Quoiqu’il en soit, l’armée marocaine devrait prévoir un plan d’urgence et l’appliquer au moment opportun pour contrer une possible attaque algérienne par Polisario interposé. Toute tentative d’agression du Polisario depuis le territoire algérien sera considérée comme un acte de guerre de l’Etat algérien.
L’Algérie se risquerait-elle à une guerre ouverte avec le Maroc ?
Espérons  qu’elle ne commettra pas ce faux pas !
Est-il nécessaire de rappeler aux dirigeants algériens et marocains qu’ils sont responsables devant Dieu le Tout-Puissant, devant l’Histoire et devant leurs peuples de tout dérapage sécuritaire pouvant faire basculer la région dans un bain de sang aux conséquences désastreuses ?
La logique de l’Histoire, la raison et la sagesse l’emporteront-elles sur la passion, l’aventurisme et les mauvais calculs politiques ?                                                                       Seul l’avenir nous le dira.
En guise de conclusion, j’aimerais m’adresser directement au président Bouteflika qui est né à Oujda et qui est peut-être, sentimentalement parlant, plus marocain qu’algérien.
« Monsieur le président, j’aimerais vous poser une question que je considère comme essentielle et à laquelle vous serez amené à répondre devant Dieu le jour du jugement dernier : En votre âme et conscience, le Sahara est-il oui ou non un territoire marocain ? ».
J’ignore quelle sera alors votre réponse. Tout ce que je sais, c’est que nous les marocains, de Tanger à Lagouira et à notre tête S.M. le Roi MOHAMMED VI, nous avons tous l’intime conviction que le Sahara est marocain, certitude qui n’a d’égale que notre foi en Dieu et notre amour pour son prophète.
Puisse Dieu guider nos dirigeants et nos peuples sur la bonne voie !

AHMED ADDOU


 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

36 Commentaires sur cet articleتعليقات حول المقال

  1. CHARAFEDDINE ALOUDGHIRI
     

    J’avais souhaité dans l’article intitulé « AHMED ADDOU, LE GRAND ABSENT D’OUJDA CITY » que ce journal électronique devienne un site de qualité, de beauté et de vérité. Mon vœu a été exaucé.
    Ces 3 éléments sont présents une fois de plus dans votre article : Qualité du sujet/ Richesse de la documentation / Diversité des sources / Rigueur de l’analyse / Pertinence de l’argumentation / Beauté du style / Vérités Historiques incontestables / Vision prospective……
    C’est pourquoi vos publications sont toutes lues et appréciées par les lecteurs d’OUJDA CITY.Je vous félicite M.ADDOU.

     
  2. Prof à la Fac
     

    Encore une fois et au risque de me répéter, M. AHMED ADDOU, Votre place n’est pas à OUJDA, mais à RABAT, au Ministère des Affaires Etrangères.

     
  3. Un Médecin d'Oujda (un de vos anciens élèves)
     

    Vous êtes la preuve vivante que les gens d’Oujda sont toujours de grands patriotes comme ils l’ont été dans le passé. Vous méritez le Ouissam Alaouite à plus d’un titre : pour votre parcours professionnel en tant que professeur, pour vos écrits poétiques et journalistiques et pour votre grand patriotisme. Un grand merci pour tout Monsieur ADDOU au nom de tous les habitants de l’Oriental.

     
  4. Benaini ( France)
     

    Bravo l artiste, votre analyse, a tous les niveaux, est exceptionnelle.
    Nos frères algériens doivent s inspirer et éviter a la nation arabe une Honte indélébile a jamais.
    Le polisario n est qu une marionnette, un joujou pour les militaires algériens qui l utilisent a des fins abjectes, indignes d un Etat responsable et désirant améliorer le bien être des algériens.
    Il faut reconnaitre que l Algérie s est trompee lourdement d analyse et de bon sens sur le dossier Sahara marocain. La panacée pour les dirigeants algeriens est de diaboliser le Maroc sur le plan internationnal et monter a haine du peuple algerien a l egard du Maroc pour mieux l endormir. Malheureusement pour les les dirigeants, le peuple algerien a bien compris le jeux macabre des militaires. La quasi totalite des algeriens s opposent a cette situation et aspirent a la paix avec le Maroc. Ces memes algeriens citent le Maroc comme le pays qui a connu des mutations profondes exceptionnelles ces dix dernieres annees sous l egide de Notre Roi. Je me permets pour conclure de citer une phrase d un ami algerien d Algerie :

    Vous n avez pas encore de petrole mais vous avez en Mohammed VI toutes les richesses du monde, donner nous Mohammed VI en echange de toutes ns richesses et de tous nos dirigeants…mausoleum je suis convince de voter refus.

