La France entre burkini et bikini


     5


    Pauvre France ! Pauvres Français !

   Quand nous en arrivons à nous apitoyer sur la France et les Français, nous pouvons en conclure que c’en est fini de l’une et des autres. La France, nul ne peut le nier, est tombée si bas avec sa phobie du voile, du hijab, du burka et tout dernièrement du burkini pour soi disant défendre les valeurs de la République. Comme si toutes les valeurs de la Républiques ne se résument qu’à l’interdiction du voile, du hijab, et du burka dans les rues et du burkini sur les plages. Comme si la grandeur ou la décadence de la France ne dépendent que du

burkini. La France  est passée aux actes en créant une police des plages pour s’assurer de la nudité des baigneuses. Enfin ! ‘’Quand on va à la plage, on n’y va pas en djellaba’’ ! propos tenus par Tahar Ben Jelloun qu’il convient de prendre exemple ou décrier. Il ajoute même qu’ ‘’Il faut être vicieux et pervers pour penser que couvrir un corps d’une femme c’est le protéger des regards concupiscents’’. Tahar Benjelloun laisse croire que la femme qui porte un burkini est forcée de le faire en tournant sa phrase au passif (couvrir un corps : par une autorité qui doit nécessairement faire référence à l’autorité masculine, ou religieuse). Ainsi donc, pour lui et pour tous ceux qui sont dans son cas croient à tort que la femme qui porte le voile sous toutes ses formes et dénominatifs ou le burkini, calqué malicieusement sur le bikini, est contrainte de le faire alors que celle qui porte le bikini le fait de son plein gré. Comme la première a choisi par conviction de se couvrir, la seconde a choisi de porter le bikini par liberté. C’est de cette manière qu’il convient de considérer les choses, loin du tutorat à laquelle Tahar Benjelloun fait allusion voilée sous les subtilités de la grammaire. Deux femmes, deux cultures, deux convictions : burkini ou bikini.  C’est la liberté ! Et la liberté n’est-elle pas l’une des devises de la France ? Le vice et la perversité, comme les a appelés Tahar Benjelloun se repaissent des tentations que la femme provoque  en découvrant son corps en bikini. Ceux, parmi la gent masculine, qui craignent de tomber dans le vice et la perversité se gardent d’aller à la plage où le regard est une réponse passive à la tentation. Ceux qui vont à la plage n’y vont pas nécessairement pour voir mais pour profiter de ce que la nature leur offre d’agréable et dont ils ne peuvent bénéficier qu’à une certaine époque de l’année et à certains endroits. C’est saisonnier. Ce n’est pas un lieu d’exposition. Ce n’est pas non plus une foire aux fesses et aux  nichons. Pourtant,  les femmes en bikini y viennent exposer en public ce que pendant les autres saisons jalousement elles cachent et qu’elles ne montrent, normalement qu’à leurs maris dans un lit conjugal. Pour ce qui est de la seconde devise de la France, à savoir l’égalité, on peut remarquer donc qu’à l’intérieur d’un même sexe, la France et les Français pratiquent une discrimination ostentatoire : les femmes en burkini, à l’inverse de celles qui sont en bikini, sont privées du droit dans l’utilisation de l’espace à cause de leur tenue, trop décente ! Trop pudique ! A moins que les plages et les rues de la France soient des lieux de l’indécence et de l’impudique. Qui nous entend parler de tenue peut ironiquement penser à un certain uniforme obligatoire pareil à ceux que portent les gendarmes, les policiers, les soldats, les sapeurs pompiers…que devaient porter les femmes dans les rues de la France et les femmes sur ses plages. Le droit à la différence se trouve donc bafouée dans la mesure où la France interdit aux femmes le port du burkini sur ses plages comme si cette tenue ne soit pas conforme aux valeurs de la république.

   Avez-vous vu, Français ! Le spectacle de ces agents de police sur les plages de vos mers dressant  des PV aux burkinistes, ou déburkinant, sans honte et sans gêne,  une pauvre femme qui prenait un bain de soleil pendant que ses enfants ou petits enfants se baignaient. Ces bons flics regardaient avec toute l’attention que leur confère leur pouvoir de gardiens des valeurs de la république cette bonne femme se déburkiner en public, sous le regard et les huées des bikinistes qui lui criaient de  rentrer au bled !

  Avec l’interdiction du burkini sur ses plages, le voile, le hijab, le burka dans ses rues, la France annonce le retour de la Sainte Inquisition.

 

tayeb zaid


 

Dans le même sujetمقالات في نفس الموضوع

 

5 Commentaires sur cet articleتعليقات حول المقال

  1. Mohammed BOUASSABA
     

    Ce n’est plus la France de la période florissante appelée LA RENAISSANCE,ni celle des grandes idées de ses grands philosophes et penseurs qui ont rigoureusement interpreté la notion de LIBERTE ni encore celle qui frayait chemin pour devenir une grande puissance politique économique et militaire en admettant l’indépendance des pays qu’elle colonisait et exploitait . c’est une France d’apprentis où ces arrivistes prétendent avoir tout su et compris et pensent avoir atteint une apogée où les valeurs de la république se résument en la promulgation de lois autorisant le mariage des homosexuels pour aller plus loin dans le bonheur et en l’interdiction du port du voile et du burkini par les musulmanes, les descendantes de ceux qui ont combattu pour liberer cette france du joug Allemand ou encore de ceux qui ont participé à sa construction au profit du bien etre des français et de ceux qui les gouvernent, en pensant éradiquer à la racine la culture musulmane sur leur territoire et crier sur les toits la laicité . que c’est géniale !il faut dire que ces français sont pleins d’idées ! entre autre marier deux etres de meme sexe n’est pas là une atteinte aux valeurs humaines ? d’ailleurs ce dernier cas fut l’idée de François MITTERAND à la veille des élections présidentielles où il fut pour la première fois candidat pour découvrir et réveiller trois millions de voix restées marginales afin de les empocher. Que c’est socialiste à la française ! Dans ces cas de figure si ce n’est pas de L’IGNORANCE c’est de LA FAILLITE POLITIQUE.Tous les pays sont souverains chez eux,d’accord !… mais il ne faut pas qu’il oublient qu’il y a ce qu’on appelle LA COHABITATION qui doit etre basée sur les notions de RESPECT et de VALEUR.

