Home»Correspondants»De l’autre côté de la barrière / Félicitations de Maghnia

De l’autre côté de la barrière / Félicitations de Maghnia

0
Shares
PinterestGoogle+
 

De l’autre côté de la barrière
Félicitations de Maghnia
J’aurais aimé être sur le boulevard Mohammed V et prendre un café sur la terrasse du café de France à Oujda.
C’est un rituel que je respectais quand les frontières étaient ouvertes entre nos deux villes. Je dis bien « nos deux villes » les deux vitrines de nos deux pays frères se chamaillant au gré des événements, mais qui s’aiment. Je n’ai pas copié les propos de Benkirane, je le pensais vraiment depuis toujours.
Je ne serais pas dépaysé à Oujda, puisque je respire le même air et je brûle sous la même température à l’heure qu’il est.
D’ailleurs, pour connaître le temps qu’il fera demain à Maghnia, je regarde le temps qu’il a fait aujourd’hui à Oujda.
Par exemple, quand il pleut chez vous, je prépare mon manteau, oui, oui… ce n’est pas une anecdote, mais cela démontre combien il existe de similitudes et de points rassembleurs entre nous. Dans ces régions de l’Oriental et de l’extrême ouest de l’Algérie.
J’aurais pu vous en parler, il y a longtemps. Je ne l’ai pas fait… par manque d’inspiration ou… de pudeur. Je n’en sais rien…. Jusqu’au jour où cette explosion de joie dans le stade Mohammed V m’a fait sursauter à plus de 28 km d’où je suis. C’était dimanche dernier, 3 mai, journée de la liberté d’expression.
Dieu, le Mouloudia venait d’inscrire aux dernières minutes le but salvateur. Un but synonyme d’accession en Division Une professionnelle.
J’ai sauté de joie quand mon ami, Laïd, résidant sur le tracé frontalier, m’informa que « Oujda est en liesse »
Les vert et blanc, comme les couleurs de mon club local. Vous voyez bien, nous avons le même goût, pour ne pas dire la même histoire ? parce qu’un club, c’est d’abord une histoire.
Et avec le MCO, j’ai des souvenirs ; d’abord, à l’époque où Lahbib Benmimoun, le milieu algérien, évoluait chez vous. Pour une  interview avec lui, j’ai été accueilli au stade et j’avais même partagé le repas sportif avec les jours.
Une année ou deux plus tard, je suis retourné au Maroc pour reportage sur les joueurs et les entraîneurs travaillant dans les clubs marocains. Bien entendu, j’ai commencé par aller au café du Mouloudia pour demander la permission au président de l’époque. L’équipe se préparait à Ifrane et c’était mon compatriote Abdelkrim Benyelles qui drivait l’équipe, que j’avais aperçu le premier. Je me sentais déjà chez moi.
Je dois dépoussiérer ma mémoire, parce qu’il y avait le talentueux inter gauche Rekkad, Algérien, aussi, qui m’avait supplié de l’aider auprès du président pour qu’i le laisse partir vers un club qui souhaitait l’enrôler.
Je ne vais pas ressasser tous mes souvenirs… Ah, j’allais oublier ; le Mouloudia est bien venu à Maghnia pour affronter amicalement l’Ittihad (l’IRB Maghnia) Vous nous aviez battus par 2 buts à 1. Mais, je ne vous tiens pas rigueur, parce que c’était convivial et… et puis, les mêmes couleurs s’affrontaient. Je n’en avais cure.
Aujourd’hui, votre prestigieuse équipe est au diapason, même si la mienne a raté l’accession en Division II professionnelle. Ma peine est atténuée grâce à l’exploit du Mouloudia.
Félicitations mes frères, je sais que vous représenterez dignement l’Oriental et le Maroc entier.
Je dois quand même dire que je ressens une certaine frustration ; demain, pour la grande fête, je ne serai pas avec vous… Vous savez pourquoi, mais la bêtise humaine ne m’enlèvera pas cet amour pour ma deuxième équipe de l’autre équipe de la barrière…
Chahreddine Berriah / Journaliste Algerien

 
MédiocreMoyenBienTrès bienExcellent
Loading...

7 Comments

  1. HAMZA D Ouda
    09/05/2015 at 02:28

    MONSIEUR BERRIAH ;: UN grand MERCI à la hauteur de tes nobles sentiments envers le MCO d’Oujda (parcequ’il y a le MCO D’Oran ,que j’aime d’ailleurs).Bonne continuation pour Maghnia notre voisine

  2. Ajdain Ahmed
    09/05/2015 at 21:00

    Vous devez être cousin aux Berriah d’Oujda et qui sont mes amis.Vous avez trouvé les mots exacts pour décrire l’émotion qui vous a touchée lors de l’accession du Mouloudia en Nationale 1.Pour moi votre article est un cri du coeur non empreint d’hypocrisie.Un bon nombre d’oujdis pensent comme vous,et il est bien dommage que la situation actuelle continue à empoisonner nos relations.Bravo pour l’article,et je souhaite que l’équipe de Marhnia accède en division 2 en espérant que les frontières ouvrent bientôt pour nous permettre de venir visiter votre ville que je n’ai pas vue plus de 20 ans.

  3. M.KACEMI
    09/05/2015 at 22:31

    Je salue votre initiative fraternelle et honnête.Toutefois,permettez moi de dire, et sans rancune la moindre, que la bêtise loge chez ceux qui n’arrivent toujours pas à tourner la page de 1963.C’est vrai que ceux-ci se comptent aux bouts des doigts, mais, hélas, ils font toujours la pluie et le beau temps, là ou ils sont. En tout cas, une chose est certaine, pour moi: Nos deux peuples se retrouveront un jour, et fermeront la parenthèse de la conjoncture actuelle pour de bon. En fin, mon bonjour à MAGHNIA

  4. Chahreddine Berriah
    10/05/2015 at 17:29

    Merci à vous tous, mes chers frères.
    Oui, j’ai des cousins à Oujda.
    Oui, le MC Oran est deuxième au classement.
    Bienvenue à Maghnia, c’est plus prêt que d’aller à Taza. Sourire…
    Inchallah Rabbi ijib el khir. Parce que les choses ne pourront pas rester indéfiniment comme ça.
    Mes salutations

  5. hmidou lwajdi de Rabat
    03/06/2015 at 19:21

    cher ami et peut-être cousin ou beau frère… car il y a certainement un quelconque lien de parenté avec toi.je suis toujours heureux et fiers de rencontrer un algérien ici à Rabat.je te remercie pour tes propos,on sent qu’ils viennent du coeur.je sais que des millions de marocain aimeraient visiter l’ALGERIE et que des million d’algériens viendraient volontiers rendre visites à leurs voisins du MAROC.que vive l’amitié algéro-marocaine.

  6. Samy Douhi
    28/06/2015 at 12:05

    Monsieur beriah vous êtes marocain

  7. Chahreddine Berriah
    20/08/2015 at 13:19

    Cher Samy Douhi, je suis Algérien. Est ce que le fait de féliciter le MC Oujda pour son accession fait de moi un Marocain ? Le fait d’appeler au rapprochement entre les deux peuples est suspect ?
    Je suis Algérien, mais je ne vois pas le mal que je sois Algérien, Marocain ou Tunisien ?
    Mes salutations

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.