    J ai eu un grand plasir a l a lecture de votre analyse que je trove exceptionnelle et une feuille de route a suivre par ns ams algeriens.

    Bravo!!!!!!

     
  5. HAKIM DE METZ
     

    TON ARTICLE EST PROVOCATEUR. ton article est une position typiquement marocaine, cest a dire, une position fermee sur le monde. tu oses te comparer a la palestine alors que vous etes plutot les israeliens ds cette affaire de colonisation. pour toi , ton roi a raison et le reste a tort.quand a une confrontation directe des 2 pays, elles seraient pitoyables en tant que musulmans. mais , si confrontation il y a… vous avez plus a perdre que nous
    . la guerre nous, on y est habitué malheureusement. et reflechis bien avant e menacer les algeriens, il se pourrait que ca te joue des tours. tu menaces ouvertement 35 millions de personnes qui ne supportes plus tes articles torchons.
    Ps: Noublies pas que les espagnols disent la meme chose que vous, a savoir, ceuta et mellilla font partie integrale de notre territoire.
    ont-ils raison????
    ps: si guerre il y a avec l algerie, ne vous tournez pas vers vos alliés israeliens et francais, mais comme je suis intelligent je souhaite juste que les peuples algeriens et marocain vivent mieux et en paix.

     
  6. un cadre bancaire
     

    J’espère que les dirigeants algériens liront cet article et qu’ils changeront de position au sujet du conflit du Sahara.

     
  7. oujdi
     

    Si l’Algérie attaque le Maroc par Polisario interposé comme le dit Si ADDOU dans son article,la réponse des Forces Armées Royales doit être rapide et violente.
    Les avions marocains doivent cibler toutes les positions ennemies, détruire toutes les bases militaires et mettre à feu tous les puits de pétrole qui existent en Algérie.Il faut frapper très fort pour faire plier l’Algérie et l’amener ainsi à respecter ses voisins.

     
  8. Sbaai sahraoui du sahara occidental marocain
     

    Bravo une analyse parfaite qui reflète ce que ressente tout marocain digne de ce nom de tanger a laguira. merci infiniment frère AHMED ADDOU.

     
  9. farid69
     

    Je suis algérien vivant en France et je salue mes nombreux amis marocains. Je suis attristé par les discours guerriers de certains marocains et algériens, qui ne savent pas ce qu’est la guerre.
    Essayer d’y songer!!! Je suis père de famille et je ne vois pas mes enfants morts, ou laisser mes enfants orphelins. idem, pour les marocains qui appelle à la guerre.

    Merci également aux algériens et marocains de cessez de vous insulter sur les forums.

    Très sincèrement

     
  10. عبدالله
     

    إلى المدعو حكيم
    مرة اخرى يتدخل زلم من أزلام النظام الجزائري الحاقد في الرد على الأخ عدو عندما وضع اصبعه على الجرح في هذا المشكل الذي ورطنا فيه الأشقاء،وقد اعتقد المسكين أن الطرح الانفصالي الذي ما فتئت تدافع عنه طغمة الجنرالات الفاسدة،اعتقد المسكين لنه الطرح الصواب إلى درجة انه جعل المغاربة اسرائليين يحتلون ارض فلسطين ..قالها بدون حياء و لا خجل و تناسى أن كل المغاربة مومنون بأن الجزائر هي م صنع المشكل ، و تناسى ان هؤلاء المغاربة مستعدون للتضحية من أجل أرضهم ، ودحر كل المحاولات الجزائرية الفاسدة التي لن يزيدنا تعنتها إلا إصرارا على الوقوف في وجههم .
    إننا ابتلينا بجار لا تستطيع القواميس الدقيقة على توفير المصطلح الصالح لوضعيتهم ، و ضعية أقل ما يقال عنها أنها الخبث و نكران الجميل و التمادي في معاكسة دولة ورجال ليسوا مستعدين للإنصياع المذل لأهوائهم الغريبة
    أشكرك يا سيد عدو ،وإنني لأرى ابتسامتك الساخرة التي رسمتها شفتاك القرمزيتان من هذا المتدخل الغافل الذي يدافع عن فكرة خلق كيان لا وجود له الا في سراب تندوف من يدري ؟لربما يتحقق حلمك يوما بالجنوب الجزائري لأن الشعب الذي يدافع عن الصحراء المغربية اسمه و بكل تواضع “الشعب المغربي” فهل نسيت؟