     
  2. Annie Versaire
     

    Si nous n’avions pas été intoxiqués par la “morale” malsaine des religions (surtout le christianisme et l’islam), un tel débat n’aurait pas lieu, parce que non seulement personne ne porterait de burkini, mais personne ne porterait de bikini, vêtement totalement inutile.
    On se baignerait dans la tenue que la nature (Dieu, Allah, si vous préférez) nous a donnée, parce que la nudité n’a rien de ridicule, provocant, indécent, honteux, c’est simplement la tenue la plus naturelle, la plus pratique, la plus hygiénique, et surtout la plus agréable, pour se baigner et se bronzer.

    Oui, pauvre France, où certaines se sentent obligées de cacher leur corps comme on cacherait une tare, comme un voleur cache son butin, pauvre France qui impose le maillot de bain (sauf quelques rares plages) et arrête ceux qui se baigne nus, pauvre France où une femme vient d’être agressée parce qu’elle se baignait seins nus, où des filles ont été agressées pour être en jupe ou en short dans le tram ou le bus, ou à la terrasse d’un café.

    Bon sang, que ces obsédés sexuels s’habillent s’ils veulent rester habillés (vu la chaleur qu’il fait, ça relève pourtant de la folie furieuse), mais qu’ils n’aillent pas imposer leurs désordres psychiques et sexuels aux autres!!!!

     
  3. grandeur française
     

    La France et les Français sont trop forts trop évolués trop civilisés pour être stigmatisés quant aux immigrés les arabo musulmans notamment a l exception de ceux qui ceux qui ont opté pour l intégration constituent un danger imminent pour ce pays ils veulent changer le mode de vie des Français et nuire aux valeurs de la république. La France ne permet même pas à ses religieux de se mêler aux affaires politiques alors que des psychopathes musulmans herchent à y mettre leur nez au lieu de s occuper de leurs oignons dans leurs pays d origine qu ils ont fuis comme la peste. Si jamais une femme française vient se déshabiller chez nous au parc ou à sidi yahya ou au joutia elle sera lynchée sous “llaho akbar llaho akbar ” après être sauvagement violée par des délinquants sexuels. Bref laissez la France avancer progresser evoluer et grandir tranquillement et chercher un autre bouc émissaire pour justifier le sous developement dans lequel vous ne cessez de sombrer.

     
  4. M.KACEMI
     

    Pardon mdme ou demlle Annie Versaire, mais vivre au naturel tel que vs le concevez rendrait, à titre d’exemple et à ce que je vois, normal qu’un homme saute sur n’importe quelle femme en pleine rue pour répondre à son besoin naturel de sexe. L’accepteriez-vous?

     
  5. Mohammed BOUASSABA
     

    DEUXIEME ENVOI POUR M IDENTIFIER.de même pour une femme dans son etat naturel quant à etre provoquée par un homme, l’instinct est partagé si M.KACEMI me permet d’ajouter et que je salue à travers ce commentaire…en plus l’un ou/et l’autre serait jugé par la societé, et sans verdict, en se trouvant jeté publiquement peut etre jusqu’à la mort dans les societés traditionnelles ,sans que cette societé soit condamnée, ou embarqué vers un asile d’ aliénés s’il a la chance de se trouver dans une societé « modernes » pour etre diagnostiqué ensuite traité s’il le faut; d’où la notion de NORMAL ET ANORMAL qui apparait dans les deux contextes.
    Je crois que l’Homme, en définitive, par son intelligence a pu sortir de l’ère primitive en découvrant la roue pour tisser la laine afin de confectionner ses vetements et les faire évoluer en devenant modéliste et par ailleurs le feu pour se réchauffer :la combinaison des deux inventions ont fait progresser les temps dont celui où nous sommes, d’où l’ évolution de l’Homme, ceci en passant…non seulement que les conditions climatiques lui ont imposé de se couvrir, mais aussi le contexte social évolutif lui a permis d’etre de plus en plus philosophe, donc de découvrir des valeurs en soi , par conséquent des loi et aller jusqu’à défendre les premieres car elles sont devenues son patrimoine, non seulement un bien moral individuel mais collectif et respecter les deuxièmes pour se securiser. ce qui lui a permis de vivre en communauté à la recherche du RESPECT , du BIEN ETRE mais aussi de LA LIBERTE . il serait vain de constater qu’il y a encore durant ce temps évolué des etres humains qui désirent revenir à l’etat primitif pour répondre à leur fantasme, le mouvement HIPPIE l’avait bien tenté sauf qu’il avait perdu son ampleur. A BON ENTENDEUR

     

Commenter أضف تعليقك

Veuillez copier le code ci-dessous dans le cadre rouge à droite.
*