Home»Débats»Habitants de Hay El Fath Lazaret, Oujda : que Dieu vous vienne en aide.

Habitants de Hay El Fath Lazaret, Oujda : que Dieu vous vienne en aide.

0
Shares
PinterestGoogle+
 

J’ai déjà lancé un premier appel à monsieur le caïd du quatorzième arrondissement (1), et un autre à monsieur le président du conseil municipal d’Oujda (2), tous deux publiés sur le portail Oujdacity (avec photos à l’appui). Par la même occasion, j’ai déposé au bureau d’ordre de la wilaya d’Oujda une pétition adressée à monsieur le wali, signée par un ensemble de citoyens (avec photos à l’appui). Dans les trois écrits, j’ai demandé aux personnes concernées, chacun selon son rang, son statut et dans le cadre de ses compétences, d’intervenir auprès du promoteur pour qu’il déblaie les gravats qu’il a déchargés dans le lot de terrain situé au niveau de la rue B19 de Hay El Fath, Lazaret, Oujda, entre la mosquée Al Imane, le dispensaire El Fath et le jardin public. Il est vrai que monsieur le caïd du quatorzième arrondissement, qui a été muté, a lui-même conduit une partie de l’opération de déblayage du lot en question. Mais l’opération a été abandonnée car elle exige la mise en œuvre de moyens logistiques dont ni monsieur le caïd, ni les services de l’arrondissement qu’il conduit ne disposent. En revanche, ni le président du conseil municipal, ni les services de la wilaya d’Oujda en la personne de monsieur le wali n’ont daigné prendre en considération la requête des habitants de Hay El Fath qui consiste tout simplement à nettoyer le lot de terrain transformé en une décharge publique aussi bien par son propriétaire que par certains habitants du hay qui y viennent déverser leurs ordures ménagères, les branches des arbres qu’ils avaient élaguées et qui n’entraient pas dans les containers, déposés juste à côté. Le lot de terrain, dans son état actuel, est devenu un refuge pour les reptiles, les rongeurs, les arachnides et d’autres bêtes qui saisissent la fraicheur de la nuit pour se manifester, envahir les maisons les plus proches.

Nous avons fait appel à monsieur le caïd du quatorzième arrondissement, à monsieur le président du conseil municipal, à monsieur le wali, dans un ordre qui respecte la hiérarchie, mais aucun d’eux n’a donné signe de vie et fait preuve de bonne volonté. Les responsables que nous avons nommés et à qui nous nous sommes adressés, ne le sont, en vérité, que dans leurs bureaux climatisés, confortablement assis dans leurs fauteuils en faux cuir. Ces responsables qui ne se manifestent en public et en grande pompe, que le jour de l’inauguration de quelque ‘’ouvrage’’, cravatés et encostumés, accompagnés par leurs subordonnés pour les acclamer en pareilles circonstances, au rythme du zamer et des bendirs des Arfas ou des gasbas des chyoukhs. Puis ils s’éclipsent pour ne plus reparaître que pour une circonstance qui nécessite bruit et mise en scène et tapis rouge.

En dernier recours, il ne nous reste à nous, habitants de Hay El Fath, Lazaret, Oujda, qu’à nous adresser directement à notre roi, Sa Majesté Mohammed VI, que Dieu guide ses pas, et dans ce cas-là, nous serons certains que notre appel sera entendu.

Zaid Tayeb

Monsieur le Caïd du quatorzième arrondissement

Appel à monsieur Omar Hjira le maire de la mairie d’Oujda

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

2 Comments

  1. قاطن بالحي
    06/08/2018 at 13:24

    اخي زايد اتمنى ان يتراكم الحجر امام منازلنا ولا يتراكم البشر ومن هذا المنبر احيلك على زنقة ب 20 حيث يجتمع شبابا ليلا ويتعاوطون لمختلف المسكرات والاخطر برفقة فتيات ناهيك عن ازعاج ملعب كرة القدم فرغم اتصالاتنا بالشرطة غير ما مرة لكن دون جدوى ومن هذا المنبر اجدد ندائي للسلطات المعنية لمعاينة الوضع بالزنقة المذكورة واتخاذ الاجراءات اللازمة

  2. Lecteur
    11/08/2018 at 00:31

    Mais où croyez vous être à la fin en Allemagne ou au Danemark ou encore en Californie en Amérique? Ici c’est oujda le Maroc c est pas l Europe l europe c est de l autre côté.

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.