     
  11. gghhhh
     

    moi je suis saharaouis MAROCAIN de la tribu chrarda ma tribu a fait la battaille des 3 rois on a chasser le portugais les espagnole les ottoman algérie j ai rien a faire de ta republic artificiel arab raciste je vous INTERDI de PARLER a ma palce je vous ai rien demandai tu semés la division et tu détruit la oumma ta séparé des famille ai tu ose me dire que je suis israel va te faire soigner ma tribu c est établi a meknes de plus la mauritanie et une affaire maroco-sénégalais la mauritanie est l ancien nom du maroc a l époque romain de + republic arab saharaouis les saharaouis son pa arab mai arab berber africain ou mélanger de + il n existe pas de race saharaouis saharaouis veut dire du sahara comme chaoui habitant de la chaouïa comme montagne égal montagnard est ce que je vous parle de race montagnard non alors que l algérie aillent se faire soigner parcque nous on demande pa la terre des autre on veut NOTRE TERRE DE NOTRE NATION HISTORIQUE DIVISER PAR DES JALOUS HAINEUX algérie espagne voleur de terre

     
  12. Raïs benadda (Guercif)
     

    Salam,
    Moi, je dis tout simlplement qu’avec ces discours dépassés, vous êtes en retard… de plusieurs guerres; celle du développement, par exemple.
    la haine est dépassée entre les deux peuples. On se croirait en 1975. naâlou chitane.

     
  13. Rochd
     

    Revenons un peu en arrière et essayons d’être un peu logique ,la formation de la rasd par des membres qui sont nés en majorité au Maroc et ils ont fait les études dans les écoles et université du Maroc me laisse perplexe !
    Comment admettre que ces marocains décident de demander le Sahara marocain à être indépendant juste après la décision de la marche vert.Le soutient de l’algerie et l’aval de les autoriser à être une force de position de Tindouf territoire controlé par l’Algerie contre le royaume du Maroc?
    L’atout majeur du Maroc et de prouver que ces séparatistes sont des marocains et les actes de naissance y feront foi.
    et voici les quelques anciens membres de la pseudo “rasd”
    Mohammed Bassir (né en 1942 à la zaouiya de Sidi Brahim)
    +++++
    Mohamed Abdelaziz est né le 17 août 1947 à Marrakech1, ou en 1948 à Smara2,3,4.
    Il est le fils de Khelili Mohamed Salem Rguibi, ancien militaire marocain.
    +++++
    Khelili Mohamed Salem Rguibi est un ancien militaire marocain.
    Il est le père de Mohamed Abdelaziz1. Il vit à Kasba Tadla, près de Marrakech,
    et est partisan du maintien du Sahara occidental au sein du royaume du Maroc.
    Il est opposé à son fils Mohamed Abdelaziz2.
    +++++
    El-Ouali Moustapha Sayed (né en 1948 à Bir Lehlou – décédé en 1976 à Nouakchott)
    était un dirigeant du Front Polisario ,à l’Université Mohammed V de Rabat où il était étudiant
    et membre de l’Union nationale des étudiants du Maroc.
    +++++

    Les cadres du Polisario qui ont rejoint le Maroc

    Omar Hadrami (était le chef de la Sécurité militaire)7
    Brahim Hakim (a occupé le poste de «ministre des affaires étrangères de la RASD»)
    Mustapha Bouh Al Barazani (l’ex- « Ministre de l’information » du Polisario)
    Guejmoula Bent Abbi (membre du bureau politique du Polisario)
    Ahmeddou Souilem (Membre fondateur du Polisario)
    Lahbib Ayoub (Membre fondateur du Polisario et ancien militaire)
    Mohamed Cheikh Ould Mohamed Lamine Boussoula (membre de la commission d’identification)
    Hammatti Rabbani (Membre fondateur du Polisario-nomenclature du polisario)
    Ahmedou Souelem Ahmed Brahim (responsable des relations avec le monde arabe)
    Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud (inspecteur général de la police du “polisario”)

    Ces membres sont des atouts pour le Maroc pour contrer les thèses actuelles du “polisario”

     
  14. F-16
     

    longue vie a mr addou tes comentaires sa nous soulage , si comme on est deja on guerre , au moins sa nous prépare a une guerre,dsl de dir sa mais on a marre et vraiment marre d’ecouter tjrs ces mauvais voisins de l’est qui parle que de ca franchent ,ya longtemp que je regarde plus leurs chaine de tele ,qd je regardai leurs infos il ne peuvent pas terminé leurs journal sans parlé de (sahara occidental) sont des maichants, monteurs et des trichons des jaloux ,a mr gghhh et abdallah vos interventions sons bien et a tous seux qui defend la bonne cause je dis merci devant lllllll’integrittttttttttté tttttttttttéritoriallllllllll on est comme un seul corps, et aux espagnols je dis arréter vos maneuvre bidon

     
  15. BNI ZNASSEN
     

    Franchement cet article reflaite exactement ce qui se passe sur le terrain, tant qu’il y aura boutflika, nom thmazirt qui veut dire le balafré qui est lui meme d’origine marocaine car m’sirda apparenté aux bni znassen comme marionnette au pouvoir algerien ça ne changera pas, on en a vraiement marre de cette haine envers nous, la “hagra” ça ne marche pas chez nous et on est près à en découdre si c’est la seule façon de régler ce probleme car leurs hypocrisie(les dirigeants algeriens) envers nous a assez durer, de tanger à oujda nos anceitres thmazirt se sont battu contre les colons espagnols, portugais, français et nombres d’entre eux se sont battu en algerie pour la liberer de la france et au lieu de la reconaissance on a eu le droit à de la haine “hchouma ahlikoum” j’ai été en algerie et il ya de la haine envers nous vu la propagande haineuse que diffuse chaque jour les médias d’alger, mais bon espérons que ça s’arange un jour inch’ALLAH car nous sommes deux peuples frères.
    Sur ce Mr AHMED ADDOU un grand merci pour cet article et vous encourage a en écrire encore sur d’autres sujet.

     
  16. algerien
     

    VIVE LA GUERRE? IN CHA LLAH AVANT 2013. NOUS DES SOMME ENNEMIS ET NOUS RESTERONT DES ENNEMIS . PAS DE PAIX .

     
  17. ghhh
     

    moi mon but c est pas la haine les insulte l algérien comme il a pas d argument il se renferme dans une coquille et il passe sont temp a etre envieu vulgaire je le redit pour tous ses algérien qui croit se battre pour une cause juste MOI JE SUIS SARHAOUIS ARABE MAROCAIN J AI RIEN DEMANDER A L ALGERIE QUI INSTRUMENTALISE UN CONFLIT ARTIFICIEL A CAUSE DE LUI IL M A FALLUT REPONDRE DE REMARQUE DEPLAISANT LA PART DES BERBER REGARDE TU AMEN LE RACISME AVEC TA REPUBLIC ARTIFICIEL ARAB RACISTE MOI JE SUIS POUR LE GRAND MAROC JE SOUTIEN LA CAUSE AMAZIGH DE TAMAZGA JE SUIS POUR LE ROI DU MAROC ET SURTOUT JE SUIS POUR LA CHARIA je croit qu il préche les droit de l homme pour egaré du droit chemin le droit chemin se base sur dieu et dieu est amour justice verité DONC TU BASE LE DROIT CHEMIN SUR LA VERITÉ L AMOUR LA JUSTICE voilà se que JE PENSE ETRE UN SYSTEME VALABE QU EN PENSER VOUS SUIS JE FOU j en marre des critique et accusation de l algérie qui dit a qui veut bien l entendre que l on vénère le roi en dehors d ALLA

     
  18. ghhh
     

    le roi ne fait pas sa loi il veille au bon fonctionnement de la LOI D ALLA le roi c est ALLA et momo 6 est un serviteur d ALLA mr algérie on veut pas de président et de démocratie demoniaque ET FRAN-MAÇON tu t es trompéd ennemi algérie

     
  19. SAMIA
     

    cher frere et soeur arretez de mettre de la haine sur vos coeur nous sommes tous des mouslims inchallah nous avons deux beaux pays que ce soit l’algerie ou le maroc machallah qu’allah fait qu’en sorte que nos deux peuples finnissent par s’arranger et que tous redevient comme avant par cest jours de ramadan faites des douhas qu’allah nous ouvre les portes de la reconciliations inchallah .amine amine amine

     
  20. zora
     

    bien dit Samia je suis une algerienne et d’ALGER j’ adore le peuple marocain les 2 etats ont des conflits mais pas les 2 peuples

     
  21. mehdi
     

    c’est un article n’est que pur propagande, vous êtes pour la guerre, la question n’est pas celle du Sahara, le Sahara va servir de prétexte, pour renversé le gouvernement algérien, afin de mettre les islamiste au pouvoir, les usa et Israël sont en coulisse, l’occident à aide les islamiste au pouvoir en Tunisie, Égypte, lybie, Maroc aujourd’hui en Syrie et demain en Algérie, cela fait partie d’une stratégie globale,
    si demain il y a un conflit maroc-algerie, c’est une guerre asymétrique, nouvelle guerre froide chine-usa., les américains se servent des islamistes afin de justifier des bases militaires partout dans le monde et d’occuper les carrefours géopolitique stratégique pour une nouvelle guerre mondiale, cela dépasse largement les frontières du Maghreb, le sionisme religieux à une stratégie diabolique, pour créer le grand Israël, cela se fera par le choc des civilisations, rien n’est du au hasard, je ne suis pour aucun camp, je suis contre toute les guerres, vous êtes inconscient, vous ne vous rendez pas compte, vous voyez juste de votre point de vue, interrogé vous pourquoi Israël ne soutient pas assad, pourquoi l’occident aide les islamiste et en même temps il critiquent l’islam, ils sont dans la fabrication de l’ennemi, à bon entendeur salut.

     
  22. mehdi
     

    le moderateur, je suis toujours en attente de moderation ? ce que je dis merite d’etre su, les marocains doivent se soulever, imposez vous contre la guerre, sinon vous allez simplement servir l’imperialisme americo-sionniste, leur plan est diabolique, ne vous laissez pas manipuler, que le destin nous protege a tous de la folie des hommes.

     
  23. mehdi
     

    @modérateur autant pour moi, je crois que j’ai fais des allusion un peu trop vite (petit soldat).

     
  24. kaim
     

    Pour faire court
    Lorsque je lie vos commantaires je vous trouve arogant
    Alors j’espere que la guerre aurra lieu vous allez voir c quoi des guerrier
    123 via l’Algérie

     
  25. mnngg
     

    moi je suis pas copain avec algérie parcque je suis saharaouis sa fait 60ans que se peuple d hypocrite nous attaque même la mauritanie il l on attaquer maintenant il donne le desert au africain c est chien de garde de la france dans l azawad il protège l uranium avec laquel il on fait péter la bombe nucléaire a reggan dans sahara il aide le mali dans génocide touareg avec complicité de la france et des u.s.a. tous sa son des faux ami un estomac sur patte on disucte pas avec des voyou et les marocain qui font bisous bisous avec son naïf c était avant l amitié j emmerde les bouffon du maroc il m aurait laisser crever au desert JE VEUT LA GUERRE ET JE M EN FOU DE GAGNER JE VEUT UNE GUERRE POUR L EXTERMINATION PAS DE SURVIVANT SI IL Y A DES SURVIVANT IL LES FERA SOUFFRIRE EN LE TRAITANT DE CITOYEN DE SECONDE ZONE COMME LES KABIL JE DISCUTE AVEC IL SE PREND POUR L O.N.U DU MAGREB cette vie vos bled vos guelle me degoute continue et je te viole 100an 200an ou 2000an je vous pourri la espagne y compris

     
  26. mnngg
     

    de plus je suis arab et je suis pour tamazgha officialisation total de la langue berber les arab on qu a dégager en arabie ou tu t intègre tu salie la religion l arab sera traiter comme langue SECONDAIRE au meme titre que le français les arab son des hypocrite il te dise il y a pas de race en religion aprés il te dise n est pas musulman celui qui est pas arab et n est pas arab celui qui est pas musulman alors que en france c est des bouffon qui s intègre cette race batard est acharner contre le maghréb au point de nous faire perdre l espagne dont les 1er habitant les ibères etait berber mai quand ta pa d histoire tu perd tes racine sa fabrique des traitre qui son manipulé par d autre exemple l espagne essaye de nous passer pour des voleur de terre alors c est eux les voleur qui vien de géorgie a l époque romain les ibères berber etait present depuis la pré-histoire eux se sont des ibert géorgien devenu wisighot aprés avoir fait bisous avec les ostroghot allemand

     
  27. constantinois
     

    je trouve cet article partial et propagandiste parce-que parler de “régime” pour affirmer ce mensonge éhonté d’une intention de l’Algérie de se procurer un débouché sur l’atlantique, je trouve ça débile comme théorie.
    Quand à la guerre des sables et amgala, je rappel que les affrontement de 1963 où l’idée était de profiter de la désorganisation du pays fraichement liberé pour lancer une offensive pour glaner quelques km, tentative échoué.
    Le second affrontement c’est soldé par une défaite cuisante avec à la clé plus de 5000 prisonniers et des pertes par centaines et ce n’était même pas l’armée Algérienne. Je rappellerais aussi la participation des Marocain au masacre de Sétif en 1945 qu’on n’oublirais jamais.
    Qui est l’énemie de l’antité sionniste qui occupe la palestine et qui est au contraire son serviteur servile
    Les Marocains dignes de ce nom qui au demeurant sont mes frères et que j’aime pour Allah, doivent se débarasser des sionnistes et les collabos de ces derniers qui entravent une vrai fraternité entre nos deux peuples.
    Ah et puis arretez ces histoires selon lesquelles “le régime” nous priverais de tout etc… déja c’est faut et je ne rentrerais pas dans le détail mais ceci est notre problème et on aime et on est très satisfait de notre président comme vous aussi vous aimez votre roi.
    On ne peut pas se dire libre et être du côté de l’aliance atlantique (nassara ouel yahoud) sa me parait logique.

     
  28. Samir
     

    JE SUIS CONTRE L’OUVERTURE DES FRONTIÉRES , BRAVO BOUTEFLIKA
    ON N’A PAS OUBLIÉ 1994 ET AUSSI 1963.
    JE VAIS ENCORE VOTÉ POUR BOUTEFLIKA ET SVP COMPARER PAS UNE MOUCHE AVEC UN AIGLE L’ARMÉE ALGERIENNE VA VOUS ANÉANTIR SANS BOUGER SI VOUS OSEZ METTRE VOTRE NEZ .
    NOTRE ARMÉE EST 10000000 PLUS PUISSANTE.
    123 viva l’Algérie .
    OUJDA CE pseudo JOURNALISTE DEVRAIT FAIRE UN REPORTAGE SUR CEUX QUI PLEURE LES ALGÉRIENS A OUJDA CAR HOTEL FERMÉ, ÉCONOMIE A TERRE ET J’EN PASSE.

     
  29. algerien
     

    je suis contre l ouverture de no frontiere a 1000/100

     
  30. algerien
     

    Mon vieu tu ne fais qu’atiser le feu avec tes articles, ci vous vouler récupérer des terres faites le avec les espagnole, vous ne ponser pas que vous avez une approche colloniale sur les terre sahraoui? la marche verte n’est qu’une forme d’ocupation identique a celle des europeain avec l’amerique du nord,si une guerre se déclanche entre l’algerie et le maroc sa sera dans les deux cotés,vous n’avez jamais vue de morts devans vous yeux je présume, c’est quelque chose qui vous change, et croiyez ci il ya une guerre entre nos deux,chose je ne souhete vraiment pas, ca ne sera pas une guerre de six jours, ca sera une guerre de dix ans, ponsez y bien?

     
  31. hassan le marocain
     

    À l’etranger je ne vois pas la differece entre marocain et algerien sabhana allah. Mais pourquoi cet haine qui existe entre quelques un et jamais entreles deux peuples. Si les frontieres s’ouvrent demain j’en suis sur que des millions d’algeriens viendraient visiter le maroc et faire les affaires avec les marocains. Et beaucoup de marocains qui vont travailler en algerie dans plusieurs domaines que les algeriens ne sont pas capables ou neveulent pas faire.
    Marhaba dans votre pays que vous soyez arabe ou amazigh.

     
  32. visionnaire
     

    le maroc est la thaillande de l afrique sans vouloir rentrer dans les details

     
  33. المواطن المغربي
     

    المواطن لجزائري غبي ثروات الغاز رحلها الجنرالات الئ ابناك غربية و المواطن الجزائري لا يشم الا غاز بطنه والله لا تقدوا علئ المغرب سلميا او حربيا و شتان بين القدرات معيشه المغاربة و معيشتكم وتحياتي للشعب الجزائري الشقيق الواعي طبعا

     
  34. algérien63
     

    nous sommes en 2013 et non en 1963. L’ANP s’est considérablement développée sous l’ère de Bouteflika,sa puissance de feu provoque des grincements de dents à Israël.Je ne souhaite nullement qu’une guerre se déclenche entre l’Algérie et le Maroc.Je dis à nos frères Marocains que s’il y aura guerre les objectifs que vous croyez ciblés,ne seront jamais atteints pour plusieurs raisons: s’attaquer aux gisements de pétroles est une aventure hystérique et quasi-impossible vu l’éloignement de ces gisements de la frontière et qu’un ravitaillement en vol est nécessaire, opération que les FAR ne maîtrisent pas contrairement aux forces aériennes Algériennes qui peuvent en un laps de temps survolaient l’espace de la façade atlantique appuyées par la force de frappe navale.

     
  35. Sukhoi 35
     

    Depuis près d’une vingtaine d’années, le palais royal, le pouvoir marocain et le makhzen ne cessent de nous étonner avec leurs sautes d’humeur.

    Si les algériens ont pensé qu’après la mort de Hassan 2 (qui vouait une haine viscérale à ses voisins de l’est), ils trouveraient en son fils un héritier digne de son grand-père Mohamed V qui fut un grand ami de l’Algérie et de sa lutte de libération, contrairement à ceux qui trahirent l’Emir Abdelkader, ils se sont trompés lourdement.

    Hé bien, en vérité, les Algériens ont été quelque part floués par quelqu’un qui sortait de l’adolescence et son puissant makhzen qui détient les principaux pouvoirs pour ne voir comme ennemi que l’Algérie, mettant cette animosité sur le compte de l’affaire du Sahara occidental ? Et si ce n’était que ça !

    Le père de M6, le H2 (sans O), grand ami de la France colonialiste et post-colonialiste, de De Gaulle à Chirac (il n’a raté que Sarkozy avec lequel il aurait pu s’entendre, et de quelle façon), n’avait d’yeux que pour les Algériens et les Algériens savaient le lui rendre, eux qui connaissent bien le royaume pour y avoir vécu, fait des enfants, acquis des biens et j’en passe.

    Les Algériens ont aussi fait, en partie, leur Révolution armée à partir du Maroc avec tous les aléas du makhzen et des mekhaznias. Les Algériens disposaient dans le temps de bases que même les marocains ne connaissaient pas et ils y activaient à la barbe des gendarmes et du makhzen. Et s’ils se faisaient avoir, c’étaient les «espions» français qui y parvenaient à les dénicher. Des moudjahidine m’ont raconté un jour que quand l’aviation française bombardait les positions de l’AL N, c’était l’œuvre de délateurs du pouvoir marocain.

    Heureusement que le peuple marocain ne ressemble pas au makhzen, lui qui a toujours ouvert ses bras aux voisins et frères algériens, alors que le Makhzen faisait tout pour diaboliser les voisins de l’est.

    Et là je pourrais dire que plus les Marocains aiment les Algériens, plus le makhzen les détestent et veut leur destruction.

    Vous me direz : des preuves. Il n’y a que ça et je ne remonterais pas très loin, et pour ceux des générations d’après l’indépendance, je commencerais par la guerre des sables de 1963 lorsque l’armée marocaine a voulu prendre Tindouf. L’Algérie venait d’être indépendante, sortait d’une guerre de plus de sept années, et le makhzen a choisi le moment pour nous achever. Il n’a pas pu grâce à Dieu et il reçu lui et son armée une raclée qui fit dire à H2 (sans O) «je sens l’odeur de la poudre égyptienne» (allusion à l’aide de Nasser à l’Algérie combattante). La liste des coups fourrés fut par la suite des plus longues, Hassan 2 trouvait un malin plaisir à essayer de faire du mal à l’Algérie.

    Le couronnement a été flagrant avec sa marche verte contre le peuple sahraoui qui voulait se libérer du joug du colonialisme espagnol, et là le makhzen n’a pas trouvé mieux que de se partager ce territoire avec la Mauritanie de Mokhtar Ould Dada, et non content de cette opération que les Mauritaniens n’en voulaient pas, il mit en branle son armée en payant des citoyens marocains pour une marche verte sur le Sahara occidental.

    Il y eut par la suite Amgala, ou l’armée de«sa majesté» s’est attaquée à des appelés du contingent de l’Armée Nationale Populaire, en opération de soutien logistique au profit des populations sahraouies démunies de tout.

    Comme je l’ai déjà dit dans une précédente chronique, la question du Sahara empoisonne les relations entre l’Algérie et le Maroc, et le palais royal et son makhzen font tout pour rendre la vie difficile à la politique.

    Des Algériens vivant au Maroc depuis des décennies furent même dépossédés de leurs biens acquis à la sueur de leurs fronts et à la force de leurs bras, à cause de l’animosité envahissante que voue le makhzen aux Algériens, fussent-ils ceux permettant à des milliers de marocains de travailler et de se nourrir.

    Pendant la décennie noire, le palais royal et le makhzen firent tout pour que l’Algérie s’enfonce dans une guerre civile et soit «le laboratoire» du monde arabe et du Maghreb. Le «chef» terroriste Abdelhak Layada en est témoin sur les intentions marocaines. No comment !

    Et lorsqu’en 1994, un hôtel de Marrakech est attaqué par des terroristes «français», le Maroc et son makhzen se sont empressés de faire la chasse aux Algériens, de les expulser manu militari sans même leur permettre de regarder derrière eux. Et le comble, le Maroc décide unilatéralement de fermer sa frontière avec l’Algérie, sans réfléchir aux conséquences désastreuses qu’il subit jusqu’à ce jour et à ses centaines ou milliers de demandes de réouverture de la frontière par l’Algérie qui n’avait fait que pratiquer une mesure de réciprocité. Et là, il ne sert à rien de revenir sur sa décision des années après et après quoi, et tant de tort causé aux algériens.

    Le palais royal et le makhzen décident comme ça de supprimer le visa aux Algériens après l’avoir instauré de manière unilatérale, comme si prendre pareille décision venait par un coup de tête. Est-ce normal ? Et bien non.

    Les autorités marocaines ont par la suite remué ciel et terre pour voir l’Algérie rouvrir les frontières terrestres, ils se sont plaints aux amis communs, arabes, occidentaux et aux grandes puissances, en vain. Ils se sont plaints, ils ont tenté d’amadouer, de trouver des explications, des arguments, et tutti quanti, mais n’ont pas pu demander des excuses à l’Algérie pour avoir accusé les services de sécurité algériens d’être derrière le coup de Marrakech, et des excuses aux Algériens malmenés pendant cette période. Les Marocains ne veulent pas mettre à plat tous les différents qui existent entre les deux Etats, mais malgré ça et faisant semblant de bien faire pour le bien des deux peuples, veulent développer la coopération bilatérale tous secteurs confondus, veulent que l’Union du Maghreb Arabe soit un espace d’intégration, etc., etc.…

    Des échanges de délégations ont lieu entre les deux pays, mais quand le palais royal et le makhzen se rebiffent, ils nous sortent l’affaire du Sahara occidental. Leurs ambassadeurs à l’ONU sont très vifs quand il faut tirer contre l’Algérie. Tout le monde sait que leurs arguments ne tiennent pas la route, mais ils s’entêtent, se payant leur tête et celles de leurs amis.

    Les plus récentes sorties sont celles de la représentante marocaine lors de la session du fonds du Comité spécial des opérations de maintien de la paix (OMP C-34) de l’organisation des nations unies (ONU) du 20 février dernier, qui s’est attaquée au représentant algérien à la même session quand il a évoqué les prérogatives de la Minurso en matière de Droits de l’homme au Sahara occidental. Le premier ministre marocain, Benkirane, s’est lui aussi distingué lors d’une interview accordée à des médias français (RFI, TV5 et Le Monde) en accusant l’Algérie de bloquer le règlement de l’affaire du Sahara occidental, et de dire tout de go que «si l’Algérie décide de régler ce problème, en une journée c’est réglé». Et puis quoi encore, comme dirait l’autre. Est-ce que le Maroc ne peut pas régler ce problème en une journée. Tout le monde sait que l’Algérie et la Mauritanie ne sont pas partie prenante dans ce problème, ils n’assistent aux rencontres de pourparlers de paix qui ont eu lieu sous l’égide de l’ONU qu’en tant que pays voisins. Le Maroc se voile la face avec son projet d’autonomie au Sahara occidental qu’il occupe illégalement, alors que l’ONU parle et de manière claire de droit à l’autodétermination.

    Lui emboitant le pas, l’ambassadeur du Maroc auprès de l’Office des Nations unies à Genève, Omar Hilale, qui, à l’adresse de l’Algérie, lui demande de «s’impliquer sincèrement dans une solution politique consensuelle». Culotté le mec et en plus il n’a pas froid aux yeux, lui le petit diplomate qui peut être dégommé comme rien du tout, ou servir de fusible, ose s’adresser à l’Algérie pour lui demander (balivernes !). En tout les cas, lui, le makhzen et le pouvoir en ont eu pour leur argent à travers la réponse d’Alger, encore une !

    Mais tout ce que je sais, c’est que celui qui n’a pas de quoi avoir honte peut faire ce qu’il veut et les Marocains n’en sont pas à une près. Ils présentent un discours et son contraire à chaque tournant, nous-en sommes habitués. Ils envoient des ministres et des personnalités en visite en Algérie, reçoivent les nôtres, parlent de fraternité et de je ne sais pas quoi, et manipule un des leurs pour nous planter une épée dans le dos. C’est une affaire connue.

    Cependant, ce qu’il faut qu’ils sachent c’est que nous sommes vaccinés et nous n’en sommes pas à la première avec eux, nous en avons vu de toutes les couleurs, mais nous prenons toutes nos précautions, car comme dit l’adage, Dieu préservez-moi de mes amis, car mes ennemis je m’en charge.

    Seulement, il faut leur dire que ni le Maghreb, ni l’UMA ne se concrétiserons par l’hypocrisie et tous nos voisins le savent, et nous avons une chance inouïe d’avoir le plus grand nombre de voisins, du nord au sud, de l’est à l’ouest et nous savons et avons su faire la différence entre le bon grain et l’ivraie.

     
  36. mustazpha
     

    sahara marocain vive le maroc vive le roi mohammed vi

     

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*



 

Prix voyage

Billets d'avion

 

yahoo

 
 

Facebook + buzz

 
 

Derniers articles

Derniers articles